Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Salades d'amphibie Marsi Menu
Flux RSS
#01- Morts et fiers de l'être
#01- MORTS ET FIERS DE L'ÊTRE
Scénariste(s) : Frédéric Goyette dit FREG, Katherine Goyette dite MAKINA
Dessinateur(s) : Frédéric Goyette dit FREG
Éditions : Petit Homme
Collection : X
Série : Bande à Smikee
Année : 2012     Nb. pages : 51
Style(s) narratif(s) : Gags en une ou deux planches (Inspiration comics)
Genre(s) : Humour fantaisiste, Héros animalier
Appréciation : 4 / 6
Charmant cimetière pour créatures horriblement... sympathiques!??
Écrit le mardi 30 septembre 2014 par PG Luneau

Tomes lus : #01 – Morts et fiers de l’être (2012)

            #02 – le Retour du vampire (2013)

 

Vous connaissez Smikee et sa bande?? C’est un groupe de joyeux lurons qui peuplent le cimetière Pleine Lune… un cimetière où le plaisir l’emporte amplement sur l’horreur!! Oh! Il y a bien Dracula, le vampire qui vient de s’approprier l’endroit et qui essaie toujours de leur mener la vie dure… mais soyez sans crainte : ils ont de quoi se défendre!

Pour sa part, Smikee est un fantôme. Bon, c’est vrai, c’est un fantôme un peu particulier. D’abord, il ressemble à tout sauf à un spectre et, à son grand dam, tout le monde le confond avec un extraterrestre, un lutin, un chat ou même un cochon ou un cactus!!? De plus, cet attachant personnage a une phobie maladive des chats… Mais il n’en demeure pas moins un fantôme, ce qui lui confère le chouette don de voler dans les airs!!?

Ses amis sont tout aussi remplis de ressources! Ramone est un vampire (descendant de Dracula, comme tous les vampires!!?), bien qu’il ne boive que du jus; Gégé est un zombie (à la cervelle aussi vide qu’apparente, compte-tenu de son absence de calotte crânienne!! ;^)… et Guzume… eh bien… c’est un œil!!... Et oui! Un simple œil flottant… et presqu’aveugle, de surcroît!! Nul n’est parfait!! ;^)

Au fil de leurs gags (généralement en une page, parfois en deux ou trois), on apprend à connaître le quotidien un brin déjanté de ce petit groupe de copains : quand ils doivent supporter les lassantes élucubrations de Benzo (un petit sorcier aux allures du chevalier de Game over!); les amours déchues de Ramone pour la belle (mais tonitruante!) Trolina… qui lui préfère Dracula, le nouveau venu; les overdoses de café de Gégé, caféïnomane impénitent; sans compter les inspections surprises de Babajala, la chasseuse de vampires, ou les sautes d’humeur de Trolina comme de Dracula, toujours très difficiles à anticiper!

Ce petit univers (d’où l’horreur est tout à fait absente, malgré la nature des personnages et leur milieu de vie!!), est tout droit sorti de l’imagination de Freg, un jeune homme bien de chez nous qui a pris le parti de vivre sa passion pour la BD jusqu’au bout! Après son boulot, les soirs, les fins de semaines (et les nuits, souvent!!), il s’est monté un portfolio, planche après planche, vaillamment… Il s’est adjoint les services de sa sœur, Makina (enseignante au primaire, comme moi!! ;^), qui est devenue sa coscénariste et, ensemble, ils ont fini par pondre assez de matériel pour intéresser la maison d’édition Petit Homme (la section jeunesse des éditions de l’Homme!! ;^) Depuis, ce duo des plus rafraîchissants (que j’ai eu la chance de croiser à maintes reprises) n’arrête plus : ils sont de TOUS les festivals et salons, avec leurs chouettes t-shirts illustrés, et, en plus des dédicaces, ils distribuent généreusement des cartes à jouer (de type Magic ou Pokemon!!) à l’effigie de leurs héros (je vous en ai d’ailleurs déjà montré, ici)! Hé oui : il y aura un jeu Smikee, incessamment, dès qu’ils auront le temps de se pencher un peu plus sur le livret de règlements!! Le problème, c’est que leur troisième tome sortira cet automne… à peu près un an et demi après la parution du premier!!  C’est dire combien ils ont peu de temps pour plancher sur le jeu!! Et je ne parle pas du site internet (www.smikee.com, que j’ai aussi mis dans mes favoris!) qu’ils doivent gérer, des visites scolaires qu’ils s’évertuent à faire et des nombreux concours qu’ils organisent!! (Parlant de visite scolaire et de concours, je vous ai dit que j’ai gagné à l’un d’eux, et que ma classe aura la chance de recevoir leur visite dans quelques jours?!! Chic chic chic! ;^)

Bref, Freg et Makina forment un nouveau duo d’auteurs dynamique qui a pris la machine-marketing à bras le corps et pour qui tout semble avoir démarré sur les chapeaux de roue. Si leur succès est à la hauteur de leurs efforts, il est clair qu’ils seront bientôt les nouveaux kings des écoles du Québec (et peut-être même d’ailleurs, qui sait?!?).

La clé de leur succès? Des personnages amusants, à la physionomie simple mais vivante. Un graphisme qui s’inspire manifestement beaucoup des strips américains en général, et de Garfield, en particulier. En effet, la quasi-absence de décor m’a tout de suite fait penser aux gags des journaux de mon enfance (Candide, Ferdinand, Philomène… et Garfield!)… mais dès qu’on remarque les gros yeux globuleux de tous les personnages, irrémédiablement tracés au gabarit par l’artiste, ce n’est plus que le gros chat orangé qui nous remonte en mémoire!! Et puis, les gags (souvent inégaux, il faut bien le dire, comme toujours dans ce genre de recueil!) ne font-ils pas appel au même genre d’humour absurde que celui sur lequel Jim Davis a fait sa renommée??

Qui sait si ce n’est pas vers une telle gloire que se dirige ce nouveau duo de bédéistes québécois?! Pour le moment, certaines maladresses graphiques se glissent encore dans les dessins de Freg, mais l’on sent déjà chez lui tout un potentiel! Juste en comparant la Trolina récente à celle des premiers gags, alors que sa couette était toute rabougrie, on ne peut qu’avoir confiance : c’est clair que sa passion, soutenue par celle non moins évidente de sa sœur, le mènera loin!!

Il n’est pas loin, le jour où tous les élèves du primaire, dès huit ans, ne jureront plus que par la Bande de Smikee… J’ai même un peu peur que les cimetières deviennent leur terrain de jeux préféré, d’ici peu : ce serait un peu morbide, non??!? ;^)

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la qualité du papier. Wow! J’ai rarement vu des albums imprimés sur du papier si épais! Les gens du Petit Homme ont mis toute la gomme!! Bravo!! ;^)

 

  • les deux chouettes dédicaces que Freg et Makina m’ont faites! J’ai eu droit à un Smikee volant pour mon tome #1 et une Trolina dansante pour mon #2. Superbes!

 

  • les très intéressantes interactions entre les personnages et leur dessinateur, lors des pages d’introduction! Dans chacun des tomes, les deux premières planches sont destinées à nous faire un topo des personnages, et au cours de ces petites présentations, divers protagonistes interpellent Freg pour lui rappeler certains points. Cet éclatement du quatrième mur (comme on dit au théâtre!) nous met tout de suite plus intimement en contact avec ces personnages!!

 

  • des dialogues vivants et bien écrits, qui coulent bien… malgré une propension aux expressions franco-françaises (et certaines tirades trop littéraires, voir plus bas!)!??! D’ailleurs, c’est à se demander pourquoi Freg et Makina ont inséré tant de ces expressions qu’on n’utilise jamais chez nous?!... En vue d’une éventuelle exportation, peut-être?... Bref, il y a beaucoup de «Ça craint!», de «glandeurs» qui «se barrent», de «mecs» qui «se cassent», de «barges» qui «n’y voient que dalle»… Heureusement, ces expressions franchouillardes sont généralement suffisamment mises en contexte pour que les jeunes lecteurs, moins familiers avec ces vocables, puissent les interpréter clairement.

 

  • une belle variété de personnages. Certains sont plus intéressants que d’autres, c’est bien évident, et chacun pourrait y aller de ses préférences personnelles. Pour ma part, j’ai un faible pour la dynamique que les humeurs imprévisibles de Trolina engendrent… et j’espère que le loup borgne du restaurant deviendra un personnage plus important : il me semble plus prometteur que le prince Waouh… D’ailleurs, je tiens à souligner la richesse des caractéristiques de tous ces personnages! Avec tout le foisonnement de récits à saveur vampirique qui nous assaillent depuis quelques années, il ne doit pas être facile de faire preuve d’originalité en la matière!! Mais Freg et Makina réussissent à nous étonner, à force d’absurde et de farfelu! Si l’idée de créer un personnage-œil est déjà pas mal osé, que dire de celle d’en faire un œil… qui ne voit plus clair!!? C’est carrément du délire!! ;^) Et le pire, c’est que ça fonctionne!! Guzume est un personnage à part entière, à l’aura de sympathie particulièrement puissant! ;^) L’introduction de l’intrigante ninja, à la fin du tome #2, nous laisse présager de futures belles découvertes!! ;^)

 

  • la gentille honnêteté de Freg. Cet artiste n’hésite pas à donner le crédit de certains gags à ceux qui l’ont aidé. En effet, outre Makina, qui est devenue sa coscénariste, on peut lire à quelques reprises d’autres noms, en bas des pages, aux côtés de celui de Freg : Pops et Lom, principalement. Ils apparaissent aussi dans sa dédicace. C’est une belle preuve de reconnaissance.

 

  • d’intrigants punchs finaux! Les auteurs ont su trouver des climax suffisamment forts pour nous accrocher et nous faire languir jusqu’à la parution du tome suivant (qui s’en vient, d’ailleurs : le tome #3 paraîtra dans les jours à venir, cet automne!!).

 

  • quelques belles trouvailles scénaristiques. Les gags récurrents qui cherchent à faire la lumière sur les origines de Guzume ou de Gégé sont bien amusants. C’est une belle idée, qui pourra même être décuplée à l’infini (un peu à l’image des Game over de Kid Paddle, qui en sont même venus à former une série à part entière!!). De même, j’ai trouvé très ingénieux le principe du gag de l’aimant (tome #2, p.36) qui a une incidence sur… le gag de la page voisine!! C’était vraiment bien pensé!

 

  • l’amusant clin d’œil… aux auteurs eux-mêmes, sur la marquise du cinéma, à la p.42 du tome #2. Discret mais sympathique… à l’image de leur personnalité!! ;^)

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • l’extrême dépouillement des décors. C’est là l’aspect qui me déçoit le plus. Près de 65% des planches n’ont pour décor qu’une fine ligne d’horizon, totalement droite ou nous révélant parfois la silhouette d’une ou deux pierres tombales! Les rares fois où l’action se déroule à l’intérieur, le mobilier se résume à sa plus simple expression et ne cherchez aucune fioriture décorative : apparemment, les zombies, vampires et autres créatures de la nuit font preuve d’un profond ascétisme! C’est d’autant plus dommage que les quelques rares fois où Freg nous dresse quelques bâtiments, ou des arbres centenaires, toujours en silhouettes, il nous en jette toujours plein la vue, comme avec le château de Dracula (dont on nous parle abondamment 16 (!?) planches avant de nous le montrer!! :^(  , le restaurant du loup borgne (un genre de manoir victorien, rappelant l’hôtel de Norman Bates, dans Psycho!!) ou la splendide marquise de cinéma, dans le tome #2 (p.42). J’aimerais bien que Freg exploite ce talent plus souvent, question de garnir un peu plus ses fonds de case.

 

  • les couleurs de fond de case. Faute d’éléments de décor, Freg colorie simplement ses arrière-plans d’un lent dégradé entre deux couleurs pastel délavées… Moi qui aime beaucoup les à-plats de couleurs vives, je suis maintenant en mesure de vous dire que je n’apprécie pas trop ces dégradés faits au logiciel de coloration, surtout quand ils combinent presque exclusivement des turquoise, des aqua, des lilas et des saumon… couleurs (très ’80) dont Freg abuse à qui mieux mieux! ;^P Mais ça reste, bien sûr, une question de goût, et puisque que des goûts et des couleurs, il ne faut pas discuter, je me tais maintenant et à jamais… ;^)

 

  • les quelques tirades exagérément littéraires du premier tome. Si celle de la p.28 se veut un gag en soit, de par son incroyable complexité (d’ailleurs, je sais pertinemment que personne ne lit ce genre de phylactère interminable, à la Achille Talon… à part moi, bien sûr, qui m’acharne à tenter d’en comprendre le sens!! ;^), celle, plus modeste mais néanmoins chargée, de la p.5 du premier tome m’apparait un peu lourde pour se retrouver dans le premier gag d’une nouvelle série!! J’ai peur qu’une telle bulle, si tôt dans l’album, effraie les éventuels lecteurs moins habiles… ce qui serait dommage! :^(

 

  • la disposition des différents éléments dans les cases. À de très nombreuses reprises, Freg insère sa ligne d’horizon et ses quelques petits éléments de relief (arbres, croix, pierres tombales…) en plein entre les visages de ses protagonistes, directement là où va notre focus. Ça fait en sorte que ces (rares!) éléments nuisent visuellement à la lisibilité des expressions des personnages!! Plutôt que de se concentrer sur ce que disent et ressentent les gens, notre œil est occupé à décortiquer ce qui appartient au visage du personnage de ce qui appartient au décor, au loin! La 3e case de la p.9 du tome #1 en est un bon exemple, ou, mieux encore, la 8e case de la p.12, dans le tome #2 : la croix semble suspendue à la gueule de Dracula, comme un filet de bave!! :^O Je ne crois pas que ce soit l’effet recherché!! De plus, Freg gagnerait aussi à moins superposer ses personnages, lorsqu’ils marchent groupés, pour les mêmes raisons de lisibilité visuelle (exemples dans le tome #1 : 1re case de la p.19 ou 4e case de la p.35).

 

  • quelques petites maladresses graphiques. Une en matière de perspective : le gag de la p.38 du premier tome, où Guzume s’apprête à servir de balle de golf à son insu, est basé sur la différence d’échelle… Je comprends que l’illustrateur n’ait pas voulu nous montrer les pieds de Ramone et de Smikee, en second plan, pour garder son effet de surprise, mais  la taille des arbres, en arrière-plan, est plus que trompeuse : elle est inconséquente! Chacun de ces troncs devrait être beaucoup plus gros dans les 7 premières vignettes que dans la dernière… alors que c’est exactement le contraire!! C’est illogique! Autre petite bévue : la longue file d’invités surprise, à la fin du gag de la p.43 (tome #1). Le fait d’avoir dessiné leur silhouette en gris foncé sur fond noir les rend quasiment invisibles, ce qui amoindrit d’autant la chute de ce gag… :^(

 

  • l’oubli (car j’espère que c’en est un!!) de la féminisation du titre de docteure, sur la porte de la psychologue de Smikee. N’aurait-on pas dû y lire Docteure en psychologie puisqu’il s’agit d’une dame??

 

  • une erreur de montage. Le gag de la p.45 aurait dû être placé AVANT celui de la p.39, dans le tome #2, puisque l’on y présente le château encore en construction… alors qu’il était terminé à la p.39?!?! :^S

 

 

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Tant mieux, parce que mes antennes me disent qu'à moyen terme, tu pourras peut-être trouver cette série de ton côté de la grande flaque!!? ;^)
Rédigé par pgluneau le mercredi 01 octobre 2014 à 22:15


Tiens, tu piques ma curiosité, là...
Rédigé par anne des ocreries le mercredi 01 octobre 2014 à 17:20


Dernièrement, j'ai lu... Violine
#01- les Yeux de la tête
21 septembre 2014

Amos Daragon
#01- Porteur de masque
07 septembre 2014

Âge de bronze
#03B- Trahison, 2e partie
30 août 2014

Souris!
#XX - Souris!
23 août 2014

Naguère les étoiles
#01 - Naguère les étoiles
18 août 2014

Ma dernière chronique 12 août 2014 : Une première journée du livre québécois!!
17 août 2014

Mes genres favoris Aventure policière Fantastique Fantastique humoristique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Charmant cimetière pour créatures horriblement... sympathiques!??

Belzaran, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

Philippe, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

anne des ocreries, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

anne des ocreries, sur À la recherche du père... dans les yeux d'autrui!

Vos articles préférés Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Bécassine
#04- Bécassine chez les Alliés
05 juillet 2010

Chronique
Mon 11e safari-dédicaces : Mon festival, ce n'est pas un festival, c'est l'hiver!! (air connu)
19 avril 2014

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin