Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Salades d'amphibie Marsi Menu
Retour aux archives
Mon premier safari-dédicaces (2e partie)
Écrit le mercredi 24 novembre 2010 par PG Luneau

(Voici la suite de ma passionnante journée passée à courir les dédicaces, lors du Salon du livre de Montréal de 2010. Si vous avez malencontreusement raté la première partie de ma narration, n’hésitez pas à aller la lire ici.)

 

Puis, je suis allé discuter avec Paul Roux, auteur de la série Ariane et Nicolas. J’avais déjà les cinq albums de cette série, en couverture souple, et je ne souhaitais pas particulièrement avoir les rééditions à couverture rigide que les éditions 400 coups ont commencé à publier. Mais quand j’ai vu le sujet du dossier spécial qui accompagne maintenant la réédition du tome #1, je n’ai pas pu résister : je me suis racheté ce premier tome, et je l’ai fait dédicacer! Monsieur Roux a donc pu me raconter plus en détails ce qu’il explique dans ce complément : sa rencontre avec le grand Michel Greg, célébrissime auteur d’Achille Talon et de Quentin Gentil et les As. Roux a eu le courage de demander à Greg de jeter un coup d’œil à ses planches et de lui donner les recommandations d’usage, ce que Greg a fait avec beaucoup de minutie. Et monsieur Roux a maintenant l’humilité, une vingtaine d’années plus tard, de montrer ces planches annotées et corrigées par le grand Greg! Wow! Quelle fascination je ressens en lisant ce que mon homonyme a pu donner comme conseils à monsieur Roux, qui est devenu lui-même un vieux routier dans le domaine! Monsieur Roux m’a même appris que Greg lui aurait offert un emploi dans son studio, en France, ce qui l’a évidemment bien honoré… mais aussi grandement troublé! Venant tout juste d’aménager au Québec et de s’acheter une maison (monsieur Roux est né et a appris son métier à Marseille mais vit près de Gatineau depuis de nombreuses années), il a finalement opté pour rester ici… à notre grand bonheur, puisqu’il est un des quelques rares bonzes qui ont contribué intensément à l’essor de la BD au Québec, et en Outaouais, en particulier!

 

Ensuite, je suis allé m’acheter le tome #2 de la série Radisson, de Jean-Sébastien Bérubé, paru chez Glénat-Québec… et j’ai eu l’immense chance de recevoir le quarantième – et dernier – ex-libris qui venait avec cet album!! Après que je me sois excusé auprès du jeune dessinateur-scénariste de ne pas encore avoir lu son tome #1 (qui pourtant m’interpelle énormément, moi, le passionné de Nouvelle-France!), j’ai lancé la discussion en précisant combien cette époque m’inspire et en lui demandant s’il trouvait facile de se documenter sur l’époque. J’ai même osé lui avouer que j’ai un canevas de scénario qui se déroule aussi à cette époque, mais que j’hésitais à le poursuivre, en partie faute de temps, mais aussi à cause d’une désagréable impression que j’ai : celle de ne jamais avoir fini de me documenter sur l’époque!! Pour sa part, il m’a avoué prendre beaucoup de plaisir à cette «corvée», même si elle est accaparante, car elle lui permet parallèlement d’apprendre plein de choses, de se cultiver lui-même en en apprenant plus sur l’histoire de son pays. Monsieur Bérubé m’est apparu très gentil, bien qu’assez réservé, pour ne pas dire timide. J’ai vraiment hâte de lire sa série qui est principalement basée, comme l’indique son sous-titre, sur l’autobiographie de Pierre-Esprit Radisson.

 

À ce moment-là de la journée, j’aurasi bien aimé recevoir une dédicace du grand Zep (j’avais amené un de mes Titeuf, pour ce faire), mais la file était vraiment beaucoup trop longue. Tébo était là aussi, pour Samson et Néon, mais comme cette série ne m’intéresse pas, je ne m’y étais pas attardé. C’était oublier qu’il est aussi le dessinateur du désopilant Captain Biceps !! Zut! Je n’y avais pas songé! Et dire que tous mes albums de cette série reposaient tranquillement chez moi, sur leur tablette de ma bédéthèque!! Tant pis, ça me fait quand même une autre file interminable de moins à faire!

 

Ensuite, je me suis dirigé vers le kiosque de Dimedia pour aller rencontrer pour la première fois le créateur d’un des chouchous de ma Lucarne, et j’ai nommé ce bon vieux Ben ! Et oui, Daniel Shelton, cet Estrien d’origine maintenant installé à Hudson, près de Montréal, était présent pour signer le dernier album-compilation de sa série, le tome #5, qui regroupe tous les strips de la cinquième année d’existence de son cher Ben. Moi qui avais peur que cette série de compilations annuelles cesse après un ou deux tomes! Nous voilà au cinquième… et monsieur Shelton (au français plus qu’impeccable!!) m’a avoué que son héros en est à sa quatorzième année de strips quotidiens! Ainsi, on devrait être bon pour encore bien des compilations!! Il m’a pondu une dédicace très amusante, sur laquelle Ben tient son petit fils à bout de bras, question d’éloigner certaines «odeurs» de son gros nez rondouillet!! Au courant de la conversation, monsieur Shelton m’a avoué qu’il avait lui-même quatre enfants (qui lui ont inspiré les quatre enfants de Linda et Nathan – même si, dans les adaptations en français, on en est encore qu’à la naissance du troisième enfant, je sais que le petit couple finira par en avoir quatre, pour les avoir vus dans la version originale anglaise!), et que Ben, s’il est un peu inspiré de son propre père, tient surtout de sa propre personnalité. Il m’a avoué aussi qu’au début, ça a surtout été les scénarii qui l’angoissaient le plus. Illustrateur pigiste de formation, il était très confiant en son coup de crayon, mais l’idée de devoir pondre une mini-histoire cohérente, et ce, à chaque jour, l’a bien fait hésiter, au tout début. Heureusement pour nous, il a plongé quand même! Très gentil, ce monsieur… et j’ai pu profiter deux fois de sa charmante personnalité puisque je suis retourné le voir, en toute fin de soirée, en compagnie de mon amie Venise (que les fans du Pigeonographe connaissent indubitablement!) : elle voulait, elle aussi, sa «première dédicace de BD à vie», elle qui n’est vraiment pas attirée par la BD mais qui a eu la piqûre pour Ben suite à la lecture de ma critique dans ma Lucarne!!

Ben Bannière

(image empruntée sur le site Sympatico.ca, copyright Daniel Shelton)

Maintenant, direction le stand de la Pastèque. Pascal Girard, au style tout mignon, avec ses dessins colorés à l’aquarelle, y dédicace sa dernière œuvre, Valentin, scénarisée par… Yves P. Pelletier!! Cet ancien membre des Rock et Belles Oreilles (RBO), à l’humour si corrosif et à la personnalité si souvent disjonctée, s’est commis dans un scénario BD!! Selon ses propres dires, on est plus dans le style «tranches de vie tranquille, avec un peu d’humour» (comme dans son film les Aimants) que dans le sarcasme et la parodie trash à la RBO! Pendant que je jasais un peu avec ce multi-communicateur verbomoteur (il a grandi à Laval, et était intéressé d’apprendre que j’y enseignais), le très timide Pascal Girard m’a dessiné un tout mignon petit chat sur la page titre de mon album… puis un petit bonhomme (minuscule, entouré d’une signature microscopique) sur mon exemplaire de Jimmy et le Bigfoot, que je me suis aussi décidé à acheter pour l’occasion (depuis le temps que tout le monde en parle sur le Net!!).

 

Puis, je me suis laissé tenter par le très intéressant ouvrage que le charmant Tristan Demers, créateur de Gargouille et de Cosmos café a pondu à la demande de Christian Proulx. Cette monographie, qui n’a rien d’une BD, s’intitule Tintin et le Québec, et raconte d’abord le voyage qu’Hergé a fait ici, en 1967, voyage qui n’est généralement même pas mentionné dans les centaines de livres qui parlent d’Hergé, sinon que dans un paragraphe de deux ou trois lignes!! Mais Tristan est allé plus loin : il a voulu traiter de l’impact que le personnage de Tintin a eu sur notre société en pleine émergence sociale et culturelle, dans les années soixante. Grâce à des tonnes de documents d’archives, il nous apprend que les aventures de Tintin ont été montées sous forme de radio-romans sur les ondes de Radio-Canada (avec Jean Besré et Jean-Louis Millette, notamment) et sous forme de théâtres de marionnettes à fil, au parc Lafontaine! Me voici donc l’heureux propriétaire d’un intéressant documentaire, abondamment illustré, qu’il me tarde à lire! 

(La suite – et fin – de ma journée au Salon vous intéresse?? Il vous faudra être patient: elle paraîtra très bientôt, dans ces lignes!!!)

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Arsenul: Effectivement, ton parallèle avec tes promenades au bord du golfe est très judicieux. On pourrait, nous aussi, dire: «Comment se fait-il qu'il n'est pas toujours rendu sur la grève pour y admirer les splendeurs qui l'entourent??». Mais on a tous nos obligations à remplir! Pour ce qui est de Zep et des autres bonzes que j'ai évités (Achdé, Janry, Tébo...), je me dis que si j'avais subi leurs interminables files d'attente, je n'aurais à peu près eu que ces quatre dédicaces! Grâce aux judicieux choix que j'ai faits, j'ai non seulement pu récolter onze (11!) dédicaces, mais j'ai renoué... ou plutôt commencé à nouer des liens avec les auteurs québécois, auxquels je me suis assez peu intéressé jusqu'à maintenant. D'ailleurs, je ne regrette pas du tout mon choix, et je suis revenu emballé de mon expérience... (ce qui ne m'empêche pas d'être jaloux de la facilité avec laquelle tu crées des liens avec des auteurs internationaux, même de ton beau petit patelin si loin des grands centres!!).
Ceci étant dit, je comprends un peu ce que tu veux dire, par rapport à Tristan Demers! Mais il est si charmant!! Et il peut, quand il s'y met, s'appliquer et faire des dessins bien plus intéressants! As-tu déjà feuilleté le recueil d'activités qu'il a conçu avec Jocelyn Jalette pour faire faire de la BD aux jeunes: «La Bande dessinée en classe»? Certaines des activités qu'on y retrouve sont vraiment chouettes, et il y a dessiné des personnages bien plus aboutis que ceux de ses séries coutumières!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 02 décembre 2010 à 17:29


Très intéressant journal de bord. Sache que du fin fond de ma Gaspésie, je me demande toujours pourquoi ceux qui habite en ville ne saute pas sur de telles occasions. Je me réponds qu'après un remise de bulletin, je ne vais pas toujours marcher sur le bord de la mer qui est à moins d'une minute de l'école... Je ne veux pas te relancer mais j'Ai ma dédicace de Zep lors de son dernier passage au salon du livre, il avait accpeté de communiquer par écrit postal, Le net ne lui disait rien avec mes élèves!!! Souvenirs ô combien précieux! Enfin Tristant Demere apparaîtra t'il dans mon estime? Il a fait sa première BD à 16 ans j'avoue, mais pourquoi ne s'est-il jamais amélioré par la suite, comment peut-on dessiner aussi longtemps, sans devenir meilleur. (Bon le rappel éthique me chatouille j'arrête!)
Bravo aussi pour ce trop souvent oublié de Shelton. Je poursuis!
Rédigé par arsenul le mercredi 01 décembre 2010 à 22:25


@ Marsi: C'est bien gentil, mais je ne suis pas sûr que ce sujet (ma journée au Salon du livre) intéresserait bien du monde... mais si tu juges ma plume suffisamment solide pour en venir à être éditer, je vais prendre ça comme un compliment et m'en délecter. J'aimerais bien que tu deviennes mon Big Editor, comme j'aimerais bien écrire quelque chose pour toi, ou pour que tu l'illustres (une collaboration pour un album jeunesse, par exemple, ou pour un petit roman). Je commence à me sentir pas mal prêt! On s'en reparle... Surtout si tu me pousses dans le dos pour que je m'y plonge!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 26 novembre 2010 à 17:35


Toujours aussi captivant PG ! Un jour, faudra penser en faire un livre. Je semble rigoler là mais je suis très sérieux ! Et puis, je pourrais être ton Big editor !!!
Rédigé par Marsi le vendredi 26 novembre 2010 à 11:12


@ Venise: Et la saga continuera encore: il me reste encore quelques éléments à raconter, dont un lancement populeux (dont tu étais, je te rappelle!).
C'est vrai que monsieur Daniel Shelton était très charmant, avenant et, comme tu le dis si justement, sensible à nos commentaires.
Je suis heureux de t'avoir permis de «voir» un peu, par billet interposé, le vibrant Yves et le si discret Pascal.
Et pour ce qui est de ma nouvelle passion (la chasse à la dédicace!), sache que (encore une fois!!) c'est grâce à toi!! Si tu n'avais pas été avec moi, dans la file, au lancement de Paul à la pêche, je ne crois pas que j'aurais eu le courage de parler à monsieur Rabagliati!! Merci de m'avoir accompagné dans cet apprivoisement, et de me servir, encore maintenant, de modèle de personne fonceuse! Tu m'inspires beaucoup, chère amie, sache-le!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 25 novembre 2010 à 23:56


L'auteur(e) de l'impression a retiré son impression.
Rédigé par Venise le jeudi 25 novembre 2010 à 21:47


Hein ? C'est pas tout ! Mais c'est une saga ! Faut dire que tu es très excusable, premièrement, je trouve ça passionnant, et en plus, ce n'est pas vraiment de ta faute, tu es indéniablement et fortement influencé par les bandes dessinées que tu lis en plusieurs tomes.

J'ai appris encore plus de choses sur mon idole Daniel Shelton, encore plus idole depuis que j'ai réalisé sa grande simplicité et son excellent français. Pour ce dernier point, ça m'a touché. Il a la sensibilité à fleur de peau.

Et puis, comme je me suis privé du plaisir de rencontrer Pascal Girard et Yves Pelletier, c'est un peu comme si je les avais rencontré.

Mais ce qui me fait un immense plaisir est justement ce plaisir que tu sembles maintenant prendre à rencontrer ceux que tu suis et sers si bien. On partage maintenant la passion de la dédicace, prétexte en or pour rencontrer nos auteurs chouchous.
Rédigé par Venise le jeudi 25 novembre 2010 à 21:47




Dernièrement, j'ai lu... Bande à Smikee
#01- Morts et fiers de l'être
30 septembre 2014

Violine
#01- les Yeux de la tête
21 septembre 2014

Amos Daragon
#01- Porteur de masque
07 septembre 2014

Âge de bronze
#03B- Trahison, 2e partie
30 août 2014

Souris!
#XX - Souris!
23 août 2014

Ma dernière chronique 12 août 2014 : Une première journée du livre québécois!!
17 août 2014

Mes genres favoris Aventure policière Fantastique Fantastique humoristique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Belzaran, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

Philippe, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

anne des ocreries, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

anne des ocreries, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

Arsenul 73, sur Un best-seller québécois... version manga!?!

Vos articles préférés Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Bécassine
#04- Bécassine chez les Alliés
05 juillet 2010

Chronique
Mon 11e safari-dédicaces : Mon festival, ce n'est pas un festival, c'est l'hiver!! (air connu)
19 avril 2014

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin