Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#15- Complètement surbookés!
#15- COMPLÈTEMENT SURBOOKÉS!
Scénariste(s) : Bill WATTERSON
Dessinateur(s) : Bill WATTERSON
Éditions : Hors collection
Collection : X
Série : Calvin et Hobbes
Année : 1993     Nb. pages : 64
Style(s) narratif(s) : Strips ou Gags en une planche dominicale
Genre(s) : Humour fantaisiste
Appréciation : 4.5 / 6
Quand la philosophie porte des culottes courtes!
Écrit le dimanche 18 octobre 2009 par PG Luneau

Ah! Calvin!! Quelle charmante petite peste! C’est toujours avec bonheur que je retrouve ce blondinet un brin démoniaque et son inséparable tigre en peluche à qui son imagination donne vie. Cette simple trouvaille visuelle est très habilement représentée. Hobbes est un grand tigre duveteux… sauf si une autre personne que Calvin apparaît dans la vignette : alors, on le voit sous sa réelle apparence, soit celle d’un toutou râpé un peu miteux.

 

En plus de son imagination puissamment débridée, ce qui frappe le plus chez Calvin, ce sont ses profondes réflexions philosophiques, souvent très sensées, mais qui sont totalement incongrues dans la bouche d’un gamin de six ou sept ans. D’autant plus qu’il les utilise dans le contexte de son quotidien, tout à fait banal, pour justifier ses étourderies et ses mauvais coups, sans aucun recul. On en a un bon exemple quand Calvin explique à son tigre de compagnie qu’il a renoncé à faire ses devoirs parce qu’il les juge mauvais pour son amour propre : «Ils renvoient l’idée que je n’en sais pas assez. Au lieu d’essayer d’apprendre, je préfère m’aimer tel que je suis.»

 

C’est avec ce genre de réflexions, pas si bêtes que ça, finalement, mais poussées à l’absurde, que le jeune homme et son tigre ont conquis le cœur de milliers de lecteurs à travers le monde, via les centaines de journaux qui les publiaient. Tous les recueils sont égaux à eux-mêmes et ce quinzième tome ne fait pas exception.

 

J’ai particulièrement apprécié certaines séries de strips qui s’enchaînent sur un même sujet. Celles portant sur la véracité de l’horoscope ou sur les différents magazines pour amateurs de gomme à mâcher (selon que l’on soit cultivés, aventuriers ou amateurs de cuvées exceptionnelles!) m’ont bien amusé. Idem pour les strips où Calvin décide que tout le monde doit dorénavant l’appeler «Calvin, le Garçon du Desssstin!» Et que dire des quatre planches, en fin d’album, où notre blondinet démoniaque doit faire une compo pour l’école! Il décide de sauter dans sa machine à voyager dans le temps (une boîte en carton qu’il a décorée lors d’une série de strips, dans un tome précédent!) pour aller dans son futur et s’emparer de la dite compo déjà toute faite, à l’heure où il doit normalement se coucher… Le malheur, c’est que le Calvin du futur ne l’a pas plus faite! Ça permet de savoureuses répliques surréalistes (mais parfois un peu confondantes, où une erreur s’est glissée, d’ailleurs!), entre notre Calvin (du passé), un Calvin du futur et un troisième d’un futur intermédiaire. Si LE Calvin original est déjà insupportable et fait en sorte que ses parents pètent leurs plombs régulièrement, imaginez ce que trois Calvin ensemble peuvent accomplir!! Délirant!

 

Bref, une excellente lecture, assez bien traduit, ma foi, pour les treize ans et plus.

 

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les bouilles impossibles du héros. Même quand il n’est pas en train de faire des grimaces délirantes (si, si, ça lui arrive, parfois!), le visage de Calvin est si expressif qu’il nous démontre le dégoût, l’horreur, la béatitude, la satisfaction, le machiavélisme… comme aucun autre!

 

  • les personnages secondaires. Tant ses parents que Susie ou son enseignante, Mme Wormwood, ils sont très amusants… On ressent tellement de compassion à leur égard : ce sont des saints de pouvoir supporter les humeurs si changeantes d’un tel gamin!

 

  • la profondeur philosophique du héros et la pertinence de certaines de ses réflexions. Quel dommage qu’elles soient toujours tournées vers l’égocentrisme invétéré du personnage. C’est d’ailleurs l’intérêt de la série, et ce qui fait qu’elle n’est résolument pas destinée à un lectorat jeunesse, comme pourrait le laisser penser le style graphique assez enfantin.

 

  • le noir et blanc. C’est assez rare (je suis assez pro-couleurs, en temps normal), mais dans le cas de cette série, je trouve que l’absence de couleurs souligne mieux la légèreté des propos et rappelle l’origine de la série, parue initialement dans les journaux.

 

  • l’imaginaire débridé du héros. Toujours axés sur les dinosaures et sur l’espace, ces épisodes où Calvin prend ses rêveries pour la réalité sont toujours tordants, surtout quand on découvre le contexte dans lequel ces rêveries prennent formes, à la dernière case. Les épisodes qui font appel à ces univers permettent aussi au dessinateur de nous montrer un style graphique beaucoup plus réaliste, qui tranche avec son naturel très cartoonesque.

 

  • les épisodes où Calvin confectionne des bonhommes de neige. Ceux-ci sont tellement déconcertants, avec leurs visages horrifiés! On jurerait que le jeune homme profite de ce passe-temps pour sublimer des instincts de psychopathe!!  J’adore particulièrement les strips où le gamin agence plusieurs bonhommes pour en faire des espèces d’installations artistiques, ces grands tableaux en 3-D très in… Même si, dans son cas, ils sont presque tous dignes d’un film d’horreur et que je déteste ce genre de films, ses montages sont si grossièrement sculptés que je peux facilement dédramatiser et en apprécier le deuxième degré!

 

  • la quantité de strips par album. À chaque fois que je lis un nouveau tome, j’ai l’impression d’en avoir pour mon argent car, mine de rien, ces albums sont assez longs à lire.

 

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les épisodes se déroulant dans la cabane dans les arbres, au club D.É.F.I. (Dehors les Énormes Filles Informes!). Ils viennent un peu moins me chercher et tournent un peu en rond. Toutefois, j’adore le nom du club, qui a le mérite de bien nous renseigner sur les priorités du dit club!

 

  • les attaques quotidiennes de Hobbes, quand celui-ci s’amuse à sauter sur son maître qui rentre de l’école, comme s’il s’agissait d’une proie. Ce gag récurent est drôle, mais il est peut-être un peu trop exploité, dans chaque album, sans réelle variante. Ça finit par être lassant de voir le petit garçon se faire plaquer sauvagement au sol par son tigre de compagnie… surtout quand on sait que le tigre en question est, en réalité, un toutou!!!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Hathaway : Eh oui! Tu l'as oubliée!! Mais d'autres y ont pensé, heureusement!! D'ailleurs, je vais enfin avoir un peu de temps pour me mettre à l'analyse (sommaire, entendons-nous!!), de ce sondage! Les résultats s'en viennent!!
Et pour ce qui est de te replonger dans cette série, je ne peux que t'y encourager goulûment!! C'est du trop bon!!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 24 février 2011 à 17:48


Comment ais je pu oublier de citer cette BD parmi mes 10 ??
J'ai adoré les histoires de Calvin et Hobbes, d'ailleurs ça me donne furieusement envie de me replonger dans leurs aventures !
Rédigé par hathaway le jeudi 24 février 2011 à 4:42


@Julien: Je constate avec plaisir que tu as gardé ton excellent sens analytique, mon cher!! Tu as tout à fait raison de souligner l'intemporalité de cette série, qui était bonne il y a dix ans, qui est encore très actuelle et le sera, j'en suis sûr, pour les vingt prochaines années (au moins!)! Et ce que tu dis des titres et du charmant tigre me rejoint tout à fait: on semble avoir plusieurs atomes crochus, Julien! C'est sûrement pour ça qu'encore aujourd'hui, après toutes ces années, on s'entend si bien!! N'hésite pas à te lier au «fil RSS» de ma lucarne: ainsi, tu seras prévenu de la parution de chacune de mes nouvelles critiques! Au plaisir de te relire!!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 29 octobre 2009 à 16:21


Ahhh sacré Calvin, ma BD humoristique par excellence. La rapidité d'esprit du personnage et les satires de la société font que je peux relire avec toujours les mêmes éclats de rire cette fantastique BD. Les titres de chaque album sont complétement absurde et Hobbes est si attachant qu'on en vient à douter qu'il s'agisse d'une peluche ordinaire. Bravo pour le jolie site internet que je vais suivre afin d'en apprendre plus sur cet univers bédéesque. Il est surtout intéressant de retrouver un ancien prof de 5e année, merci PG
Rédigé par Julien le mercredi 28 octobre 2009 à 22:27


@Carine: Je suis très heureux d'apprendre que mes critiques vous inspirent des achats et des lectures! En espérant que votre couple y survive!! Pour ce qui est de Calvin et Hobbes, peut-être serez-vous ravie d'apprendre que la série est maintenant terminée et qu'elle ne contient que 24 tomes... Ça garnit très bien une bibliothèque (n'en déplaise à votre conjoint) et ce sont des classiques indémodables. Bonne lecture!
Rédigé par PG Luneau le samedi 24 octobre 2009 à 18:58


Ahh, enfin un fil RSS !!! Dois-je dire me réjouir car je vais pouvoir enfin pourvoir suivre facilement les critiques construites de BD de La lucarne à Luneau? Ou dois-je m'affliger car je risque d'être tentée plus d'une fois d'acheter une BD pour la lire au risque de me me faire disputer par mon chum? Après 2 secondes de réflexions : C'est une super bonne chose car à défaut d'acheter des BD, je pourrai essayer de les emprunter à la bibliothèque municipale puisque je viens de m'y inscrire ! Et voilà, j'ajoute Calvin dans ma liste de livre à emprunter... vu que le dernier Calvin que j'ai lu date d'il y a une éternité et que ta critique m'a donnée envie de m'y replonger !
Rédigé par Carine le samedi 24 octobre 2009 à 18:26




Dernièrement, j'ai lu... Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...
11 novembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Danielle, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...

François Bourdages, sur La BD... encore au musée!??

jean bouchard, sur La BD... encore au musée!??

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin