Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#05- la Part du Lion
#05- LA PART DU LION
Scénariste(s) : Éric CORBEYRAN
Dessinateur(s) : Hugo PALASIE, Nicolas LANNOY, ULLCER , Djillali DEFALI
Éditions : Delcourt
Collection : X
Série : Zodiaque
Année : 2012     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Thriller ésotérique, Horreur
Appréciation : 3.5 / 6
Quand les signes se suivent mais ne se ressemblent pas...
Écrit le dimanche 21 juin 2020 par PG Luneau

Tomes lus : #05 - la Part du Lion (Dess. : PALASIE, Hugo, Thriller ésotérique)

            #06 - le Supplice de la Vierge (Dess. : LANNOY, Nicolas, Horreur, 2 /6)

            #07 - le Jugement de la Balance (Dess. : ULLCER, Thriller ésotérique, 4 /6)

            #08 - la Technique du Scorpion (Dess. : DEFALI, Djilllali, Thriller ésotérique, 4,5 /6)

 

Il y a plus de 5 ans, j'ai critiqué les 4 premiers tomes de la série-concept Zodiaque, dans laquelle 4 personnages utilisaient les pouvoirs paranormaux que leur confère un médaillon à l'effigie de leur signe du zodiaque pour faire le bien ou, plus souvent, assouvir une ambition personnelle... J'avais bien hâte de lire les tomes suivants, surtout en sachant que mon propre signe s'y trouvait!! ;^)

Ne dit-on pas que les plus grandes attentes engendrent les plus grandes déceptions? La mienne fut des plus amères! De tous les albums que j'ai critiqués sur ce blogue en presque 12 ans, je me vois dans l'obligation de décerner ma pire note au tome de la série Zodiaque qui porte sur MON signe (!?), le Supplice de la Vierge! Déçu, plus que déçu, je suis... presque déprimé... D'autant plus que les 3 autres tomes que j'ai aussi lus n'avaient rien de transcendant... Mais faisons les choses dans l'ordre...

J'ai d'abord lu la Part du Lion, tome dans lequel on suit une femme d'affaire ambitieuse, déterminée et fort peu attachante, qui parvient à faire fortune en communiquant avec les morts, qui lui révèlent l'emplacement exact de trésors nazis, par exemple. Elle n'a donc plus qu'à aller les repêcher! Mais de marchander avec l'Au-delà réserve sa part de risque, et gare à ceux qui ne respectent pas scrupuleusement leur part du marché!

Ensuite vient le (déplorable!) Supplice de la Vierge, où une auteure gothique de romans gore et sulfureux se fait capturer et juger par un groupuscule d'ultra-bien-pensant... pour finalement se faire tuer (!?). Elle profitera du pouvoir que lui confère son médaillon pour venir hanter ses juges et bourreaux... Un pur récit d'horreur, qui détonne du reste de la série sur plus d'un plan...

Le Jugement de la Balance nous présente un procureur de la couronne qui confronte la mafia américaine et que l'on tentera de corrompre, tandis que dans la Technique du Scorpion, une jeune détective privée au talent de télékynésiste tentera de mettre un terme aux agissements d'un dom juan arnaqueur qui déleste les riches héritières de leur fortune avant de les laisser tomber.

4 tomes, 4 dessinateurs, 4 signes, 4 pouvoirs, 4 ambiances plus ou moins mystiques... Avec le recul, force est de constater que 2 de ces 4 tomes-ci sont pas mal moins forts que les autres. Graphiquement, d'abord : les traits de Hugo Palasie ne m'ont pas conquis dans le tome du Lion, et ceux de Nicolas Lannoy m'ont carrément rebuté dans celui de la Vierge. Si on ajoute les quelques erreurs basiques sur le plan de l'identification des personnages dont souffre le premier (voir plus bas), et le profond ennui que m'ont insufflé les déboires métapsychiques et la soif de vengeance du fantôme de la Vierge morte, vous comprendrez pourquoi la note de ces deux tomes s'éloignent de celles des six autres tomes que j'ai lus!

Toutefois, ça ne devrait pas m'empêcher de lire les tomes des 4 derniers signes, ainsi que le 13e tome, qui devrait nous permettre de comprendre ce qui lie tous ces récits, ces médaillons, ces pouvoirs... Déçu, je suis, donc, mais l'espoir d'être subjugué demeure : c'est au moins ça!

 

Mes bémols :

 

  • la faiblesse des dessins de deux de ces 4 albums. Je l'ai dit: le travail d'Hugo Palasie est minimalement correct, mais sans plus, avec de graves problèmes quand vient le temps de dessiner les nez de ses personnages de profil ou de trois-quarts... Et pour ce qui est du dessin de Nicolas Lannoy, c'est tout son style que je ne piffe pas! Des traits trop larges, trop encrés, trop sombres, que je déteste, pour bien marquer le fait que son récit s'en veut un d'horreur... que je déteste aussi! Bref, on repassera pour l'album sur lequel j'avais bâti tant d'espérance!:^P

 

  • des erreurs d'identification des personnages secondaires du tome du Lion! Déjà que chaque album nous présente toute une nouvelle faune de personnages! Si, en plus, on intervertit leurs noms ou leurs attributs en cours de récit, on n'est pas sortis de l'auberge! Dans la Part du Lion, c'est deux fois plutôt qu'une qu'on nous fait le coup! D'abord, Nick et Richard, les comparses de l'héroïne, nous sont bien présentés à la p.10: Nick, c'est le rondouillet chauve, Richard, c'est l'autre grand blond. Mais à partir de la p.21... c'est l'inverse!!!???:^O Le chauve, mourant, s'appelle maintenant Richard, et l'autre, Nick!! C'est dire à quel point ces albums sont des commandes faits à la chaîne!! Plus loin, dans le même album, l'héroïne va rencontrer un John, en Louisiane. Au fil de leur conversation, on réalise qu'il s'agit en fait du personnage principal du tome #2, le Secret du Taureau... Mais alors, pourquoi tient-il un médaillon du Lion, dans le bas de la p.23??! Avouez qu'il s'agit là de deux erreurs importantes qui, si elles n'ont pas été dénotées par le regard du dessinateur, ou du scénariste, auraient dû être relevées par un quelconque réviseur ou chargé de projet, il me semble, non? À quoi servent-ils, ceux-là, sinon à ça ??

 

  • deux incohérences assez évidentes, dans l'album du Lion. D'abord, précisons que l'idée de l'immense crypte / catacombe secrète dans laquelle Tilda, l'héroïne, se terre pour communiquer avec les morts (via son ordinateur portable!?) est plutôt chouette... Mais que cet endroit soit attenant à son appart ultramoderne, en plein quartier résidentiel, via une cloison de sa bibliothèque, ça me semble assez irréaliste! Et son mari n'aurait pas été au courant?! Même chose lorsque cette même Tilda fracasse la vitre de l'appartement de son collègue (p.36), question d'investiguer sur d'éventuelles irrégularités... D'abord, à en croire la vue, cet appartement semble être au moins au 10e étage d'une tour d'habitation... Mais la première chose à laquelle j'ai pensée en voyant cette vignette, c'est: «Et le système d'alarme? Il ne fonctionne pas?» Il me semble qu'un être qui magouille avec la pègre et des millions prendrait au moins la peine d'avoir un système d'alarme fonctionnel, non?!...:^(

 

  • tout le tome sur la Vierge. En partant, je n'aime pas les histoires ou les films d'horreur. Puis, je le répète, j'avais très hâte de lire le tome sur mon propre signe du zodiaque... Résultat: je suis doublement déçu (vous le saurez! ;^) par le Supplice de la Vierge. D'abord, j'ai trouvé le personnage Selena d'aucun intérêt, malgré sa double personnalité... De toute façon, on n'a pas vraiment le temps de s'attacher à elle puisqu'elle subit son fameux supplice au milieu du récit!! Dès la p.25, on l'enferme dans une Vierge de Nuremberg, ce genre de sarcophage garni, sur ses faces internes, de pieux, de clous ou de piquants, de manière à ce que la victime se fasse perforer à mort lorsque le couvercle du sarcophage se referme. Ensuite, on passe en mode vengeance morbide, avec projections astrales aux yeux globuleux et à la nudité blafarde... Ça se veut glauque, les ambiances y sont lugubres, les traits de crayons sont charbonneux, l'encrage y est excessif... Bref, TOUT ce que je n'aime pas en BD se retrouve dans cet album, sur lequel je fondais tant d'espoir... Cerise sur le sundae (ou plutôt l'injure par-dessus l'insulte!), des 13 sublimes couvertures, œuvres du très talentueux Thomas Ehretsmann, il a fallu que la plus moche, soit celle de ce tome!!:^O En fait, le généreux 2 / 6 que j'attribue à ce tome tient surtout au respect que j'ai pour l'œuvre globale de monsieur Corbeyran, et à l'enthousiasme général que cette série-concept me procure... L'album en soi mériterait peut-être moins encore...:^(

 

 

Les plus grandes forces de cette BD :

 

  • la pureté quasi-photographique des illustrations de couverture, toutes réalisées par Thomas Ehretsmann. J'adore l'unité qu'il a réussi à insuffler à l'ensemble des couvertures, la finesse de leurs lignes, la douceur des traits, la perfection des proportions et des textures... C'est du grand art, vraiment! Le tout en se basant sur des personnages créés par d'autres artistes! Quel talent!

 

  • les décors urbains d'Hugo Palasie dans la Part du Lion. Autant les visages dessinés par ce dessinateur ne m'ont pas convaincu, souvent, autant ses effets de perspective sont superbes! L'illustration du bas de la p.6 en est un bel exemple, mais il y en a d'autres, tout au long de l'album... C'est très fort! De même, j'ai beaucoup aimé la vaporosité de sa dernière scène, qui se passe en hiver, dans un parc, sous les flocons... C'était très apaisant!

 

  • les chouettes cross-over de personnages! Évidemment, ils sont plus faciles à identifier maintenant que j'ai plus de la moitié de la série de lue! Peut-être y en a-t-il eu dans les premiers tomes, mais comme je ne connaissais pas les futurs protagonistes, je les ai moins remarqués!? Bref, j'ai beaucoup aimé retrouver le John, héros du tome du Taureau, dans celui du Lion ainsi que l'Agatha, héroïne des Gémeaux, dans le tome du Scorpion. D'ailleurs, une conversation entre elle et Ursula, la détentrice du médaillon du Scorpion, nous laisse entendre que tous les personnages principaux se seraient tous déjà vus, au cours d'une vieille histoire!! Serait-ce qu'ils auraient tous reçu leur médaillon astral en même temps?? Cette seule discussion a su raviver mon intérêt pour le mystère central, pour le fil rouge qui sillonne la série en entier... au rythme de ces mystérieuses femmes qui récoltent les pendentifs, dans l'épilogue de chacun des épisodes!! Quel intriguant mystère! ;^)

 

  • la bonne exploitation des attributs de chacun des signes du zodiaque. En effet, les liens entre les personnages et leur signe démontrent une excellente connaissance des caractéristiques de chacun des signes. Je le sais pour avoir eu une passe TRÈS ancrée sur l'astrologie où j'avais beaucoup lu sur le sujet. Peut-être monsieur Corbeyran a-t-il lu les mêmes bouquins que moi! ;^) Ainsi, malgré mes déceptions à propos du tome sur la Vierge, je dois concéder que l'idée d'avoir songé à la dualité Vierge pure vs Vierge folle est intéressante, de même que d'avoir exploité le supplice de la Vierge de fer. Pour la Balance, j'aime bien l'idée que le personnage principal soit un procureur de la couronne incorruptible... et le Scorpion a aussi bien été représenté via ses intérêts philosophiques pour la mort, les changements, la sexualité... Et sa piqûre finale fait on ne peut plus scorpionesque!! ;^)

 

  • le beau contraste entre l'univers new-yorkais, où vit le héros, et la Sicile, où on l'entraîne, dans le tome de la Balance. Le passage du très urbain au super bucolique m'a charmé! ;^)

 

  • la luminosité qui se dégage du tome du Scorpion. J'ai beaucoup aimé la vivacité de sa coloration, œuvre du coloriste Alexis Sentenac... mais, de manière plus générale, j'ai aimé toute la clarté des mises en pages de ce tome, souvent avec de grandes vignettes qui magnifient les paysages et rendent les scènes d'action parfaitement lisibles... Sans compter ma dédicace, puisque monsieur Defali était de passage, au festival de BD de Montréal, en 2014, et qu'il a eu la gentillesse de me dédicacer mon album! ;^)

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : En fait, c'est seulement le tome sur la Vierge qui m'a vraiment beaucoup déplu, et celui sur le Lion qui était un peu moins bon que les tomes #1 à 4 + 7 et 8.
Mais, comme tu dis, qui vivra verra : il reste encore 4 tomes, plus le 13e, sur le Serpentaire, ce fameux 13e signe si mystérieux que seuls les mordus d'astrologie ont entendu parler! Il semble déceler de fascinantes révélations (l'album #13, pas le signe... quoique... peut-être les deux!?? ;^D) C'est à suivre!
Rédigé par pgluneau le mercredi 24 juin 2020 à 22:51


Et donc, ceux que tu as lu avant t'ont mieux plu ?
J'attendrai ton point de vue final et ta note de synthèse....
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 21 juin 2020 à 11:26




Dernièrement, j'ai lu... Zodiaque
#05- la Part du Lion
21 juin 2020

Un prince à croquer
#01- Entrée
14 juin 2020

Clifton
#01- Ce cher Wilkinson
10 juin 2020

Pour l'amour de l'art
#01- l'Affaire Van Rotten
30 mai 2020

Seule à la récré
Seule à la récré
22 mai 2020

Ma dernière chronique 11 ans!!??
01 juillet 2020

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Marsi, sur 11 ans!!??

Arsenul, sur 11 ans!!??

Colin, sur 11 ans!!??

Colin, sur 11 ans!!??

anne des ocreries, sur 11 ans!!??

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin