Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Mon 13e safari-dédicaces : le Petit nombre n'entache en rien la qualité!
Écrit le mercredi 24 décembre 2014 par PG Luneau

 

Salon du livre de Montréal 2014

(2e partie)

 

Comme je vous l'ai déjà expliqué brièvement dans mon premier compte rendu, les bédéistes européens se sont faits très rares, cette année. J'ai néanmoins eu la chance d'en rencontrer quelques-uns, parmi les plus courus du Salon, et j'ai nommé Achdé (l'homme qui a repris le dessin du grand Morris pour les Nouvelles aventures de Lucky Luke), Midam (créateur du toujours adulé Kid Paddle) et son comparse Adam (qui seconde Midam sur la série Game over, dérivée de Kid Paddle, ainsi que sur la toute récente série Grrreenyil

J'avais fondé grand espoir en voyant le nom de monsieur Ludo Borecki sur la programmation du Salon... Le site BD Gest m'avait en effet appris que cet homme, dont le nom ne me disait rien, a déjà travaillé aux dessins d'albums des Schtroumpfs (rien de moins!!), de Robin Dubois (mazette!??! J'ai même critiqué l'un de ses tomes, ici!!?), avant d'assister Benoît Ers sur l'intrigante série Tueurs de maman... (ce même Ers qui nous a donné les palpitants Démons d'Alexia, que j'ai tant aimés!) Un dessinateur caméléon, ce Borecki?? On le dirait bien!! Voudra-t-il me dédicacer certains de ces albums???... Le problème, c'est que je n'avais pas réalisé qu'il était de passage pour souligner la sortie du premier tome d'une toute nouvelle série : la Vie compliquée de Léa Olivier!!... Oui, oui, vous avez bien lu, la Vie compliquée de Léa Olivier, tirée de l'HYPERPOPULAIRE série de romans jeunesse québécois, que toutes les jeunes adolescentes de la province s'arrachent depuis quelques années!! Je ne savais même pas que ces best-sellers de chez nous allaient avoir leur version BD, juste assez girly pour plaire au lectorat des Nombrils!!

Mais la cohue était telle, et les files si longues, que je n'ai pas voulu me procurer cet album... et je le regrette un peu, après coup, car je l'ai feuilleté, depuis, et ça a l'air pas mal plus intéressant que je ne le croyais, monsieur Borecki y ayant conservé le trait de monsieur Ers, que j'aime tant!! Bref, j'ai tout de même osé demander au dessinateur s'il était d'accord pour me dédicacer mon album le Schtroumpf reporter si je faisais la file, derrière les jeunes filles en furie... Le pauvre avait tellement de broue dans le toupet qu'il a refusé tout net... Peut-être même sans avoir trop compris ma question!!... Dommage... J'ai eu l'impression d'un rendez-vous manqué... :^( Mais sûrement qu'il reviendra, car mon petit doigt me dit que cette nouvelle mouture des aventures de Léa Olivier cartonnera à fond!! ;^)

Pour rencontrer Midam (et c'est la même chose pour Adam!), il faut être prêt à faire la file pendant longtemps!! C'est que les séries Kid Paddle et Game over sont aussi cultes auprès de notre jeunesse québécoise qu'elles ne le sont partout ailleurs dans la francophonie : tous ces jeunes rêvent de rencontrer les créateurs de leurs héros fétiches et, pourquoi pas, Midam au travailde repartir avec une dédicace!! Donc, en plus de tous mes comparses chasseurs de dédicaces, on retrouve toujours dans ces files des dizaines et des dizaines de jeunes qui, vaillamment (et, ma foi, sans trop se plaindre!) attendent pendant plus de deux heures trente (!!??) pour passer cinq minutes avec ces dessinateurs et, surtout, repartir avec leur petit dessin juste à eux, au début de leur album préféré. La patience était donc de mise... mais elle en valait la peine, tant pour le résultat graphique que pour les intéressantes discussions que j'ai pu faire!

J'ai donc pu féliciter personnellement Midam pour son succès et sa grande popularité chez nous. Il m'a dit en être très heureux, évidemment, notamment parce qu'il aime bien venir au Québec, ce qu'il fait relativement fréquemment. Quand je lui ai demandé comment il faisait pour trouver toujours de nouvelles idées, après plus de 500 gags, il m'a avoué que ce n'était pas évident, et qu'il commençait à espacer un peu ses parutions. Évidemment, avec sa notoriété, ce bonze n'a plus à sortir un album par année pour pouvoir survivre!! À ma traditionnelle question : «Lequel de vos personnages est votre chouchou?», il m'a avoué avoir un attachement particulier pour Horace (le meilleur ami un peu bébête de Kid). Il semblerait même que l'auteur doive souvent se contenir car s'il laissait libre court à ses idées, on retrouverait Horace dans presque tous les gags, ce qui serait un peu étrange dans une série qui s'appelle Kid Paddle !! ;^)

Du coup, la discussion a bifurqué sur le paradoxe du héros : je lui faisais remarquer que les héros de séries classiques (qu'on pense à Tintin, Spirou, Lucky Luke, Chick Bill ou même Astérix...) sont toujours mille fois plus insipides que leurs acolytes (Avouez qu'Haddock, Fantasio, Rantanplan, Kid Ordinn ou Obélix ont tous bien plus de caractère que leurs acolytes nommés plus haut, non??!!). Midam m'a expliqué que c'était une règle, en écriture : il vaut mieux laisser le héros neutre, comme une toile blanche, pour que le lecteur puisse s'y identifier sans interférence. C'est donc pour une question d'identification du lecteur que les héros sont fades... «Sauf que Kid ne suit pas vraiment cette règle!?», ai-je fait remarquer... ce qui a fait sourciller Midam, qui ne l'avait jamais vraiment réalisé!! ;^)

 

Kid Paddle

  Horace, de Kid Paddle  Big Bang, de Kid Paddle

Je m'étais toujours demandé si la série Kid Paddle, pas toujours politiquement correcte (si bien que plusieurs écoles préfèrent ne pas la tenir), avait suscité des débats ou des esclandres à cause de la violence qui y est parfois illustrée (de manière toujours caricaturale et drolatique, mais tout de même!). La réponse de Midam m'a sidéré : «Le seul cas de polémique que j'ai dû traverser à cause de Kid, c'est lors d'une promotion avec la chaîne McDonald. J'avais illustré pour eux un gag où un prêtre blorg tenait un crucifix sur lequel le Christ était en fait un mini-blorg. La controverse a été telle que McDonald a dû retirer la pub : les Catholiques étaient outrés... Mais pour la violence, non, jamais rien de tel!...» Fascinant!?

Midam et moi

Bien évidemment, j'ai aussi fait la file pour Adam, le principal assistant de Midam! C'est d'ailleurs lui qui m'a expliqué l'histoire de leur collaboration. En gros, on pourrait résumer ça ainsi : Midam travaillait seul sur les Kid Paddle. Puis, il a eu l'idée de débuter les Game over. Rapidement, la tenue de ces deux séries à succès en parallèle est devenue impossible : il s'est donc adjoint un assistant, Adam, qui a progressivement pris en charge les Game over (même si Midam y garde un droit de regard!). Puis est venu l'idée de produire Grrreeny... Adam s'est mis à travailler sur Game over ET Grrreeny, ce qui est vite devenue trop lourd (l'Histoire n'est-elle pas une grande roue qui tourne sans fin?? ;^). Aussi, Adam s'est-il trouvé des assistants à son tour!! N'est-ce pas touchant, cette allure de transmission des savoirs et aptitudes??? ;^)

Harding was here, par Adam (et complété par Midam!)Question de me démarquer de la centaine de fans qui attendaient avec leurs Game over, j'ai décidé, comme je le fais souvent, de me présenter avec un album d'une toute autre série : je me dis que dans une séance de quatre heures à dessiner toujours les quatre ou cinq même personnages, je dois apparaître comme une petite bouffée d'air plus frais (et c'est une belle façon de se faire remarquer!! Marketing, marketing!! ;^). Ma base de données m'avait donc rappelé qu'Adam est aussi le dessinateur de l'excellent Harding was here, un passionnant album écrit par... Midam (!!??) et qu'Adam a illustré dans un style graphique beaucoup plus étoffé que ce qu'on lui connaît. Cet album, je me rappelais l'avoir adoré, à sa sortie en 2008, et j'avais hâte de savoir s'il allait avoir une suite, un jour : on y retrouve un collectionneur passionné de peinture qui a inventé une machine à voyager dans le temps dans le seul but d'aller chercher des Monet, des Chagall ou des Rembrandt «à la source», et le tome en question était identifié comme étant le #1 d'une série!! Malheureusement, Adam m'a expliqué que les ventes ont été en deçà des attentes, et comme c'était une série coûteuse, tant en argent (il fallait payer des droits d'auteur aux différents musées possesseurs des toiles représentées!!??) qu'en temps (pour la minutieuse recherche historique qu'elle exigeait), Midam et lui ont  décidé de tout arrêter, même s'ils avaient des idées pour bien des tomes encore! C'est tellement dommage : j'adorais cette série qui exploitait un humour et un dessin qui me rappelait les albums comme Durant les travaux, l'exposition continue!, (illustrés par Clarke mais écrits par nul autre que... Midam, dans ses jeunes années!!) ou Green Manor, de Bodart et Vehlmann.

Puis, j'ai rencontré Achdé, le dessinateur qui a eu l'honneur de reprendre les rênes de Jolly Jumper... et de son illustre propriétaire, Lucky Luke, suite au décès de Morris! J'ai appris qu'il travaillait en alternance un album de Lucky Luke et un album de Kid Lucky, une nouvelle série qui cartonne bien, racontant, en gags d'une planche, la jeunesse du célèbre cowboy. Actuellement, maintenant que les Tontons Dalton est sorti, il bosse donc sur le troisième tome de Kid Lucky... mais tout en se préparant pour les festivités entourant le 70e anniversaire de création de celui qui tire plus vite que son ombre, en 2016 : une kyrielle d'albums spéciaux verront sûrement le jour pour l'occasion, et Achdé ne devrait pas chômer à en illustrer quelques-uns!! ;^)

Kid Lucky

 

Joe Dalton et Jolly Jumper, par Achdé

Puis, j'ai eu réponse à une question qui me turlupinait depuis longtemps. Chacun sait que les 4 frères Dalton ont tous la même tête... Chacun sait aussi que celle du petit Joe est toujours plus hargneuse, et que celle de ce grand dadais d'Averell transpire toujours l'imbécilité la plus crasse... Mais qu'en est-il de Jack et William? Ils m'ont toujours paru identiques, mais n'y a-t-il pas une subtile différence entre eux, comme celle permettant de distinguer Dupond de Dupont, dans les Tintin?? Eh bien j'ai eu confirmation que la seule distinction graphique entre les deux frères du milieu, c'est le nombre de bandes sur leur maillot de prisonnier, puisque l'un est plus grand que l'autre!! Quand je lui ai demandé s'il nous allait être possible de lire, un jour, une aventure qui mettrait pour une fois ces deux frères beaucoup plus discrets à l'avant-plan, Achdé n'a pas semblé emballé par l'idée... Pourtant, il me semble qu'il y a là matière à concocter une histoire différente et originale, non?!?Achdé et moi

Heureusement pour moi, Achdé a beaucoup plus apprécié... sa visite dans ma Lucarne!!! En effet, lors de notre rencontre, je lui ai offert ma carte d'affaire. Eh bien apprenez que ce grand monsieur est non seulement venu faire un tour dans ma Lucarne, depuis, mais qu'il a eu en plus la délicatesse d'y laisser un mot super gentil! C'est ici, à la suite de mon vieux compte rendu du Festival de BD de Québec 2013! Quel charmant personnage!!? J'en suis tout honoré!! ;^)

Voilà qui fait à peu près le tour de mes rencontres avec les Européens. Bien sûr, je pourrais aussi vous parler de ceux d'entre eux qui logent dorénavant chez nous... mais  ce sera bref!  (Que celui qui a persifflé : «S'il y a une seule chose dont tu es incapable, c'est bien d'être bref!!» quitte immédiatement cette salle!! ;^) !! D'abord, sachez que je n'ai rencontré ni monsieur Tripp, ni monsieur Loisel, malgré la parution de la conclusion de leur génialissime Magasin général. Pour ce qui est du toujours très drôle Frédéric Antoine, je vous en parlerai dans une chronique ultérieure. Je vous ai déjà raconté mes rencontres avec Tony Valente... Tiens, ça me fait penser : pendant que je m'entretenais avec monsieur Valente, justement, Patrick Hénaff, le dessinateur des séries le Testament du capitaine Crown et du triptyque en devenir Hedge fund (dont le deuxième tome vient de paraître) est venu piquer une jasette : ma grande oreille indiscrète a eu confirmation que les ventes pour Hedge fund vont super bien et que la réalisation du troisième et dernier tome allait bon train. Chouette!!

Finalement, il resterait monsieur Vincent Partel... Celui-là, je ne suis pas totalement certain s'il vit ici, mais chose certaine, c'est qu'il vient de finir d'illustrer l'album historique Légende d'un peuple, sur de courts scénarii de Gilles Laporte (celui-là même qui nous a donné, il y a longtemps, le personnage culte du tournant des années 2000 : Rupert K, avec son frère Bruno, décédé trop vite!! :^( Monsieur Partel s'avère être un grand amateur de légendes historiques. C'est d'ailleurs en cherchant à se documenter pour l'imposant roman graphique sur lequel il travaille (ça portera sur la Corriveau : y a-t-il légende plus québécoise que celle-là?? ;^) que ce Français d'origine a mis les pieds aux éditions Septentrion, maison réputée pour son expertise en publications historiques diverses. Et c'est là qu'il a été mis en contact avec monsieur Laporte, et qu'ils se sont accoquinés, question de réaliser l'album Légende d'un peuple. Pour la petite histoire, sachez que j'ai reçu cet album en service de presse, grâce aux bons soins de mon amie Venise. Je devrais même le critiquer dans les prochaines semaines! Pour ce qui est de ma rencontre avec monsieur Gilles Laporte (tout ce qu'il y a de plus Québécois, celui-là!), elle a été fort courte mais néanmoins très agréable. J'y ai découvert un vrai passionné d'histoire du Québec et du Canada, et il m'a fortement encouragé, en bon enseignant qu'il est lui-même, à continuer de mousser l'histoire dans ma pratique pédagogique. J'espère bien le recroiser un jour!

Sur ce, je vous laisse : j'ai encore quelques restant de dinde et d'atoca à digérer! À plus tard pour la suite de ce compte rendu... et n'oubliez pas de profiter le plus possible du bon temps en cette période de festivité! À bientôt!!

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Kikine : Merci, chère amie!

C'est très dommage pour Loisel et Tripp, d'autant plus que c'est un peu leur chant du cygne parmi nous! J'ai en effet cru comprendre qu'ils allaient (ou du moins l'un d'entre eux?) retourner sur le Vieux Continent : ils seront encore plus difficile à rencontrer!! :^(

J'ai passé un très beau Noël, merci! Je vous souhaite, à toi et à tes trois amours, un très joyeux Temps des Fêtes!!
Rédigé par pgluneau le vendredi 26 décembre 2014 à 14:32


Chouette compte-rendu encore et merci pour ce partage de photos !

Pour Loisel et Tripp, j'ai été déçue aussi mais le livre sortait quelques jours après le salon :( Pire, je les ai raté à la librairie Monet. Ils devaient venir le jeudi soir, je m'étais inscrite pour les voir et ils ont repoussé au samedi où nous fêtions les 2 ans du petit dernier.

J'espère que tu as passé un excellent Noël ! A bientôt
Rédigé par Kikine le vendredi 26 décembre 2014 à 12:42




Dernièrement, j'ai lu... Radiant
#01- Radiant
07 février 2021

Enquêtes d'Enola Holmes
#04- le Secret de l'éventail
24 décembre 2020

52
#03- 52 (tome #3)
13 décembre 2020

Blog de...
#01- le Blog de Nina
31 octobre 2020

Esprit du camp
l'Esprit du camp - tome #1
17 octobre 2020

Ma dernière chronique 11 ans!!??
01 juillet 2020

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Mellisa, sur Voici LE manfra qui cartonne au Japon!

Solange, sur Voici LE manfra qui cartonne au Japon!

anne des ocreries, sur Voici LE manfra qui cartonne au Japon!

Arsenul., sur Voici LE manfra qui cartonne au Japon!

Marsi, sur Un Sasquatch dans votre cour, ça vous dit?!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin