Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#05- le Sang de l'Ange
#05- LE SANG DE L'ANGE
Scénariste(s) : Vincent Lodewick dit DUGOMIER
Dessinateur(s) : Benoît ERS
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Démons d'Alexia
Année : 2009     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (1/2)
Genre(s) : Thriller ésotérique
Appréciation : 5 / 6
Quand ça va plus mal que mal... à cause du Mal!
Écrit le lundi 01 mars 2010 par PG Luneau

Quel plaisir de retrouver cette charmante Alexia! Si je ne me suis pas plongé dans la lecture du tome #5 dès que j’ai eu fini le tome #4, c’est que je savais que ce n’était que la première moitié du second cycle. J’ai donc préféré attendre la parution du tome #6, à l’automne 2009, pour m’assurer de pouvoir les lire l’un à la suite de l’autre et ainsi m’éviter d’attendre, en trépignant, la fin de cette angoissante aventure.

 

Rien ne va plus pour le Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels. Non seulement presque tout le personnel est mort lors de la dernière attaque des sorcières de Salem (au cours du tome #4), mais les quelques rares survivants (les six principaux personnages que nous avions bien connus dans le premier cycle, en fait!) ne sont plus assez nombreux pour subvenir à la tâche. C’est sans compter que les phénomènes paranormaux de type maléfique vivent une fulgurante recrudescence et qu’un taciturne «Homme en noir», payé pour assurer le bon rendement du centre, leur annonce qu’on leur coupera les vivres d’ici quelques semaines si le groupe ne s’avère pas à la hauteur!

 

Cerise sur le sundae, il semblerait que quelqu’un, ou quelque chose, ait décidé d’éliminer le pauvre Gabriel, l’ange déchu qui protège Alexia depuis son enfance! En effet, celui-ci est victime de différentes tentatives d’assassinat! Alexia saura-t-elle le protéger à son tour de cet ennemi mystérieux… qui a ses taupes au sein même de l’équipe réduite du centre!!!

 

Franchement, l’intrigue du Sang de l’ange est bien ficelée et le suspense est à la hauteur de mes attentes! Toute la bande est dans la schnout jusqu’au cou et Alexia, qui a été nommée directrice du centre à cause de sa dualité sorcière/exorciste, est complètement dépassée et ne sait pas par où commencer. Je suis vraiment très fier d’avoir attendu d’avoir la conclusion avant de commencer ma lecture : je n’aurais jamais su attendre sa parution sans me ronger les ongles au sang!!! Bravo à Ers et à Dugomier d’avoir su pondre un récit aussi passionnant dans un genre qui, on le sait, en a vu d’autres. Bravo aussi à eux de parvenir à le faire tout en restant, au bout du compte, assez familial! Car, c’est là un des beaux paradoxes de cette série, cette histoire passionnera aussi les jeunes – à partir de onze ans, je dirais – sans trop les traumatiser, un peu comme l’excellente série Mort de trouille! 

 

Un chouette retour, une chouette héroïne, une chouette aventure paranormale… et un chouette cycle qui se terminera déjà dans le prochain tome! À dévorer avec ardeur!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la couverture. Quel impressionnant mélange de pureté et de gore! Très efficace!

 

  • les personnages secondaires. Ils sont tous suaves! Grâce à eux, plein d’intrigues parallèles se trament en douce : Paolo commence à monter insidieusement Bérénice contre Alexia, Gabriel cache ses problèmes de santé aux autres, Zünd est toujours aussi détestable d’arrogance et le beau Denis, qui a hérité du bistro Chez Gabriel, commence à prendre doucement la place qui lui revient. Lequel est le traitre, allié à l’esprit de la perfide Sarah Perkins? À vos bouquins pour le découvrir!!

 

  • la «modernitude» insufflée au thème. Les filles sortent en boîtes (elles y entraînent même le vieux Gabriel, c’est tout dire!!), les projections sont ultra-techno, les cellulaires pleuvent… Ça fait drôle de mêler tout ça à des histoires de sorcières, de fantômes et d’anges, qui font plus rétro!!

 

  • la qualité de l’intrigue. Tout va mal! Comment s’en sortiront-ils? Les traces mystérieuses, de sang, de brûlures ou de planctons luminescents (!?!), ajoutent une très  intéressante touche d’angoisse. Où nous mèneront-elles? Que représentent-elles? Du bonbon jubilatoire pour mystifier l’indécrottable cartésien que je suis!! Et je ne vous parle même pas de l’hôpital affamé qui dévore ses patients!!?!

 

  • le suspense. Les mystères sont si originaux, les indices si bien distillés, qu’on ne peut que sentir l’adrénaline nous monter dans les veines. Mais comment parviendront-ils à s’en sortir, surtout avec cette épée de Damoclès personnifiée par ce mystérieux barbu, aveugle mais dangereusement perspicace, qui les menace de fermer le centre?!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les dessins, un iota plus ordinaires ou moins soignés que de coutume. En fait, je trouve les tracés de Ers très agréables : il n’y manque juste qu’un tout petit peu plus de soin lors de l’encrage final de ses personnages pour que leurs traits soient impeccables comme je les aime. D’ailleurs, j’ai l’impression qu’il met cet effort supplémentaire lorsqu’il encre les bâtiments et les véhicules. Il devrait pouvoir faire de même pour les visages et les chevelures!  

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


C'est dommage, chère amie, que vous ne vous y laissiez pas tenter: je suis sûr que vous ne détesteriez pas cela autant que vous le croyez!! Merci toutefois de prendre la peine de souligner mes efforts de vente!! J'apprécie... même (et surtout!) en provenance d'une non-acheteuse!
Rédigé par PG Luneau le mardi 02 mars 2010 à 22:44


Du bonbon jubilatoire ! Je l'aime celle-là. Je l'aurais mis en titre quant à moi. Mais je ne suis pas le boss ici, une lectrice, tout simplement une lectrice.

Seras-tu surpris de lire que cette BD n'a pas l'heur de m'attirer ? Non, tu ne seras pas surpris. Mais je suis d'accord, la couverture est efficace, elle frappe, elle saigne. Elle est trauma pour faire dans la vague ! J'avoue que cette BD, tu la vends bien, je ne suis tout simplement pas la clientèle. Tu as réussi à nous transmettre ta fébrilité cent mille volts. Et un seul petit paragraphe d'agacement, c'est du bonbon jubilatoire !
Rédigé par Venise le mardi 02 mars 2010 à 19:41




Dernièrement, j'ai lu... Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin