Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Salades d'amphibie Marsi Menu
Retour aux archives
Mon deuxième safari-dédicaces... entouré de joyeux barjots!
Écrit le vendredi 30 septembre 2011 par PG Luneau

Vous le savez maintenant, je suis allé au grand ComicCon 2011 de Montréal. J’y ai vu plein d’étranges énergumènes (voir la première partie de ce récit), mais j’y ai surtout récolté huit superbes dédicaces, en moins de cinq heures!! Ce sont mes rencontres avec tous ces bédéistes que je tiens à vous raconter ici, dans le deuxième (et dernier!) volet de cette chronique. Voici, dans le détail (mais pas nécessairement dans l’ordre), les fruits de ma passionnante journée :

 

J’ai d’abord donné priorité aux Européens de passage, sachant qu’ils nous sont beaucoup moins accessibles, en terre québécoise! J’ai donc fini par obtenir les dédicaces de deux bonzes du neuvième art, soit Fabrice Tarrin (de la nouvelle vague) et le grand Dany, un routard de la vieille garde que je lisais déjà quand j’avais dix ans! Mon attente pour ces deux dédicaces a été assez longue, mais ce n’était pas dû à l’achalandage (il n’y avait que quatre personnes pour chacun… j’ose à peine penser ce qu’il en aurait été à Angoulême, par exemple!!), mais à cause de leurs interminables discussions! Étant disposés côte à côte, ces deux hommes traçaient deux lignes, puis jasaient ensemble quelques minutes, puis rajoutaient encore deux traits, puis se remettaient à discuter… C’était infernal!! Comme je n’avais jamais lu de Tarrin (sauf le Tombeau des Champignac, un épisode de la série des Spirou et Fantasio vus par…, mais que je ne le comptais pas comme une de ses «œuvres véritables» puisqu’il s’agit d’un univers composé par d’autres), j’ai acheté un de ses premiers bouquins, le Journal d’un Lémurien, et je ne suis pas parvenu à trouver de sujet de conversation pertinent avec lui. Cette petite dédicace s’est donc effectuée dans un silence gêné… mais bien sûr entrecoupé de sa propre discussion avec Dany!!

 

Pour ce qui est de celui-ci, je n’ai pas voulu lui faire dédicacer son dernier album, soit les Guerrières de Troy, un peu trop plein de poupounes à mon goût! Je me suis rabattu vers la partie de son œuvre qui me plait le plus, c’est-à-dire Olivier Rameau. Toutefois, n’osant pas lui demander de dédicacer un de mes vieux tomes de cette série (j’avais l’impression que ça ne se faisait pas, mais je me suis aperçu que plusieurs autres collectionneurs le faisaient, finalement!!), j’ai donc traîné le tome #12, les Disparus de Bayou-Bayou, le dernier publié, même si c’était en 2005… et même si je ne l’ai pas encore lu! J’ai hésité longtemps sur le personnage que je désirais qu’il me fasse : j’aime bien la dégaine de Monsieur Pertinent, mais les personnages qui ont marqué mon enfance sont plus le Nain de jardin (avec sa brouette), la Cloche ou le Lion… J’ai finalement fixé mon choix sur Pazunbrin, l’épouvantail… et qu’est-ce que je suis fier du résultat!! Il est tout en couleur, tout raide avec ses bâtons et ses brins de paille!! Avec Dany, j’ai d’abord discuté de la possibilité de voir un jour un treizième tome d’Olivier Rameau. Il m’a appris qu’il a un scénario dans sa besace depuis presque dix ans, mais qu’il ne trouve pas le temps de s’y mettre à cause de ses autres projets… Puis, je lui ai demandé de me parler de son implication dans la maison d’éditions Joker, qui publie maintenant son œuvre. J’ai alors appris avec étonnement qu’il n’a aucune part dans cette boîte!! Moi qui croyais qu’il en était un des propriétaires et principal actionnaire!!

 

Les autres Français ne m’intéressant pas outre mesure, je me suis ensuite tourné vers mes compatriotes québécois! J’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir monsieur Jacques Lamontagne, qui m’avait déjà dédicacé un album, en 2006. C’était une des toutes premières dédicaces de ma vie, le tome #2 de la série les Druides. Cette fois-ci, je lui ai demandé de me dédicacer son tome #2 de l’excellente série Aspic, détectives de l’étrange, et il m’a dessiné Hugo, l’homme au haut-de-forme. Je lui ai appris que j’avais critiqué le tome #1 de cette série sur la Lucarne à Luneau, et il a semblé s’être souvenu que je lui avais fait parvenir le lien… ou il a eu la gentillesse de me faire croire qu’il s’en souvenait!! J’ai bien aimé prendre le temps de jaser avec lui, d’autant plus que personne ne nous talonnait et qu’il pouvait prendre son temps. Il m’a annoncé que le tome #6 des Druides sortira bientôt, que la série Yuuna (dont il n’est que le scénariste) n’aura pas de second cycle (le troisième tome récemment sorti complétait donc la série!) et que sa nouvelle série, Haven, qu’il écrit pour le dessinateur Kan-J et qui est publié chez Soleil, est prévue en trois tomes. Quand je lui ai demandé s’il n’avait pas hâte de travailler sur une série où il pourrait à la fois gérer le texte et le dessin (jusqu’à présent, il a toujours fait soit l’un, soit l’autre, sauf pour les Contes d’outre-tombe, un petit recueil de courts récits, aux 400 coups!), il m’a dit avoir une belle idée de projet en tête, mais qu’il voulait s’assurer d’avoir le temps de bien la faire évoluer avant de s’y plonger. C’est bien vrai que, seul à la barre, c’est un peu plus impliquant et compromettant!!

 

Puis, j’ai fait la rencontre de François Miville-Deschênes. Le fait qu’il connaisse très bien mon ami Dany Arsenault a été un excellent brise-glace!! Pour lui, j’ai acheté sur place le tome #5 de la série Millénaire. Il m’a trouvé très drôle quand je lui ai révélé que j’avais maintenant les cinq tomes de cette série… mais que je n’en avais aucun de lu!! Il a bien compris (et vous aussi, j’espère), que c’est parce que je préfère lire ce genre de série d’un coup, sans avoir à me taper un an d’attente pour avoir la suite, comme c’est trop souvent le cas! Nous avons un peu parlé de la crise que la maison des Humanoïdes associés a dû traverser, l’obligeant à vivre dangereusement (c’est-à-dire à remettre des planches sans avoir la certitude d’être payé pour!!), puis la discussion a bifurqué sur le rôle des critiques. En effet, quand j’ai présenté ma carte de visite de la Lucarne à Luneau (oui, oui, je m’en suis fait quelques unes, question de commencer à me faire connaître plus sérieusement!), il a compris que je faisais de la critique et je l’ai senti se raidir un peu (il faut préciser que c’est un homme qui transpire une force de caractère et de tempérament peu commune!!! On n’a pas à le côtoyer longtemps pour comprendre qu’il n’a pas la langue dans sa poche!). Avec son voisin, Denis Rodier (le dessinateur de la série l’Ordre des dragons), nous nous sommes mis à distinguer les critiques à la plume constructive des critiques malhonnêtes, qui descendent des albums (qu’ils ont souvent reçus à titre gracieux!!) en ne se basant que sur des détails, ou qui considèrent automatiquement ce qu’ils n’aiment pas comme de la merde! Je sais maintenant à quoi m’en tenir!! Au passage, j’ai aussi donné une de mes cartes à ce monsieur Rodier, tout en lui précisant que j’avais déjà critiqué le premier tome de son Ordre des dragons, et que j’avais été surpris de l’avoir bien aimé, compte-tenu qu’il s’agit d’un thriller fantastique qui frôle l’horreur, soit un genre littéraire qui ne m’attire pas du tout, de prime abord! Peut-être viendra-t-il faire un petit tour dans mes archives pour y lire ce que j’en ai dit?

 

Après FMD (c’est ainsi que mon pote Arsenault appelle monsieur Miville-Deschênes) et Denis Rodier, je me suis tourné vers un autre Rodier, Yves de son prénom! Moi qui, comme tant d’autres, les croyais frères, j’ai enfin pu infirmer officiellement cette rumeur : Denis et lui n’ont aucun lien de parenté!! Puis, pendant qu’il dédicaçait le deuxième tome de sa série Simon Nian (un hommage avoué aux super aventures de Gil Jourdan, du grand Tillieux), nous avons parlé de sa nouvelle série, chez Lombard, à savoir El Spectro, qu’il dessine pour Frédéric Antoine, un Français qui a manifestement grandi ici! Comme Yves l’a lui-même avoué, la couverture du premier tome de cette nouvelle série laisse les amateurs perplexes, et je me suis permis de lui confirmer qu’effectivement, elle ne m’attirait pas du tout… Pourtant, m’a-t-il affirmé, il ne faut pas s’y fier car son style graphique n’a rien à voir avec celui de l’intérieur de l’album ni avec son genre de récit, assez classique!

 

Je l’ai ensuite amené à me parler de son Tintin et l’Alph-art. En effet, ce dessinateur québécois a fait beaucoup parler de lui, en Europe, car, à la fin des années 80, il a parfait son style en s’attaquant intégralement à l’album inachevé d’Hergé, le célèbre Tintin et l’Alph-art!! Il en a dessiné toutes les planches, en respectant à la lettre la ligne claire du Grand Maître, ses annotations et son pré-découpage. Les seules choses qu’il a créées de toutes pièces, ce sont les dernières planches, celles qu’Hergé avait laissées incomplètes! C’est grâce à cet album «pirate» (car la succession d’Hergé, la plus pointilleuse qui soit, n’a rien voulu savoir d’autoriser la chose!!) qu’Yves Rodier s’est fait un nom en Europe, et qu’il a pu entrer chez Glénat, puis maintenant chez Lombard. Dans le feu de la discussion, j’ai oublié de lui parler de son personnage de Pignouf et de son expérience dans le magazine de BD québécoises pour la jeunesse. J’aurais bien aimé savoir ce qu’il avait tiré de cette expérience (le magazine n’a duré que quelques mois!!), et connaître son opinion sur la viabilité d’un tel projet, dans le contexte actuel.

 

Mais il est vrai que le pétillant et dynamique Frédéric Antoine nous a rejoints, et que la discussion a pris plein de tournures différentes!! Quelle boule d’énergie, celui-là!! J’ai néanmoins réussi à le déstabiliser un peu quand je lui ai parlé de la parution prévue de son futur album, Biodôme, et de la confusion sur son titre : quand les différents sites, sur le Net, parlent de Biozone et de Biodôme, lesquels disent vrai?? J’ai su que ce sera finalement Biodôme, mais qu’il avait fallu batailler fort et faire beaucoup de lobbying compliqué pour que le Biodôme de Montréal accepte que la série porte «son» nom. Pourtant, on s’entend tous que le mot «biodôme» n’est pas l’apanage de la ville de Montréal!! Mais comme Frédéric, son dessinateur Yoh (un autre Québécois!) ainsi que leurs éditeurs aimeraient bien que cette nouvelle série soit en vente dans la boutique-cadeau dudit Biodôme, ils ont préféré faire les choses dans les normes, histoire de ne pas se mettre personne à dos! J’ai appris que le tome #1 de cette série de gags humoristiques à saveur animalière sortira en octobre, pour le Salon du livre de Montréal, et qu’un deuxième tome est déjà prévu pour l’été prochain!!

 

De fil en aiguille, j’ai fini par apprivoiser la couverture assez moche du tome #1 de leur El Spectro. J’ai donc craqué, finalement, et délié les cordons de ma bourse!! Après tout, les deux créateurs étaient disponibles devant moi!… Et ils étaient si sympathiques!… Et Frédéric s’ennuyait tellement de voir les gens venir solliciter Yves avec des albums de Simon Nian, pour lesquels il n’a rien à voir!! Bref, je suis revenu voir ces deux joyeux lascars pour une deuxième dédicace!! D’ailleurs, leur technique de dédicace à deux est très amusante, puisque Frédéric écrit d’abord un texte (que lui inspire le demandeur), et qu’Yves dessine ensuite son personnage en n’ayant d’autre choix que de tenir compte de ce que ce texte lui dicte ou lui inspire! Cette fois, quand monsieur Antoine n’était pas distrait par les nombreuses cosplayeuses sexies qui déambulaient autour de leur stand, on a jasé d’El Spectro, un agent à la James Bond qui cache son identité et son apparence sous un masque de lutteur. Et «NON!!», nous ne verrons pas son visage à la fin du tome #37, dans vingt ans!! Qu’on se le tienne pour dit, les deux créateurs sont formels : El Spectro restera espion masqué toute son existence! Et «OUI!», la maquette du tome #2, qui paraîtra bientôt, sera plus conviviale et annoncera la vraie couleur de la série!! Dans un autre ordre d’idées, on a aussi discuté du ridicule de certains auteurs français qui croient qu’ils n’ont qu’à glisser un ou deux «tabernacles» tout à fait artificiels dans leurs dialogues pour nous faire croire qu’un récit se passe au Québec. On a bien ri… surtout que ces propos venaient de la bouche à l’accent très très parisien de Frédéric Antoine! Vraiment marrant, ce gars, avec son accent de là-bas mais ses expressions bien de chez-nous. Je comprends qu’il soit très impliqué dans le magazine Safarir!

 

Durant la journée, j’ai aussi fait dédicacer mon nouvel album de l’Académie des Chasseurs de Primes, le tome #2,5 qu’Aurélie Chartier, la charmante attachée de presse des 400 coups, a eu la gentillesse de m’envoyer juste à temps, deux jours plus tôt! Après tout, l’album n’a été officiellement lancé que quatre jours avant le ComicCon!! J’ai donc retrouvé les anciens collègues de travail de Marsi, messieurs Godbout et Lacombe, dans la même posture que lors du lancement du tome #2, un an auparavant, à la librairie Planète BD!! Encore une fois, pas de trace de Yanick Champoux : je commence à croire que ce co-auteur n’est qu’un personnage virtuel ou fictif!! ;-) Benoît a gentiment accepté de me dessiner Placide, un des personnages les plus low profile de la série, mais un de ceux qui me font le plus rire!! J’ai été étonné qu’il me l’ait fait tout petit, alors qu’il y avait plein d’espace sur la page… Mais Marc, un confrère-collectionneur avec qui j’ai jasé à plusieurs reprises dans les files d’attente (j’ai en effet eu l’occasion de socialiser avec deux ou trois confrères très sympathiques, dont ce Marc que j’ai l’impression d’avoir déjà rencontré quelque part, je ne sais trop où!), m’a donné une explication logique. D’abord, il faut savoir que ce tome intermédiaire est une œuvre collective pour laquelle le trio de créateurs a demandé à leurs amis du milieu de participer en dessinant chacun quelques planches. Hors, il semblerait qu’au lancement officiel, tous ces collaborateurs spéciaux, qui en sont presque tous à leur première publication officielle, étaient présents, et que chacun dédicaçait. Ainsi, on pouvait demander à chacun d’eux de nous dessiner un des membres de l’Académie… Et voilà pourquoi chacun le faisait dans un format assez petit, pour permettre à chaque collectionneur d’en colliger plusieurs sur la même page!! Ceci explique cela!! Mais ce jour-là, seuls Benoît et Michel étaient présents… Et ce n’est que rendu chez moi que j’ai réalisé que Michel Lacombe, habituellement scénariste de la série, était l’un des «dessinateurs-invités» pour ce tome!!! J’aurais donc pu lui demander de m’illustrer un autre personnage à côté du Placide de Benoît!! Mais il ne paye rien pour attendre : je le rattraperai bien dans un futur Salon du livre!! Un scoop de leur part? Le premier jet du scénario du tome #3 de l’ACP est officiellement terminé… mais sieur Godbout ne l’a pas encore lu! La machine se mettra en marche bientôt!

 

Un mot pour souligner la présence d’un groupe de cosplayeurs particulièrement amusants, qui s’était donné la peine de prêter vie à chacun des neuf héros de l’Académie des Chasseurs de Primes!! Quelle idée géniale!! C’était vraiment chouette de voir tous ces jeunes gens qui se déplaçaient en groupe et qui prenaient plaisir (avec parfois plus ou moins de succès au niveau de la ressemblance, mais quand même) à incarner Rose, Gaël, Cacendre, Placide, Sigmünd et les autres… C’était tout à fait dans l’esprit de l’évènement!

 

Finalement, j’ai voulu conclure avec mon coup de cœur de la journée! Si j’ai véritablement trouvé tous les artistes que j’ai rencontrés ce jour-là d’une gentillesse et d’une générosité extrême, il n’en demeure pas moins qu’il y en a un qui s’est démarqué encore plus du lot, et il s’agit de Jean-François Bergeron, alias Djief. Comme je n’avais jamais lu aucune de ses œuvres avant ce jour, je m’étais empressé, la veille au soir, de commencer la lecture du premier tome de Saint-Germain, une série historico-fantastique se déroulant à la cour de Louis XV, au siècle des Lumières. J’avais amené avec moi le tome #2 de cette même série, question de ne pas le laisser dédicacer un de ses «vieux» albums (le concept de vieux étant ici un peu exagéré puisque Saint-Germain #1 ne date que de 2009!!). Mais c’était sans compter sur la parution récente d’un autre album, dans une autre série qu’il vient tout juste de lancer chez Soleil : White Crows! Pour cette nouvelle série de S.F., Djief est seul aux commandes (Saint-Germain est de Thierry Gloris, et le Crépuscule des dieux – son autre grosse série que je possède mais dont je n’ai pas encore lu aucun des cinq tomes, ce qui l’a bien fait rire – est de Nicolas Jarry). Comme le graphisme de cet album futuriste semblait fabuleux et que j’avais déjà prévu me le procurer incessamment, je me le suis acheté sur place. J’ai alors pu voir la magie s’opérer devant mes yeux!! De ses doigts de fée, le beau Jean-François s’est mis à l’œuvre et il m’a dessiné, à l’aide d’un crayon terracotta et d’un peu d’aquarelle judicieusement appliquée, le buste de son nouvel héros, un aventurier avec une tronche à la Bruce Willis! Nous avons jasé de sa double identité en tant que bédéiste (non, il ne veut pas faire un Giraud/Moebius de lui-même!) et de ses projets. Ainsi, j’ai su qu’il termine présentement les toutes dernières planches du Crépuscule des dieux #6, qui sortira bientôt, et que son nouveau projet en solo, White Crows, ne sera composé que de récits complets! Un tome #2 est d’ailleurs déjà en préparation! Je l’ai questionné sur ses débuts en tant que bédéiste, sur son ingrate tournée de porte-à-porte auprès des éditeurs européens (car il a préféré chercher du côté du Vieux Continent pour être publié par un major), alors qu’il présentait projet après projet, avec tous les refus décourageants que ça comporte. Cette discussion a vraiment été un moment magique, pendant lequel il développait presque machinalement son dessin, avec un doigté fabuleusement précis et un tracé impeccable! Le résultat est magnifique, peut-être aussi encore plus grâce aux ombrages à l’aquarelle dont il l’a rehaussé.

 

Finalement, je terminerai en vous avouant que j’avais aussi amené le dernier album de la série For better or for worse, de Lynda Johnston, car cette grande dame du «cartoon strip» animait une petite conférence lors de l’événement. J’espérais pouvoir la coincer et lui baragouiner, dans mon anglais douteux, toute l’affection que je porte à sa famille Patterson… Malheureusement, elle s’est éclipsée en un rien de temps à la fin de son intervention! Snif!

 

C’est ainsi que j’ai vécu ma deuxième véritable chasse aux dédicaces, dans un contexte beaucoup plus coloré (cosplayeurs obligent!!) que la première. (D’ailleurs, si vous avez manqué les détails de mon premier safari-dédicaces, qui a eu lieu il y a presque un an, au Salon du Livre de Montréal 2010, je vous invite à venir les lire ici, ici et ici!) Mon retour à la maison s’est effectué en métro jusqu’à Laval, avec sept ou huit nouveaux albums pour ma collection, et huit dédicaces!! Me croiriez-vous si je vous avouais que j’ai été incapable de lire, sur mon trajet de retour, tellement j’étais fourbu?!? Il n’était pourtant que 18 h 30 !! C’est que ça use son homme, d’attendre en file avec un sac à dos hyper-lourd, de développer des stratégies d’achats, d’approches ou de rentabilisation du temps, d’anticiper nerveusement certaines rencontres et de faire de la promotion de blogue de critiques auprès de créateurs parfois échaudés!! J’ai totalement adoré ma journée, et je compte bien pouvoir réitérer l’expérience dans les années à venir.

 

Qui sait, l’an prochain, je serai peut-être moi-même costumé??? ;-)

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Arsenul : C'est étonnant comme il n'y avait pas tant de collectionneurs de lubricités devant le stand de Dany! ;-) La plupart avait soit des albums d'Olivier Rameau, soit les Guerrières de Troy, ce dernier titre étant un bon compromis pour se faire dessiner une pitoune trop généreusement nantie sans prendre le risque de se montrer avec un des albums fantasmatiques de cet artiste obsédé par «les ballons doux et ronds de son enfan-ce»!!
Pour ce qui est de FMD, tu m'étonnes en disant que vous lui tiré la pipe, parfois! Il m'a donné l'impression d'être un homme sur le dos de qui on ne doit pas casser du sucre trop souvent!? J'imagine qu'il faut le connaître depuis un certain temps avant de pouvoir s'y risquer, et que son armure un peu sévère doit cacher un nounours bien charmant, au fond!!?
Tu as raison de mentionner les pirates de dédicaces, ces rapaces qui font semblant de s'intéresser aux artistes dans le seul but d'en tirer de l'argent. Je dois t'avouer que j'ai souvent eu peur d'être pris pour l'un d'eux! Ce n'est tellement pas pour cela que j'y vais, mais vraiment pour le plaisir des échanges, comme tu les décris si bien!
Et pour ce qui est d'un safari commun, ce serait fantastique!! J'ai en effet décidé de peut-être délaisser le Salon du livre de Montréal pour plutôt opter pour celui de Québec, cette année! D'abord, Marsi me disait que le volet BD y est mieux garni, et que l'achalandage général était moindre. De plus, il est probable, si tout se passe bien (touchons tous du bois!!) que ce même Marsi y fasse le lancement de son roman graphique «Colis 22», sur lequel il travaille d'arrache-pied par les temps qui courent! Je serais donc honoré de chasser la dédicace en ta compagnie! Qu'est-ce que ce serait plaisant!! On s'y donne rendez-vous??
Rédigé par PG Luneau le dimanche 02 octobre 2011 à 17:10


Wow une dédicace de Dany, il devait y avoir beaucoup de Chercheurs de dessins coquins! Olivier Rameau est un excellent choix, j'aurais même choisi lui en dessin. Le bayou bayou est un bon album après quelques moyens. Content de voir que tu as apprécié ta rencontre avec FDM, c'est un personnage ce cher François, on aime bien lui tirer la pipe. J'aurai un bon mot pour toi lorsque tu commenteras sa série. C'est excellent au dessin, très bien au scénario, mais ce n'est pas mon genre. Mais bon je suis flatté d'être nommé sous mon nom de naissance aussi. Djief est tellement sympathique tu as raison. Bref, ces journées que malheureusement utilisent comme point de vente pirate pour E-Bay sont en fait de formidables causeries. Petits scoops, anecdotes, trucs du métier saupoudrer de compliments sur des cases ou des moments de récits augmentent le plaisir de lire, augmente l'Amour que l'on porte pour une série. c'est l'essence même de ces rencontres. Il est difficile pour moi de confirmer, J'ai à peine le temps de lire ton billet!, mais j'espère qu'on chassera les dédicaces et surtout les bons moments, au festival de la BD de Québec d'ici peu . Excellent témoignage cher PG, c'est comme si j'étais allé.
Rédigé par Arsenul le dimanche 02 octobre 2011 à 10:25


@ Arsenul : Courage!!
Rédigé par PG Luneau le samedi 01 octobre 2011 à 15:15


Je tiens à te dire que j'essaie de te lire, mais il y a toujours quelqu'un qui me demande... En quatre fois je n'ai pas terminé la première partie. Je te commente ça bientôt!
Rédigé par Arsenul le samedi 01 octobre 2011 à 13:21


@ Pierre : Merci, Pierrot! En ce qui te concerne, mon petit doigt me dit que tu apprécierais une série comme El Spectro. Je pourrai te prêter mon album dédicacé... quand je l'aurai lu!!
Rédigé par PG Luneau le samedi 01 octobre 2011 à 8:41


Un vrai passionné à l'oeuvre. Bravo !
Rédigé par Pierre le samedi 01 octobre 2011 à 7:14




Dernièrement, j'ai lu... Wollodrïn
#02- le Matin des cendres, 2e partie
30 juillet 2014

Câline et Calebasse
#INT01- Intégrale #1
26 juillet 2014

Fruits basket
#01- Fruits basket #1
24 juillet 2014

Justice league
#XX- Crise d'identité
15 juillet 2014

Eau des collines
#01 - Jean de Florette
21 juin 2014

Ma dernière chronique Mon 12e safari-dédicaces : Coups de coeur d'ici...
21 juillet 2014

Mes genres favoris Aventure policière Fantastique Fantastique humoristique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Raid suicide en territoire orc

Stéphan Arche, sur Mon 12e safari-dédicaces : Coups de coeur d'ici...

anne des ocreries, sur Une (grosse!?) jument pour tous et tous pour une!!

Yaneck, sur le Récit-IKÉA d'une Cendrillon moderne (??!)

anne des ocreries, sur le Récit-IKÉA d'une Cendrillon moderne (??!)

Vos articles préférés Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#04- Bécassine chez les Alliés
05 juillet 2010

Chronique
Mon 11e safari-dédicaces : Mon festival, ce n'est pas un festival, c'est l'hiver!! (air connu)
19 avril 2014

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin