Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Éveil du maître du donjon (l') - Gary Gygax et la création de Donjons & Dragons
ÉVEIL DU MAÎTRE DU DONJON (L') - GARY GYGAX ET LA CRÉATION DE DONJONS & DRAGONS
Scénariste(s) : David Kushner
Dessinateur(s) : Koren Shadmi
Éditions : Glénat
Collection : X
Série : Éveil du maître du donjon
Année : 2017     Nb. pages : 144
Style(s) narratif(s) : Récit complet (one shot)
Genre(s) : Biographie, Documentaire, Hommage, Heroic fantasy
Appréciation : 5 / 6
Une partie de D&D, ça vous l'dit?
Écrit le vendredi 08 mars 2024 par PG Luneau

Tu es chez toi, par un beau samedi après-midi. Il te vient une envie de lire une BD! Tu pianotes sur le bord des tablettes des bibliothèques qui garnissent ta bédéthèque, à la recherche de l'album qui comblerait ton envie actuelle. Ton œil se pose sur un petit one shot dont la couverture t'avait plu, quand tu l'avais aperçue, en librairie. Ce jour-là, le titre et le sous-titre avaient fini de te convaincre de te le procurer. Pourquoi ne pas profiter de cette belle journée pour plonger dans : l'Éveil du Maître du Donjon - Gary Gygax et la création de Donjons & Dragons? Tu t'installes dans ton confortable fauteuil inclinable et tu plonges, littéralement, dans cette biographie intrigante, écrite de manière totalement conceptuelle!

C'est quoi?

Comme promis, tu y découvres la biographie du dénommé Gary Gygax, (co-)créateur de ce jeu qui a tant fait parler de lui et qui a totalement révolutionné le monde des jeux de société, à l'époque : le fameux Donjons & Dragons (D&D, pour les intimes)! Peut-être y as-tu déjà joué toi-même? Chose certaine, tu apprends plein de petites informations sur cet homme et sur son œuvre, à commencer par la genèse dudit jeu, de son ébauche à sa version finale.

C'est comment?

C'est particulier. VRAIMENT particulier! Et si tu trouves ça particulier, c'est parce que tout l'album est écrit de manière immersive, comme si tu en étais le personnage principal! Tout y est dessiné selon ton point de vue, comme si c'était toi qui arrivais chez Gygax, qui entrais dans sa cour et qui se faisais offrir des petits fours par une de ses invités! Tu trouves ça si spécial et différent que tu décides d'écrire le début de ta critique selon le même procédé! Tu aimes bien ça, car c'est on ne peut plus original... mais comme ce n'est pas évident, tu choisis d'arrêter ici, en te disant que si ton lecteur n'a pas encore compris le principe, ce n'est pas 5 ou 6 paragraphes de plus qui lui permettront de comprendre!

Et oui! Aussi incroyable que ça puisse paraître, le tandem Kushner (au scénario) et Shadmi (au dessin) a réussi l'exploit de pondre tout leur petit album (qui fait quand même dans les 144 pages) du point de vue du lecteur!

Ainsi, tout le texte est écrit au TU. On s'adresse à nous, personnellement, et on nous impose des rôles : dans les chapitres #2, 4 et 7, nous incarnons Gygax. On voit tout selon son point de vue. Dans les #3 & 5, on est Arneson, l'autre co-créateur avec qui Gygax s'est brouillé. Dans le #6, on devient le détective qui a enquêté sur l'affaire d'un jeune joueur de D&D qui s'est suicidé. Ces différentes personnifications nous permettent d'adopter différents points de vue, et donc de nous faire notre propre idée sur qui a raison et qui a tort, lors des conflits, par exemple. C'est étonnamment perspicace.

Pour ce qui est du dessin, disons que c'est moins brillant. Dans l'ensemble, c'est correct, et même sympathique... mais en observant bien, on voit que M. Shadmi a commis plusieurs petits impairs. Heureusement, comme les propos et la mise en forme sont fascinants, ces lacunes paraissent bien secondaires, au final.

Bref, je recommande cet album à tous, à partir de 14 ans... et encore plus aux amateurs de Stranger things, du Seigneur des anneaux, du Trône de fer et de Fantasy sous toutes ses formes!

Et, tandis qu'on y est, roulez-moi donc un dé de 20, question de savoir si vous tombez sous le charme, vous aussi !? ;^D

 

Mes bémols

 

  • quelques faiblesses au niveau du dessin. À plusieurs reprises, j'ai été déçu par certains détails: un faisan au cou interminable (p.21), une main sans phalange (p.23), plusieurs téléphones bancals (p.93 et 100), un révolver mal proportionné (p.103), un ridicule décapsuleur dans une position impossible (p.135), etc. De plus, plusieurs perspectives sont un peu approximatives. Bref, si l'ensemble reste quand même très agréable à l'œil, ça oscille entre le correct et le passable.

 

  • la postface. Le texte des deux dernières pages (143 et 144) aurait dû s'étendre sur au moins 4 pages! En effet, il est actuellement écrit tellement petit et serré que, même avec une loupe, sa lecture en donne le tournis! ;^S

 

Les plus grandes forces de cette BD

 

  • la thématique. Étant moi-même un adepte de jeux de rôle depuis plus de 30 ans, je trouve super intéressant qu'on s'attarde à l'un des ancêtres (pour ne pas dire géniteurs!) de ces jeux si longtemps marginalisés, où l'imaginaire, le hasard et l'aventure se confondent. Comme le souligne la conclusion du livre, ce jeu a quand même eu des répercussions sur la vie de milliers de personnes et a permis de baliser un genre (le Fantasy) en lui donnant des débouchés qui se sont développés de manières exponentielles: jeux de table, jeux d'évasion, grandeur nature, films, séries télé, romans, BD, dessins animés... et des milliers de jeux vidéo qui, de très nichés et ostracisés qu'ils étaient, gagnent maintenant en popularité! Ce n'est pas rien!

 

  • la forme. C'est, bien évidemment, ce qui frappe et nous accroche le plus comme lecteur. Car jamais une BD ne m'avait interpellé aussi directement auparavant! Cette façon de s'adresser à nous à la deuxième personne, tout au long de l'album, crée une intimité amusante qui engendre instantanément la sympathie! Bon, d'accord: la 4e de couverture est totalement mensongère! Elle nous annonce que «par (nos) choix et (nos) prises de décision, (nous) jou(ons) le rôle des différents protagonistes de l'histoire!», ce qui est absolument faux. La seule décision à prendre, c'est d'arrêter ou de poursuivre notre lecture! L'aspect interactif ainsi annoncé (qu'on retrouve dans les «romans dont vous êtes le héros», genre: «Allez à la p.8 si vous voulez escalader la montagne ou à la p.37 si vous décidez de la contourner.») est ici totalement absent, mais le fait que tout le texte soit au TU (à l'instar du début de cette chronique) rend la lecture très plaisante. Chapeau au scénariste pour cette idée de génie... et bravo d'avoir réussi à la tenir du début à la fin, ce qui n'est pas évident!

 

  • les informations. C'est que j'en ai appris, des choses! Car, malgré la forme originale, ce livre demeure une biographie documentaire! On nous donne donc plusieurs infos, et malgré que je sois un joueur assez aguerri, force est de constater que j'en connaissais très peu sur le créateur dudit jeu! D'abord, j'ai été très surpris de réaliser qu'il a le même âge que ma mère !?(:^O) Et qu'il détestait le Seigneur des anneaux !?(re :^O) On aborde, bien sûr, les difficiles années où le jeu a été traité de satanique par les médias, suite à une affaire de suicide chez un jeune dépressif qui y jouait, et toute la mauvaise presse qui s'en est suivi. Mais le plus intéressant, ce sont les passages où l'on nous raconte les très nombreuses querelles entre Gygax et son principal partenaire dans la création du jeu, Dave Arneson. On y apprend que ces deux-là étaient apparemment diamétralement opposés sur tous les points, et que ça s'est très mal terminé entre eux. Bref, même si on reste parfois sur notre faim (le passage où l'on tente de nous expliquer l'incidence de D&D sur la création des MUD (??!), en informatique, par exemple, est des plus flous: je n'y ai rien compris!), la somme d'informations contenues dans cet album de seulement 144 pages est très satisfaisante: on en a pour notre argent! ;^D

 

  • la couverture. Elle est vraiment jolie, avec le profil de Gygax qui sert de support à une scène d'exploration fantastique qui se poursuit sur le dos du livre et sur la quatrième de couverture. De plus, le choix des couleurs est aussi intéressant que surprenant, avec cette audacieuse apposition de brun et de turquoise! Joli!

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Jean-Sébastien : Ce n'est pas tout de le mettre sur ta liste : il faut le lire, aussi! ;^)
Rédigé par pgluneau le lundi 18 mars 2024 à 15:54


@ Anne des Ocreries : Tu en apprendrais sur l'un de mes jeux préférés! :^D
Rédigé par pgluneau le lundi 18 mars 2024 à 15:54


Je met ça dans ma liste, entre deux livre de supplément de jeu de rôle
Rédigé par Jean-Sébastien le lundi 11 mars 2024 à 11:42


Pourquoi pas ?
Rédigé par anne des ocreries le lundi 11 mars 2024 à 5:00


@ Fred : Je ne suis pas trop inquiet pour tes finances, mon ami! ;^) Et je suis sûr que tu apprécieras ton investissement!
Rédigé par pgluneau le dimanche 10 mars 2024 à 16:31


@ Philippe Lavigueur : Merci, Philippe! J'espère que tu le trouveras! Ce serait un must pour la bibli de ton cégep!
Rédigé par pgluneau le dimanche 10 mars 2024 à 16:30


@ Dany Arsenault : Et tu n'as pas vu le verso, qui complète l'ensemble! On y voit les trois autres membres du groupe, soit le nain, l'elfe archère et le magicien, en turquoise.

C'est, effectivement, très joli!
Rédigé par pgluneau le dimanche 10 mars 2024 à 16:29


Bon Bon Bon, une autre dépense en vue ...
J'ai bien hâte!
Rédigé par Fred le dimanche 10 mars 2024 à 13:12


Merci Pierre.
J’ai très hâte de le lire.
Salutations
Philippe
Rédigé par Philippe Lavigueur le dimanche 10 mars 2024 à 11:20


Quelle couverture incroyable quand même
Rédigé par Dany Arsenault le dimanche 10 mars 2024 à 10:58




Dernièrement, j'ai lu... Suicide de la Déesse
Suicide de la Déesse (le)
16 mai 2024

Salomé et les hommes en noir
Salomé et les hommes en noir
24 avril 2024

Dans la secte
Dans la secte
11 avril 2024

Spoon & White
#01- Requiem pour dingos
20 mars 2024

Éveil du maître du donjon
Éveil du maître du donjon (l') - Gary Gygax et la création de Donjons & Dragons
08 mars 2024

Ma dernière chronique 14e année : la pré-retraite, c'est chouette! (2e partie)
01 juillet 2023

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Garland, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Waganabe, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Bernd, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Donald, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Simon, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin