Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- la Ferme des animaux
#02- LA FERME DES ANIMAUX
Scénariste(s) : Bill WILLINGHAM
Dessinateur(s) : Mark BUCKINGHAM
Éditions : Panini comics
Collection : 100% Vertigo
Série : Fables
Année : 2003     Nb. pages : 140
Style(s) narratif(s) : Récit complet (Comics)
Genre(s) : Fantastique, Conte réinventé, Héros animalier
Appréciation : 5.5 / 6
Mutinerie à la ferme?! Qu'on leur tranche la tête!!
Écrit le mardi 13 mars 2012 par PG Luneau

Si la Reine de cœur d’Alice au Pays des merveilles avait été mise au courant de ce qui se passait sur la Ferme de Fableville-Nord, c’est certainement ce qu’elle aurait hurlé : «Qu’on leur coupe la tête!»… Seulement voilà : même si cette grande dame de l’univers de la fiction jeunesse est bien une des rares à ne pas figurer au générique de cet album, les têtes rouleront quand même à quelques reprises dans ce second tome de l’exceptionnelle série Fables!

 

Et oui : je me suis enfin gâté! En cette semaine de relâche, je me suis permis la lecture de la Ferme des animaux, le deuxième récit que Bill Willingham a concocté pour nous à partir de l’univers qu’il a mis en place dans Légendes en exil, le tome #1 de la série. J’avais plus qu’adoré ce premier opus, et je suis très heureux de vous apprendre que le deuxième m’a comblé tout autant!

 

Ainsi donc, on sait maintenant que tous les personnages de contes de fées vivent dorénavant dans un quartier magiquement protégé de New York appelé Fableville et qu’ils nous côtoient tous les jours, incognito. Mais qu’en est-il de ceux qui ne peuvent se mêler à la populace normale : les géants, les dragons, Tom Pouce, les objets animés ainsi que, bien sûr, tous les innombrables animaux qui pullulent dans nos histoires pour enfants? Eh bien ils logent à quelques heures de route, au nord de l’état, sur une vaste terre simplement appelée la Ferme! Et c’est lors d’une simple visite de routine que Blanche Neige et Rose Rouge tombent dans une guérilla en règle qui risque de leur coûter la vie : la révolte animalière est en branle, menée par Boucle d’or, devenue extrémiste radicale!

 

En plus de mettre en scène un très intéressant conflit aux enjeux moraux moins simplistes qu’il n’y paraît, Willingham réussit à rendre hommage à deux œuvres majeures du corpus littéraire jeunesse, soit la Ferme des animaux d’Orwell et Sa majesté des mouches, de William Golding. Le tout en jonglant habilement avec tous les animaux et les autres créatures impossibles à cacher qui peuplaient les contes de notre enfance, des cartes à jouer du Pays des merveilles à la petite hutte à pattes de poule!! En misant sur la dualité entre ces créatures, contraintes de rester confinées dans l’enclave qu’est la Ferme, et les autres personnages humains, qui peuvent, eux, circuler librement de par le vaste monde, le scénariste agite un levier aux multiples possibilités  et le manipule avec adresse. J’en suis encore sous le charme!

 

Sur le plan du dessin, Mark Buckingham parvient à rendre un style très proche de celui de Lan Medina, qui avait fait le tome #1. Comme j’avais aimé le style réaliste et épuré de Medina, celui de Buckingham m’a donc satisfait tout autant, de même que la coloration de Daniel Vozzo. 

 

Bref, malgré les grands risques de voir «ma balloune» se dégonfler, je me suis risqué à me confronter à nouveau au monde de Willingham. Et c’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé cet univers féérique et sa magie qui, malgré leurs airs naïfs et puérils, ne s’adressent pas vraiment au moins de seize ans! Jusqu’à quand me retiendrai-je de sauter sur le tome #3?? Les paris sont ouverts!!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • retrouver les personnages tant aimés, dans leur univers si particulier, à la fois familier et novateur. L’intervalle entre mes lectures du tome #1 et de celui-ci m’a vraiment paru très long!

 

  • la richesse du fantastique exploité. Quelle merveille que de se retrouver en face de la double planche (p.10 et 11) où l’on nous présente la Ferme! Quel plaisir, deux planches plus loin (p.13), de se retrouver devant tant de personnages fabuleux (au sens littéral du terme!!) : le morse, le chat de Chester et les cartes à jouer du Pays des merveilles, les trois petites souris aveugles, la Mère l’Oie, Goupil, le Chat Botté, le baron Crapaud (du Vent dans les saules)… et les nombreux animaux des fables de Lafontaine! L’auteur a même pensé d’intégrer au récit la Petite hutte à pattes de poule qui m’a tant effrayé, quand j’étais tout jeune, dans Fanfreluche! C’est réellement féérique, et très réjouissant pour le moral de retrouver tous ces souvenirs enfouis! J’ai bien aimé, aussi, la référence (un brin morbide!) à «Sa majesté des mouches», que j’ai lu pas plus tard que l’an dernier! De même, le récit en entier est une belle allégorie de cet autre classique éponyme, la Ferme des animaux, de George Orwell.

 

  • plusieurs nouveaux personnages intéressants : je songe particulièrement à Boucle d’Or, dans le rôle de l’activiste révolutionnaire (!?) qui partage officiellement la couche de Bébé ours (!!??), et à Goupil qui, avec sa ruse légendaire, cache une personnalité bien plus riche qu’il n’y paraît de prime abord. La vieille dame et sa tonne d’enfants qui vivent dans une chaussure sont assez impressionnants, eux aussi… surtout quand on les voit tous armés de mitraillettes et de AK-47!!?

 

  • l’humour, parfois subtilement grivois, qui sourde à gauche et à droite. Ces clins d’yeux sont toujours très fins et judicieux. Je ne crois pas que les plus jeunes s’y attardent ou y accrochent particulièrement… mais il vaut quand même mieux réserver cette série aux plus de seize ans : Rose Rouge est toujours susceptible de lancer une de ses répliques assassines et sulfureuses! D’ailleurs, l’appellation «Pour lecteurs avertis» est en vigueur, comme on peut la lire sur la couverture.

 

  • la rudesse que le scénariste n’hésite pas à instaurer… C’est rare qu’un auteur accepte si aisément d’éliminer ses personnages. Pour sa part, Willingham n’a pas peur de trucider un ou deux petits cochons si ça sert son histoire! Et pourquoi s’empêtrer à garder Shere Khan vivant si ce n’est pas cohérent avec ce qu’il veut raconter! Tant pis pour les éventuels apports qu’un tel personnage pourrait potentiellement léguer dans les tomes à venir!! S’il faut élaguer, il le faut, et Willingham le fait!! Il est même prêt à faire tirer une balle dans la tête de sa principale héroïne, la belle Blanche Neige!! Wow!! Chapeau bas, monsieur!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les couvertures psychédéliques, encore une fois! Décidément, le style de James Jean n’est pas pour moi… même si j’aime bien ré-analyser ses couvertures (tant celle du bouquin comme tel que les couvertures originales de chacun des fascicules américains, mises en annexe) à la fin de ma lecture de chaque «chapitre»!

 

  • de ne pas reconnaître tout le monde, ou plutôt de ne pas connaître tous les contes dont ces personnages sont issus. Ainsi, je n’ai aucune idée de qui est le chevalier Parjure, avec ses délires éthyliques qui font office de prophéties, ni de qui est le forgeron Weyland Smith. Le petit bonhomme à la tête de tournesol m’est aussi totalement inconnu, et bien d’autres… J’aimerais avoir plus de référents.

 

  • quelques expressions très franchouillardes. Je viens en fait de découvrir l’expression, assez grossière mais fort éloquente : «Nullache!»… Et je ne l’ai pas sitôt découverte qu’on me la refile quelques pages plus loin! J’espère que ça ne deviendra pas la phrase du jour qui apparaîtra à toutes les cinq planches!! P.S. : Heureusement, ce ne fut pas le cas!!

 

  • en matière d’anatomie féline, certains dessins jurent un peu. Ainsi, les pattes avant de Bagheera et de Shere Khan ressemblent souvent bien plus à des épaules et à des bras humains qu’à des pattes de grands matous! (p.41, 43 et 44, notamment)

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Pierre : Tiens! Quelle belle visite!! Je suis content d'avoir ton point de vue de connaisseur! Ce que tu me dis sur Jack of Fables m'étonne : il me semble que tu ne m'en avais déjà dit que du bien!? Pour ce qui est des deux autres séries dérivées que tu mentionnes, j'ai hâte de savoir si on y aura aussi droit en français!
Content de ton commentaire, repasse quand tu veux!! Gros bonjour aux enfants!!
Rédigé par PG Luneau le mardi 03 juillet 2012 à 20:00


J'aime bien les personnages obscures ; ça me force à me renseigner sur eux grâce à internet. La série, que je lis en anglais à chaque mois, a connu quelques creux mais reste un des fleurons de la bd américaine. Jack of Fables était un peu moins bon que le titre original, mais les minis séries de Cinderella étaient très bonnes et Fairest est excellent à date.
Rédigé par Pierre le mardi 03 juillet 2012 à 17:27


@ Arsenul : Délaisser la BD!!! Quelle horreur!! Je te trouve très fort d'y parvenir : dans mon cas, c'est plus de l'ordre de l'hérésie inconcevable! Ce qu'on ne ferait pas pour le Prix des Libraires!! Et tant pis pour Sa majesté! D'ailleurs, tu fais bien de te le procurer usagé!... Pour ce qui est de la qualité de nos discussions du festival, je ne suis pas plus inquiet que toi!! ;-)
Bonne lecture romanesque!
Rédigé par PG Luneau le lundi 19 mars 2012 à 15:58


Je suis présentement dans les finalistes de prix du libraires avec mes collègues enseignantes. Je délaisse même la BD. De plus, ma PAL est terminée et je n'ai rien a acheter d'ici là. Mais la majesté, je me la procurerai peut-être en deuxième main dans une visite de bouquinerie pendant le festival... Mais, je ne m'inquiète pas de nos sujets de discussion, il y en aura des tonnes!
Rédigé par Arsenul le dimanche 18 mars 2012 à 11:40


@ Arsenul : Je suis content que tu sois intéressé par cet album, malgré la couverture qui, à mon sens, le dessert (dans le sens de desservir, pas dans le sens de miam miam sucré!!).
Et tu ne peux pas savoir à quel point j'aimerais entendre ton avis sur Sa majesté des mouches, un «classique» que j'avais très hâte de lire et qui m'a laissé une drôle d'impression, l'an passé, quand on l'a lu, à mon cercle de lecture. J'avais des réserves sur la psychologie des personnages-enfants qu'on y présente. Donc, connaissant ton expertise en la matière, je suis très curieux de savoir ce que tu en penseras. Si tu le lis d'ici notre rendez-vous de Québec, on pourrait en jaser! Ce serait chic!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 16 mars 2012 à 23:10


Très bonne critique. J'aime cet aspect multi où l'on se sent presque complice de l'auteur parce qu'il a les mêmes référents que nous. Il me faudrait feuilleter car la couverture ne me parle pas beaucoup.
Il faudrait que j'essaie sa majesté les mouches que je ne connais pas!
Rédigé par Arsenul le vendredi 16 mars 2012 à 21:50


@ Kikine : Mais je n'y peux rien : tout cela est naturel, chez moi!! ;-)
Rédigé par PG Luneau le vendredi 16 mars 2012 à 14:45


Quelle bonne suggestion !! Je vais rester branchée et juste lire ceux qui auront eu une super bonne note. Merci pour ton dévouement :)
Rédigé par kikine le vendredi 16 mars 2012 à 6:56


@ Kikine : Oh non! Il n’y a aucun problème puisque chaque tome de la série est un récit complet (du moins, jusqu’à maintenant!). Ainsi, tu peux ne lire que les deux premiers de manière tout à fait satisfaisante, sans jamais lire les autres! Ou attendre que ton Explorateur BD préféré te conseille de lire les tomes #4, 7, 8 et 12, par exemple… une fois qu’il les aura lui-même lus! Car d’après moi (mais ça reste à confirmer), il semble qu’il sera envisageable de sauter certains tomes, peut-être moins intéressants, sans que les lecteurs ne soient trop perdus… Conclusion : il te faudra rester branchée sur la Lucarne à Luneau, et à l’affût des futures critiques de cette série pour plus de détails!!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 15 mars 2012 à 23:00


Ça a l'air assez loufoque pour que je puisse aimer mais savoir qu'il y a autant de tomes et que Jérôme s'est essoufflé en cours de route, me fait un peu peur. Je vais quand même m'attaquer au premier tome, un jour, un jour...
Rédigé par kikine le jeudi 15 mars 2012 à 22:14


@ Yaneck : Je suis heureux d'apprendre que le fameux «Nullache» n'est pas courant par chez vous... La traductrice, Nicole Duclos, veut peut-être partir une mode??
Et je te comprends tellement : quand vient le temps de sélectionner pour nos achats BD, certains choix sont déchirants!! Aussi, comme on dit chez nous, je te souhaite un «bon magasinage» : que la fée instinct te conduise vers les albums qui t'allumeront le plus!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 15 mars 2012 à 16:56


@ Jérôme : Ce que tu m'apprends sur la suite des épisodes me désole un peu... surtout que ma PAL à moi contient les tomes #3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12!! C'est dire combien j'étais confiant pour la suite!! Mais c'est bien certain qu'une série ne peut pas être au sommet à chaque tome!!
Un de mes amis m'a déjà parlé de cette série dérivée, sur Jack. Selon lui, elle est aussi très très bonne, peut-être même mieux que l'originale, car le personnage est plus cabotin, plus sympathique, plus accrocheur. Tu m'en donneras des nouvelles!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 15 mars 2012 à 16:51


nullache, ce n'est pas franchouillard. Jamais entendu en France.
Mais pour tout le reste, oui, c'est un album génial. Va falloir que je la continue, cette série, je me suis arrêté à ce tome 2. Mais bon, arbitrer les choix de dépenses, avec toutes ces fantastiques nouveautés....
Rédigé par Yaneck le mercredi 14 mars 2012 à 19:07


Ces premiers épisodes de la série sont les meilleurs. Un vrai régal ! Après, ça ronronne un peu. J'ai encore les tomes 13 et 14 dans ma PAL et le fait que je ne me précipite pas pour les lire n'est jamais bon signe mais je vais bien finir par m'y remettre. J'ai aussi les 5 volumes du spin off Jack of the fables qui m'attendent sur les étagères, comme quoi, cet univers m'intéresse toujours autant !
Rédigé par jerome le mercredi 14 mars 2012 à 5:05




Dernièrement, j'ai lu... Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin