Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Flux RSS
#01- Maud et les aventuriers de l'océan
#01- MAUD ET LES AVENTURIERS DE L'OCÉAN
Scénariste(s) : Maud FONTENOY, Naïma ZIMMERMANN
Dessinateur(s) : Jean Claudio VINCI
Éditions : Jungle
Collection : X
Série : Maud et les aventuriers de l'océan
Année : 2021     Nb. pages : 56
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Récit de voyage, Aventure, Documentaire, Humour naïf
Appréciation : 4.5 / 6
Une Cousteau du XXIe siècle
Écrit le dimanche 05 février 2023 par PG Luneau

Tome lu : #01- Maud et les aventuriers de l'océan

Maud Fontenoy est une pionnière des temps modernes : être la première femme à avoir traversé l'Atlantique Nord à la rame, en solitaire et sans assistance n'est que le premier de ses exploits nautiques, et pas des moindres. Les lister tous prendrait trop de place ici. Mais sachez que cette jeune Française dynamique et engagée a fait sa place dans le monde de la navigation et, parallèlement, dans celui des écologistes à la défense des océans. Elle est même devenue consultante auprès du Ministère de l'Éducation Nationale, en matière d'éducation au développement durable, et elle a mis sur pied une fondation à l'objectif très clair : sauver les océans pour sauver les Hommes!

Doit-on s'étonner qu'elle ait eu envie d'écrire des scénarii BD pour atteindre son jeune public? Elle a scénarisé celui-ci en compagnie de Naïma Zimmerman, et c'est le très talentueux Jean Claudio Vinci qui l'a illustré.

 

C'est quoi?

Samy doit aller passer ses vacances d'été chez ses grands-parents. Il n'est pas emballé, mais, au moins, la plage et l'océan se trouve à deux pas. Le malheur, c'est que la plage est dorénavant inaccessible et les baignades, interdites... à cause de l'accumulation de pollution dans l'eau! On comprend bien que le garçon, déjà peu chaud à l'idée de ces vacances, soit totalement désabusé!

Heureusement pour lui (et pour nous!), ils rencontrent sur la dite plage l'écologiste Maud Fontenoy, accompagnée d'une équipe de joyeux drilles de l'âge de Samy. Sous la direction de Maud, tous observent, étudient, analysent et échantillonnent la faune et la flore nautique de l'endroit, question de monter un dossier et de quérir des pistes de solutions pour rendre à la plage sa splendeur d'antan!

Non sans s'être laissé tirer les oreilles, Samy et son grand-père se joignent à l'équipe et embarquent sur le Tahia, un genre de voilier-école où tous ces jeunes apprennent la vie en mer et vivent de leur passion commune : l'océan... et sa protection!

Ils iront jusqu'en Polynésie française, rien de moins, pour y rencontrer les océanographes et les scientistes les plus spécialisés en matière d'innovations en ce domaine.

Le voyage sera riche en apprentissages de toutes sortes!

 

C'est comment?

Ma foi, plus intéressant que je ne m'attendais une fois que j'ai eu compris ce qu'il en retournait! En effet, n'ayant jamais entendu parler de Mme Fontenoy ou de son travail, j'ai eu très peur, en débutant ma lecture, d'être tombé sur une BD promotionnelle se contentant de faire de la sensibilisation sur un ton un peu prêchi-prêcha... C'est un peu le cas (les messages écologistes sont subtils comme des 2 par 4!), mais Mme Fontenoy est parvenue à éviter le côté moralisateur qui aurait rendu le tout indigeste. Ainsi, même si l'aspect aventure ne se résume qu'à quelques plongées sous-marines assez banales (mais aux illustrations sublimes!!), tout l'aspect informatif a su donner un gros plus à l'ensemble. Les passages où on nous présente les différentes applications des fascinantes découvertes de l'Institut de Recherche pour l'Étude et la Préservation de la Mer (comme les murs d'algues et les scalpels imitant la peau de requin!) m'ont sincèrement intéressé : «Fascinant!» aurait dit Charles Tisseyre.

De manière générale, on lit cet album en se laissant emporter par l'ambiance de vacances qui rythme le récit, et on sent le vent du large dans nos cheveux!! C'est souvent lent et contemplatif, mais les paysages sont tellement superbes qu'on aime autant pouvoir en profiter! D'ailleurs, le style semi-réaliste de M. Vinci est si charmant qu'il me tarde de retrouver cet illustrateur dans des tonnes d'autres albums jeunesse : je retiendrai son nom! Et les couleurs, d'Annalisa Ferrari sont tout simplement majestueuses! Je n'ai plus qu'une envie : aller explorer la Polynésie française!

 

Mes bémols

 

  • certaines expressions très franco-françaises. Si nos jeunes lecteurs québécois comprendront fort probablement ce qu'est un «email», je suis pas mal sûr qu'ils resteront un peu cois devant Samy qui se trouve «teubé» et qui n'aime pas ses cours de «SVT».

 

  • un abus de sueur! Vous savez, cette goutte de sueur que les mangakas placent sur la tempe de leurs personnages pour faire comprendre aux lecteurs leur gêne, leur surprise ou les diverses tensions intérieures qui les habitent? Et bien M. Vinci a décidé d'exploiter ce code graphique... mais sans arrêt!? Un peu de parcimonie aurait été le bienvenu, ici...

 

  • deux coquilles majeures. À deux reprises, ce sont des bouts de phrase complets qui sont écrits en double. À titre d'exemple, voici celui de la p.32: « La façon dont elles sont placées permet à l'eau de s'écouler à l'eau de s'écouler le long du corps. » Une erreur similaire se trouve à la p.55. Ipokamp, crédité pour la maquette et le lettrage, dormait un peu au gaz sur ce coup-là! ;^)

 

Les plus grandes forces de cette BD

 

  • les couleurs. Les milles teintes de turquoises des fonds marins n'ont d'égal que la pureté des bleus du ciel. J'adore! Bravo à Annalisa Ferrari pour son travail exceptionnel!

 

  • la thématique. Des jeunes plein d'entrain qui veulent aider la planète et qui le font en parcourant les mers à bord d'un voilier, sur fond de paysages paradisiaques, peut-on rêver de mieux? C'est lumineux, frais, on sent le vent de la liberté qui souffle dans les voiles gonflées du Tahia, c'est simplement... édénique! Comme dirait l'autre: celui qui ne serait pas attiré par un tel périple, c'est qu'il est mort, en dedans!

 

  • les dessins, dont 5 sublimes illustrations pleines pages! J'en ai parlé plus haut, les traits de Jean Claudio Vinci sont d'un dynamisme craquant! Ses personnages ont tous une bouille éminemment sympathique, et ils bougent joliment bien! Tout est pimpant, énergique... On pourrait facilement croire qu'il est passé par les studios Disney... mais tout en gardant un style bien à lui, loin du formatage que de tels studios implantent, parfois! Bravo, M. Vinci, et au plaisir de revoir vos dessins le plus tôt possible, dans d'autres œuvres!

 

  • les personnages, que l'on nous présente d'emblée sur les pages de garde. La plupart des jeunes sont sympathiques. Certains manquent un peu de substance, mais ils prendront peut-être plus leurs aises dans les éventuels prochains tomes (puisque celui-ci est tomé #1)! C'est une belle équipe équilibrée (3 gars, 3 filles), complètement investie «nature et sciences». Je n'ai pu m'empêcher de faire le parallèle avec notre très charmante bande des Débrouillards! Dans l'esprit, dans l'énergie et dans le fondement, on est... dans les mêmes eaux (excusez-là, elle était trop facile! ;^D)

 

  • le côté informatif. En plus des deux fiches documentaires qui le complètent, à la fin (sur le biomimétisme et sur la Grande Barrière de corail), l'album contient une foule d'informations diverses, fort intéressantes. On nous présente, entre autres, un système de murs vitrés à l'intérieur desquels vivent des microalgues qui produisent de l'oxygène et régularisent la température (!?!) de même que la fameuse exposition sous-marine de sculptures... qui serviront de points d'ancrage aux planctons, aux coraux, aux algues et aux animaux marins du coin. Une lecture très enrichissante!

 

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


Faut voir...si je le croise....
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 05 février 2023 à 18:15


@ Dany : C'est exactement là qu'elle se retrouvera : dans ma classe (même si je n'y remettrai plus les pieds d'ici juin, préretraite oblige! ;^).
Rédigé par pgluneau le dimanche 05 février 2023 à 11:57


Intéressant pour les classes. Merci de la suggestion.
Rédigé par Dany Arsenault le dimanche 05 février 2023 à 10:28


Dernièrement, j'ai lu... Abby & Walton
Abby & Walton
30 janvier 2023

MacGuffin et Alan Smithee
#04- Paloma mi amor
05 janvier 2023

Iroquois
Iroquois
23 décembre 2022

4life
#01- Crépuscule
05 novembre 2022

Mandarine, une semaine sur deux
#01- Une semaine sur deux
05 septembre 2022

Ma dernière chronique 13e année, une maigrichonne année post-Covid, toute en jeunesse...
06 juillet 2022

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Une Cousteau du XXIe siècle

Lisa, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Eric, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Dany Arsenault, sur Une Cousteau du XXIe siècle

anne des ocreries, sur Quand Jane Austen rencontre... Lovecraft !?

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin