Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Flux RSS
#01- Tueurs de mamans
#01- TUEURS DE MAMANS
Scénariste(s) : Benoît Drousie dit Zidrou
Dessinateur(s) : Benoît ERS, Ludowick BORECKI
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Tueurs de mamans
Année : 2013     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Diptyque
Genre(s) : Thriller, Drame familial, Horreur
Appréciation : 5.5 / 6
Une vengeance au goût amer...
Écrit le dimanche 23 avril 2017 par PG Luneau

Tomes lus : #01 & #02 (5/6)

Il y a des lunes que je me retenais de lire ce diptyque qui avait tout pour attiser mon intérêt : des couvertures inquiétantes à souhait, un scénariste exceptionnel (sinon LE scénariste de la décennie!), un dessinateur que j'adore et qui a déjà fait ses preuves (notamment avec les amusants Muriel et Boulon, ou les palpitants Démons d'Alexia), un titre accrocheur, à la hauteur du pitch de présentation... J'ai profité du congé pascal pour m'y plonger enfin! Et j'avoue que j'hésite entre tout vous raconter en détails, ou ne rien vous dire pour vous garder toutes les surprises... Chose certaine, si vous hésitiez à la lire et que vous avez le cœur assez solide : n'hésitez plus!! Cessez de lire cette critique par trop verbeuse et courez à la bibliothèque pour vous satisfaire : ça en vaut bigrement la peine!

Pour ceux qui n'ont pas trop peur de se faire dévoiler certains détails (je ferai tout pour vous garder un maximum de secrets, c'est promis!), voici le synopsis. Beatriz, Valentine, Kom Piu et Marie intègre une nouvelle copine dans leur très sélect club des orphelines de père : Toronto, une afro-américaine arrivée du Canada depuis peu. Cette nouvelle recrue peut donc accéder à leur cachette secrète : l'ancienne chapelle désaffectée de leur collège! C'est là qu'elles se rejoignent, entre les cours ou à l'heure du dîner, pour discuter, rêvasser, lire (Marie est une fan finie d'Harry Potter)... ou maugréer sur les injustices de la vie : après tout, ces jeunes femmes sont à l'âge où l'insubordination et l'impétuosité sont à fleur de peau! Ainsi, alors que toutes ont des récriminations plus ou moins graves à formuler à l'égard de leur mère, Kom Piu, perpétuellement branchée sur le Net, tombe sur Castigo, un site étrange qui se vente de pouvoir châtier tous ceux qui le méritent...

Croyant qu'il s'agit d'un autre de ces jeux en ligne, ou de ces sites pseudo-gothiques visant à flanquer la frousse, les cinq ados remplissent le formulaire, solidaires comme toujours dans l'action. Chacune y tape une punition plus ou moins importante : l'une veut que sa mère se prenne la gifle qu'elle lui a infligée la veille, l'autre, que sa mère se fasse arracher son hijab en public... Le quintet passe tout près d'abandonner lorsque le site en question exige un numéro de carte de crédit, pour valider le service... Qu'à cela ne tienne : Valentine connaît par cœur celui de sa mère! Voilà la transaction officialisée... Qu'est-ce qu'on se bidonne!

Mais quand un hurluberlu costumé en Père Fouettard de carnaval rudoie effectivement les mères de deux d'entre elles, et qu'il force la mère de la troisième à engloutir tout un chaudron de choux de Bruxelles, Bea et Toronto paniquent royalement!? C'est que ces dernières avaient été bien plus radicales dans leurs revendications : comme bien des jeunes dans le feu de l'émotion, elles ont été totalement intransigeantes, allant jusqu'à souhaiter la mort!! Le site Castigo accepte-t-il l'annulation d'une requête, une fois enclenchée?

On se trouve ici en présence d'un thriller d'une violence (tant physique que psychologique) rarement vue en BD généraliste. Le suspense ne s'en trouve que plus poignant! Heureusement, les couleurs très franches (de Scarlett Smulkowski) et la parfaite utilisation de la ligne claire d'Ers (assisté de Ludo Borecki, qui se calque au style d'Ers avec brio) aident à faire passer ce qui aurait pu sombrer dans l'horreur ou le gore... Les adolescents en auront définitivement pour leur argent avec ce diptyque que l'on doit, impérativement, lire dans l'ordre, le tome #2 débutant, sans résumé, exactement là où le premier finissait...

Le premier tome met tout ce petit monde en place et initialise le procédé, procédé déjà vu dans certains mangas, paraît-il (mais comme je n'en ai lu aucun du genre, c'était tout à fait nouveau (et efficace!) pour moi!) Le tome #2, pour sa part, laisse plus de place à l'enquête, mais le suspense revient en force à la toute fin... pour nous laisser sur une finale un peu abasourdissante, que nul ne pourra voir venir et qui laisse un goût si amer dans la bouche, qu'on se demande si on a bien lu!! :^0 On est très loin des blockbusters hollywoodiens!! Zidrou nous entraîne dans de bien étranges avenues, qui ont le mérite de nous scier les jambes (excusez le jeu de mots!!)

Les thrillers tout public ne sont pas légion. C'est pourquoi je vous recommande chaudement ces deux albums... Que vous ayez 15 ou 35 ans, vous y vivrez une troublante incursion dans l'univers de la vengeance... qui ne vous laissera pas indifférents!

À lire aussi : la critique que mon ami Yaneck a fait du premier tome. Vous constaterez qu'il est resté plus mitigé que moi... pour des peccadilles, à mon sens! (C'est à ton tour de chipoter, là, mon vieux!! ;^)

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • l'efficacité de la maquette. Ces deux couvertures noires, avec leurs gros plans angoissants, ce titre qui ne laisse aucun doute sur le propos, les pages de garde et de titre, d'une blancheur virginale... si ce n'était des quelques gouttes de sang qui en parsèment le coin: tout est conçu pour faire en sorte que notre niveau d'adrénaline soit à la hausse! Du très bon marketing! ;^)

 

  • le style de dessin. J'en ai parlé abondamment dans mes critiques des Démons d'Alexia, j'adore la rondeur et la netteté du dessin d'Ers! Il est dans la plus pure tradition franco-belge, mais il est d'une efficacité que je juge parfaite. Et je suis heureux de constater que Borecki s'y coule comme dans des pantoufles! En fait, je serais curieux de savoir la part de chacun dans le partage des tâches!? Cerise sur le sundae, les couleurs et les effets d'éclairage de Scarlett Smulkowski sont d'une fraîcheur qui m'enchante... comme dans les Démons! ;^) Bravo à toute l'équipe!

 

  • les très beaux plans généraux qui surplombent le haut des planches, assez régulièrement, tout au long des deux albums. Ces beaux paysages urbains sont dessinés directement sur la planche, faisant en sorte que les autres vignettes semblent avoir été superposées dessus. Ce genre de surpiquage est visuellement très joli! ;^)

 

  • le montage du premier tome, qui fait en sorte qu'on plonge directement dans l'action, avant de revenir pour un long retour en arrière explicatif. Les jeunes aimeront beaucoup cette immersion instantanée... Le 2e tome est aussi bien construit, nous présentant dans un intéressant contrepoint l'enquête des jeunes adolescentes vs celle des inspecteurs de police. Le suspense en ressort grand gagnant!

 

  • un groupe d'héroïnes hyper intéressant et diversifié. Chacune des Nonettes (comme elles s'appellent, cette thématique faussement religieuse leur étant imposée par le fait qu'elles se réunissent dans l'ancienne chapelle!) a ses caractéristiques bien marquées. Il y a la Pottermaniaque, la musulmane internetivore, la rousse fumeuse, la Canadienne tolarde (!?) et la Latino... qui nous réserve un des plus gros punchs du premier tome (!!?) Toutes sont solidaires, et nous font réfléchir, tout au long du récit, sur l'utilisation d'un subtil type de manipulation, celui basé, justement, sur cette prétendue solidarité! Leurs réunions, de type club secret, ajoutent un petit côté interdit qui attise le suspense... et rappellent un peu la Société des Poètes disparus! ;^)

 

  • la belle diversité sociétale qui est présentée. Déjà, les ethnies pullulent chez les Nonettes, mais ce n'est encore rien!! Il faut rajouter un couple lesbien interracial et un poste de police avec enquêteur asiatique et chef-enquêtrice végétalienne! C'est qu'elle se modernise, l'image de la société que nous présente la BD franco-belge pour adolescents! Bravo! ;^)

 

  • l'évolution croissante du suspense! Quelle ingénieuse construction scénaristique! On croit d'abord à un jeu sans conséquence, puis on réalise que c'est «vraiment vrai»... puis on est confrontés à l'angoisse des horreurs annoncées!! Reste à savoir ce que pourront faire, ou pas, les héroïnes pour contrer tout ça... ou pas!!?:^S

 

  • les nombreux clins d'œil qu'on peut remarquer dans la chambre de Valentine (p.26 du 1er tome)!! Des magazines Spirou traînent partout, mais on voit aussi un toutou qui a la même tête que le Boulon de la série Muriel et Boulon, dessinée par Ers... ainsi que la couverture d'un album intitulé Amazones, tiré d'un diptyque dessiné par... Borecki!! Ailleurs, on voit même, à un certain moment, la rue Tabary ; est-ce en hommage au très chouette créateur des séries Totoche et Corinne et Jeannot?? ;^)...

 

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • le fait de présenter des ados qui fument la cigarette. C'est mon petit côté vieille école qui ressort, mais ça me trouble toujours de voir de si jeunes personnes fumer, surtout dans un album qui s'adresse à eux! Il y a déjà assez de jeunes qui s'adonnent à ce vice cancérigène, ils n'ont pas besoin de modèles pour le rendre légitime!!:^(

 

  • la trop grande ressemblance entre les mères!! Si la mère de Valentine se démarque, avec sa blondeur et sa surcharge pondérale, les 4 autres sont presque interchangeables, si ce n'est que celle de Kom Piu porte le voile! Ça a fait en sorte qu'à plusieurs reprises, j'ai pris la gynécologue pour la vendeuse de fringue ou celle-ci pour la concierge, ne sachant plus laquelle du lot était lesbienne! J'aurai apprécié qu'elles aient des distinctions plus typées...

 

  • un propos et un contexte indéniablement pour ados! Ne vous laissez pas berner par les allures gentiment guillerettes des dessins ou des couleurs: cette série s'adresse aux 14 ans et plus!! Les horreurs commises lors des vengeances sont généralement plus suggérées que montrées (ce qui est très bien), mais la cruauté qui les sous-tend reste bien réelle! De plus, certains éléments ne sont pas destinés aux plus jeunes: outre les jeunes fumeuses, on trouve quelques gadgets sexuels (déplorablement appelés sex toys, comme si le nom français était incompréhensible!!) et un peu de nudité... Non pas que tout ça soit agaçant en soi (au contraire, je trouve l'ensemble assez bien dosé), mais je tenais à ce que les plus puritains d'entre vous soient prévenus!

 

  • la conclusion! Je ne suis pas un partisan du happy end à tout prix... mais cette fin-ci est si... déroutante qu'elle m'a laissé perplexe! Je n'arrive pas à dire si je l'accepte ou non, ni même si je la comprends parfaitement!:^S Si Zidrou a voulu nous faire réfléchir, il y réussit merveilleusement bien... mais j'ai quand même enlevé un demi-point à ce 2e tome, à cause de l'étrangeté de cette finale...

 

 

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


Je suis curieux de lire cette série... Au plaisir de te relire...
Rédigé par Eric the Tiger le lundi 24 avril 2017 à 13:37


" Les démons d'Alexia ", j'ai bien aimé. Là, faut voir.
J'aime assez peu les thrillers, en général, ou quand c'est très noir....

Et concernant ta remarque sur l'usage de la cigarette, moi qui pratique le " show de boucane " comme une locomotive " steampunk ", j'approuve complètement ton opinion. J'encourage pas ça chez des jeunes...
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 23 avril 2017 à 13:16


Dernièrement, j'ai lu... Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Trône d'argile
#01- le Chevalier à la hache
15 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin