Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Salades d'amphibie Marsi Menu
Flux RSS
#01- Bons baisers de papy
#01- BONS BAISERS DE PAPY
Scénariste(s) : Thierry GAUDIN
Dessinateur(s) : Romain RONZEAU
Éditions : Bayard
Collection : BD Kids / Okapi
Série : Espions de famille
Année : 2011     Nb. pages : 56
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Thriller, Hommage, Humour parodique
Appréciation : 5.5 / 6
Pour nos yeux only
Écrit le jeudi 09 juillet 2015 par PG Luneau

 

Titres lus : #01 - Bons baisers de Papy

            #02 - B707 ne répond plus (2010, 5/6)

            #03 - Hier ne meurt jamais (2012, 5/6)

            #04 -  l'Étoffe des doubles-zéros (2014, 5,5/6)

 

Un papy, ça peut être grognon ou lunatique. C'est assez souvent malhabile avec les nouvelles technologies... et presque toujours embêtant, en présence de nos amis... Surtout quand on a 14 ans!!! Le pauvre Alex Caillebotis (non mais... quel nom! :^P) en sait quelque chose!! La honte qu'il a ressenti quand son grand-père Amédée l'a appelé «mon biquet» devant tous ses copains!! Comment se faire une place en société après ça??!

Pour se faire pardonner cet impair, Amédée va alors décider de révéler à son petit-fils les secrets de son passé. Et jamais, au grand jamais, Alex n'aurait pu imaginer à quel point ces secrets allaient bouleverser sa vie, tant personnelle que sociale!! ;^)

C'est que son grand-père était, dans son jeune temps, un agent secret de catégorie internationale??!! :^O Eh oui! Le vieil Amédée Caillebotis (mais qu'est-ce que c'est que ce nom de famille!?? :^P) était, du temps de la Guerre froide, l'équivalent français de James Bond! Et bien meilleur qu'OSS-117!!... Faut-il s'étonner, donc, que cette série renferme tant d'allusions et de clins d'œil à tous les films du genre?? Sans compter que le vieux schnock devra reprendre du service et que son petit-fils et sa copine s'imposeront pour aller bouter du méchant en sa compagnie! Ça y est, nous voilà dans des aventures à la Spy kids, à contrer d'inquiétants ennemis mégalomanes qui rappellent ceux des films comme Sky high ou les Incroyables!!

Quelle belle série d'aventures que voilà!! J'ai été très heureux de constater l'engouement de mes élèves face à ces volumes : ils se les arrachaient, littéralement!! ;^) Peut-on rêver d'un meilleur argument pour vous faire comprendre combien messieurs Gaudin et Ronzeau ont su trouver le juste ton pour emballer les jeunes?? De l'action, des revirements, de l'action, des secrets... puis encore de l'action!! C'est palpitant de la première à la dernière page, les personnages sont accrocheurs et les intrigues se tiennent bien... même si elles font appel à des méchants si caricaturaux que c'en est risible... Mais qu'est-ce qu'on s'en fout : si on peut croire aux complots et aux ennemis de James Bond ou de Batman, on peut tout aussi bien croire à ceux-ci aussi!

Les plus rébarbatifs d'entre vous à l'égard de la violence y trouveront peut-être à redire... Eh bien sachez que les auteurs ont fait de gros efforts pour la limiter le plus possible! Ils ont fait de pépé Caillebotis (aïe! Mes oreilles!! ;^), mieux connu sous son nom de code d'agent B707, un spécialiste du tir de fléchettes soporifiques (c'est déjà moins cruel ainsi!) et la belle Leïla devient, pour sa part, une experte en assommage à coups d'extincteur! Les coups de feu fusent, occasionnellement, mais ça reste très justifié et contrôlé... Juste assez pour assurer un certain réalisme... et beaucoup de suspense!

Pour ceux que ça intéresse, voici un aperçu de chacun des albums. Dans le premier tome, on apprend à connaître les personnages alors qu'Alex et sa copine, Leïla, se lancent à la suite d'Amédée pour l'assister : c'est qu'ils ont démantelé un complot visant tous les dirigeants du G20, rien de moins!! Le second tome entraîne tout ce petit monde, ainsi que les copains de classe des deux ados dans un parc thématique nouveau genre... qui leur réserve bien des mauvaises surprises! Le 3e opus ramène une ancienne flamme d'Amédée, devenue traîtresse... alors que la jolie Vanessa vient s'interposer sans le savoir entre Alex et Leïla. Finalement, dans le 4e tome, on retrouve nos deux aspirants espions en train de... suivre un stage de formation en espionnage, justement!! Passeront-ils tous le test, alors que les compétences physiques d'Alex semblent manquer de tonus??!!

Bref, je ne saurai trop vous inciter à faire lire la série Espions de famille à vos jeunes, à partir de 11 ans... D'ailleurs, je suis sûr que vous ne pourrez résister à l'envie de les leur emprunter en cachette!! Attention : risque d'addiction!!

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la couverture satinée, à rabats. Apparemment, les livres ont un impact indéniable sur les terminaisons nerveuses de mes doigts : je souligne tout le temps cet aspect!! ;^)

 

  • la petite présentation des personnages, sur le rabat de la première de couverture. Dans les trois premiers tomes, on peut y lire leur profil, un peu comme sur un média social de type Facebook. Le plus drôle, c'est qu'il est évolutif, d'un album à l'autre! Ainsi, le nombre «d'amis» de chacun augmente, au rythme de leur popularité, suite aux exploits qu'ils accomplissent. Amédée, le grand-père, commence donc avec 5 amis, et personne d'autre que lui-même pour «liker» ou commenter ses mises en ligne!! Qu'est-ce qu'il fait looser! ;^) On le retrouve pourtant, dans le troisième tome, avec 156 amis et des commentateurs!! Pour le 4e tome, les auteurs ont opté pour une autre approche, plus classique : la fiche technique standard.

 

  • la belle adéquation à l'univers des ados d'aujourd'hui. En lisant cette série, ils se sentiront dans leur élément. L'omniprésence de la technologie (jeux vidéo, textos, Internet...), les histoires de cœur, de jalousie, de popularité, l'importance de l'image, tout ça contribue à la modernité des récits.

 

  • plusieurs très beaux personnages secondaires, tout au long des tomes. D'abord, la peste de Juliette, la petite sœur d'Alex (tome #1), une détestable coquine qu'on prend plaisir à vouloir étrangler!! Puis, la vieille enseignante d'Alex et Leïla, qui tombe en amour avec Amédée : elle a des mimiques impayables (tome #2)!! Il y a aussi l'inquiétant Monsieur X, toujours horrible, avec ou sans masque (tome #2), le colonel Saltan, trop cinglant pour être honnête (tome #3), et Gus, le perdu du tome #4 : tout simplement délirant!! ;^) Ils sont tous très efficaces, chacun à leur manière! Mention spéciale au flic d'opérette, style Hollywood, qui fait une apparition éclair dans le tome #3, juste le temps de nous faire entendre son langage fleuri... mais très habilement censuré (p.31 à 33)! ;^D

 

  • l'exploration des relations grand-père/petit-fils. Ces relations sont très justement abordées, de manière honnête. Via les héros, on nous en présente une image transgénérationnelle positive... mais sans en écarter les moins bons côtés! C'est très original, audacieux même! Et chez les méchants aussi, notamment dans le tome #1 : les relations entre les différentes générations ne sont jamais unidimensionnelles, ce qui leur ajoute une couche de crédibilité!

 

  • des personnages du 3e âge! L'offre de ce type de personnage est assez limitée en littérature jeunesse. Ça fait plaisir de voir un héros de 72 ans aussi dynamique et intéressant! Lui, ses anciens complices (les Anges de Charles!!), ses ennemis de l'époque... et même ses anciennes flammes, ils offrent toute une batterie de personnages différents, atypiques, vivifiants!

 

  • le côté geek d'Alex. Non seulement le gamin est pro de jeux vidéo, mais il devient même un hacker assez solide, pouvant transpercer des protections informatiques d'assez haut niveau! Ça s'avérera pratique : de nos jours, la cybercriminalité peut être aussi dommageable que les autres formes de méfaits! Alex réussit même à télécharger les plans top secret d'une usine ou à souder des composantes électroniques pour se construire un émetteur-radio!?! En plus, il a un casque de Darth Vader qu'il s'empresse d'enfiler pour se redonner le moral!! Que rajouter de plus?!?! ;^D (D'ailleurs, ne trouvez-vous pas qu'il a des airs de Spirou, ce jeune rouquin toujours vêtu de rouge??! ;^)

 

  • les nombreux clins d'œil aux références culturelles du genre. Les Anges de Charles, plutôt que de Charlie, et les nombreux titres des albums qui calquent les titres des films de James Bond!! Puis, il y a la cave secrète d'Amédée, qui s'apparente un peu à la Batcave... Ça nous permet, à nous, lecteurs plus âgés, d'apprécier encore plus notre lecture en savourant ces amusants jeux de mots ou en faisant tous ces liens!! ;^) Dans le tome #2, le gigantesque robot que les héros devront affronter fait tellement penser à Goldorak que les auteurs ont incorporé le sosie de Rigel, le propriétaire du ranch où logeait Actarus, dans le dessin animé Goldorak... Vous savez, le petit affreux, toujours hargneux, au crâne difforme??! Allez voir au haut des p.37 et 47 du tome #2, vous ne pouvez pas ne plus vous en souvenir!! ;^)

 

  • la qualité des suspenses!! Une fois lancées, Alex, Amédée et Leïla sont incroyables : ils nous offrent un feu roulant d'action, de rebondissements, d'imprévus et de revirements de situation! On en est presque essoufflés!! ;^D Et tout ça dans une cohérence magistrale, qui ne laisse place à aucune fausse note!! C'est si prenant qu'on angoisse, nous aussi, quand un personnage est blessé! À noter, aussi, les mystérieux prologues d'époque, où l'on voit Amédée du temps de son zénith!! Ça met, à chaque fois, la table pour la suite du récit!

 

  • la petite romance entre Alex et Leïla. Elle est présentée de façon très réaliste, avec toutes les subtilités inhérentes au genre : hésitations, peur du rejet, tentatives malhabiles, interprétations plus ou moins judicieuses... et les traditionnels triangles amoureux!! Et deux fois plutôt qu'une!! À ce titre, le personnage de Paul (dans le tome #2), est très intéressant, tout comme celui de Vanessa, la bonne copine de Leïla, nunuche à souhait, qui vient brouiller toutes les cartes dans le tome #3!! C'est si bien amené que j'ai même entendu, quand j'ai prêté le 3e tome à deux de mes anciens élèves : «J'espère qu'Alex réussira enfin à l'embrasser!!». Pour qu'une telle phrase sorte de la bouche de deux gars de 10 ans, il faut que le sujet soit traité de manière TRÈS efficace!! ;^D

 

  • le petit dessin post-récit, à droite de la dernière vignette de chaque album. Toujours, il nous permet de voir un article du Bayard Soir (version papier ou électronique) ou un reportage du Bayard-TV (remarquez la récurrence du nom... qui se trouve aussi à être celui de l'éditeur!! ;^), qui conclut l'aventure... avec, toujours, un petit indice sur l'aventure à venir!! C'est toujours intéressant d'avoir des pistes afin de pouvoir imaginer ce qui se tramera dans le prochain volume!! Mais attendez de lire l'ultime planche du tome #4!! Qu'est-ce qu'elle nous titille, celle-là!! À quand le tome #5?? Vite! Vite!! ;^) (P.S. : Un autre clin d'œil à Bayard, mais plus subtil : la présence du magazine Okapi, dans lequel cette série est pré-publiée, à la p.39 du 3e tome... Dans le feu de l'action, vous ne l'avez probablement pas remarqué!! ;^)

 

  • les petits textes de présentation des auteurs, sur le rabat de la quatrième de couverture. L'humour y est omniprésent, et toujours en lien avec la thématique «espionnage».

 

  • l'habile construction scénaristique des tomes #2 & 3, où le récit du prologue nous est raconté à deux ou trois reprises, mais avec, à chaque fois, un détail supplémentaire, qui donne un éclairage différent à toute la scène.

 

  • plusieurs pointes d'humour. J'ai particulièrement adoré la réaction de Kevin et Samir, à la p.31 du tome #2, quand tous constatent avec horreur que le giga-robot tire de véritables missiles!! Mais d'autres séquences méritent le détour, comme la pratique de tir (tome #2, p.17) ou le gag récurrent du vieux dur d'oreille, qui atteint son climax à la p.51 du tome #4! ;^D

 

  • une gestion intelligente de la violence de la part des auteurs. Le fait d'avoir établi qu'Amédée était un spécialiste du tir de fléchettes permet de limiter les scènes violentes, ce qui est bien, mais la série ne sombre pas, non plus, dans l'antiviolence à outrance : il y a des coups de feu, et certains touchent et blessent... quand ils ne tuent pas, carrément! Mais ces scènes sont très peu nombreuses, et ne sombrent jamais dans le sensationnalisme! Bravo, messieurs!

 

  • la complexité de la construction du tome #3. Attention, les apparences s'y avèreront trompeuses à plus d'un égard! Et quelle finale touchante, avec le sacrifice de... Non, je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même! ;^)

 

  • plusieurs intéressants effets de mise en page. J'ai été particulièrement sensible au montage en parallèle de la p.39 du tome #3, puis aux différents cadres de sa p.45, quand tout le monde se retrouve affecté par le gaz qui rend colérique. De plus, j'ai trouvé sympathique de voir les pixels de couleurs du comic Cyberman, dans le haut de la p.31 (tome #4) : ça donnait l'amusante impression qu'on était réellement en présence d'un comic bas de gamme.

 

  • tout le tome #4, où l'on se retrouve dans une Espion-Académie!! ;^D Vous connaissez déjà mon parti-pris pour les récits se déroulant dans de tels contextes!! J'ai bien aimé la rivalité entre les différentes cliques d'élèves... mais aussi entre les profs!! ;^)

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • le nom de la série. Espions de famille?? Est-ce que cette tournure de phrase est supposée être courante?? Espions de génération en génération, de père en fils (ou de grand-père à petit-fils), ça, je connais. Famille d'espions, aussi. Mais peut-on réellement dire : Je suis garagiste de famille... dans le sens où je poursuis la tradition familiale!?? Je suis enseignante de famille... Je suis comte de famille...??? Ça me semble étrange.

 

  • la pâleur des couvertures des deux premiers tomes. C'est joli, ces beige crème et bleu poudre... mais après trois semaines d'usage normal dans une classe, ils sont déjà tout crasseux! Pas cool! :^(

 

  • certaines expressions franco-franchouillardes... Bon, évidemment, on a voulu faire proche des jeunes, donc parler comme eux. Et comme le lectorat est à 99% européen, le langage des jeunes français, belges et suisses s'impose. Mais quelle idée de parler ainsi!?! Des records de «kills»?!!? Et autant je déteste les sempiternels LOL des gens d'ici, autant je trouve leurs PTDR ridicules, peu importe dans la bouche (ou sur le clavier) de qui!! ;^S

 

  • les dessins, en général. Les traits de monsieur Ronzeau sont corrects, mais sans plus : ils ne m'ont jamais impressionnés! Même que parfois, les visages de ses personnages laissent un peu à désirer. :^( Ça se place un peu au fil des tomes (le 4e est peut-être un peu plus maîtrisé), mais malgré des compositions de vignettes intéressantes, ses fines lignes hachurées manquent toujours un peu de précision, à mon goût.

 

  • quelques manques de fluidité dans certaines scènes d'action. Le combat du haut de la p.49, dans le premier tome, par exemple, ne nous permet pas de comprendre ce qui cause la chute du vilain. Même chose pour l'enchaînement entre les p.18 et 19 du tome #3, alors que la maison d'Amédée subit une attaque en règle. Comment Alex et son grand-père atteignent-ils la cave secrète sans se faire intercepter par le commando infiltré?? Ça nuit beaucoup à la crédibilité, au réalisme... :^(

 

  • une incongruité au niveau des dates de réalisation! Le tome initial est daté de novembre 2011, si l'on se fie à la date qui accompagne la signature finale, au bas de la dernière planche. Toutefois, si on se fie à la date apparaissant sous le mot FIN, dans la dernière vignette du tome #2, celui-ci daterait de 2010??!!??! Serait-ce que le tome #2 ait été réalisé en premier? Pourtant, à la p.7 de ce 2e récit, on fait référence à ce qui s'est passé dans le premier!!?? Voici là un mystère qui restera peut-être entier pour de longues années!!?? ;^)

 

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Venise : En fait, je donne 5,5 aux tomes 1 et 4, et 5 aux deux autres. Ça fait quand même une très bonne moyenne, en effet! Les jeunes (et les moins jeunes!) pourront se régaler!

(Moi, je fais partie des moins jeunes... Je voulais juste le préciser!! ;^)

Merci, Venise!
Rédigé par pgluneau le vendredi 10 juillet 2015 à 23:48


Hier ne meurt jamais, avec un tel titre, ne soyons pas surpris de retrouver un papy de 72 ans.

L'argument massue est vraiment l'engouement de tes élèves.

5.5 .... on rit pus ! Euh... au contraire, on rit, et on réfléchit. Une telle note, en moyenne de 4 albums est presque de l'ordre du trophée. Il doit y retrouver une constance dans la qualité.

Ceci dit, bonnes vacances à l'explorateur !
Rédigé par Venise le vendredi 10 juillet 2015 à 15:04


@ Anne des Ocreries : Une série fraîche, voilà le mot!! Et, oui, Anne, il y a plein d'humour... Et même de beaux sentiments, comme l'amour, bien sûr, mais aussi la honte, le malaise : c'est l'adolescence, quoi! ;^) Et que dire des belles valeurs comme l'abnégation, le sens du devoir... Bref, c'est à découvrir sans faute!!
Rédigé par pgluneau le vendredi 10 juillet 2015 à 8:20


Ma foi, ça m'a l'air assez espiègle et un poil déjanté pour me plaire, alors je dirais pas non. J'aime bien ces séries fraîches, et, j'espère, assez drôles.
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 09 juillet 2015 à 12:48


Dernièrement, j'ai lu... Académie Jedi
#01 - l'Académie Jedi
04 juillet 2015

Hammerfall
#01 - la Peine du serpent
04 juin 2015

Niklos Koda
#01- À l'arrière des berlines
15 mai 2015

Natacha
#01- Natacha hôtesse de l'air
25 avril 2015

Célimène
#01- Révélations
06 avril 2015

Ma dernière chronique Déjà six ans!!
30 juin 2015

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Venise, sur Pour nos yeux only

anne des ocreries, sur Pour nos yeux only

anne des ocreries, sur Ou le Journal d'un pauvre apprenti Jedi dépassé par les événements

Danielle, sur Déjà six ans!!

fred, sur Déjà six ans!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin