Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- l'Imparfait du futur
#01- L'IMPARFAIT DU FUTUR
Scénariste(s) : Émile BRAVO
Dessinateur(s) : Émile BRAVO
Éditions : Dargaud
Collection : X
Série : Jules (Une Épatante Aventure de)
Année : 1999     Nb. pages : 56
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : S.F. humoristique, Anticipation
Appréciation : 5 / 6
les Aventures pleinement scientifiques d'un gamin qui ne l'est pas!
Écrit le jeudi 18 mai 2023 par PG Luneau

Tomes lus : #01- l'Imparfait du futur

            #02- la Réplique inattendue (2001 (2006), 4,5 /6)

            #03- Presque enterrés! (2002, 5/6)

Émile Bravo était l'une des rares superstars françaises présentes au dernier Festival de la BD de Québec, le mois dernier. Il n'en fallait pas plus pour que je me plonge (ENFIN!) dans une de ses premières séries, qui me titillait la rétine depuis plus d'une douzaine d'années : les Épatantes aventures de Jules, série qui était initialement publiée en feuilletons dans Okapi, une populaire revue française pour adolescents.

C'est quoi?

Imaginez : vous êtes au secondaire, bien peinard, et des scientifiques de la NASA ou de l'Agence spatiale canadienne viennent vous voir pour vous annoncer que vous avez été choisi, parmi tous les adolescents du pays, pour faire partie du prochain voyage spatial de votre pays !?! Il y a de quoi être surpris, non ?! D'autant plus que, quoi qu'en disent ces gens, vos notes en sciences sont plus que moyennes, pour ne pas dire faibles !? C'est exactement ce qui arrive au pauvre Jules dans le premier tome de la série : l'Imparfait du futur!

Le voilà propulsé dans une navette, qui elle-même le propulsera (à la vitesse de la lumière!) jusqu'à Alpha du Centaure en compagnie de toute une brochette de scientifiques (plus bizarres les uns que les autres), d'un pilote imbu de sa personne et de Janet, une charmante adolescente, qui a été choisie, elle aussi, pour ses hautes compétences en sciences. Pourtant, les siennes, de compétences, sont RÉELLES! Alors, que vient faire Jules dans cette galère? C'est ce qu'il devra comprendre dans le premier tome, tout en explorant le cosmos et... ses habitants !??

Les tomes suivants auront ceci de particulier que tous les proches de Jules et Janet auront vieilli de 8 ans, voyage subspatial oblige!! Ainsi, leurs parents seront plus vieux, Janet aura une nouvelle sœur et le «petit» frère de Jules sera devenu deux fois plus grand que lui... et cent fois plus crétin!

Dans le tome #2, la mère de Janet, une brillante généticienne, sera enlevée par un savant fou qui désire faire dans le clonage contre nature, question de réussir la Réplique inattendue. Jules et ses complices venus d'ailleurs aideront la belle Janet à la retrouver, jusqu'aux confins des Bahamas.

Et dans le tome #3, c'est en pleine spéléologie sous-terraine qu'on retrouvera Jules et Janet, où ils seront Presque enterrés! Suite à l'invitation de Bastien, un ami de Jules devenu adulte, les deux jeunes voyageurs subspatiaux se voient forcés de traîner avec eux l'horrible et imbuvable «petit» frère de Jules, cette peste de Roméo, devenu plus vieux, lui aussi, mais toujours aussi intolérable! Tous ensemble, ils frôleront la mort et feront de très étonnantes découvertes historiques... mais pas que!

Vivement que je lise les 3 autres tomes de la série!

C'est comment?

C'est vraiment super agréable! J'ai adoré! D'abord, je suis un fan fini de la ligne claire de M. Bravo, que je suis depuis ses débuts. Puis, les aventures dans lesquelles il plonge Jules et ses amis sont d'une dangereuse efficacité : les rebondissements s'enchaînent les uns après les autres, sans faillir, et toujours avec surprise et cohérence.

Autre aspect très intéressant, c'est que chaque aventure, chacune à sa façon, nous présente une petite notion plus ou moins scientifique qui parfait notre culture générale! Par exemple, dans le premier tome, l'auteur parvient à nous initier au phénomène de la relativité par le biais d'une explication imagée assez abordable. C'est ainsi qu'on comprend pourquoi Jules et Janet reviennent sur Terre huit ans après leur départ, à la fin de leur mission qui, pourtant, n'a duré pour eux que quelques heures! Les tomes suivants nous feront réfléchir sur les dérives potentielles du clonage et sur l'évolution, du paléolithique au néolithique...

Finalement, l'importante touche d'humour que Bravo a su parsemer, de-ci de-là, m'a fait éclater de rire à plus d'une reprise... et ça, il faut le faire, car si je suis très facilement amusé, en lisant, on peut rarement me faire pouffer de manière audible... et ce fut le cas ici, à maintes occasions!

Bref, je pourrais continuer à lancer bien des fleurs à cette série, mais ne retenez qu'une chose : plongez-y vite fait, à partir de 11 ou 12 ans. Voilà! ;^)

Mes bémols

 

  • le vocabulaire, parfois un chouia franco-français. Nos jeunes québécois (et certains moins jeunes et moins culturés!) risquent de ne pas trop saisir certaines expressions comme cracher au bassinet ou certains mots comme palabres ou muité. Mais ça reste assez mineur...

 

  • certains gestes qui surprendront beaucoup chez nous. Je veux parler ici de l'usage intempestif de la taloche! Bien qu'un grand nombre de films du Vieux Continent nous présentent les Français comme des gens prestes à la détente quand vient le temps de gifler quelqu'un, il faut convenir que ce type d'agression est plus marginal, par chez nous. On pourrait même dire qu'il est rare, et encore plus en littérature jeunesse! Jamais on ne présenterait, dans une œuvre littéraire s'adressant à un jeune public, des parents qui giflent leurs enfants, ou des frères et sœurs qui se giflent entre eux!? En fait, avec toute l'emphase qu'on met sur la non-violence, les paires de claques que le père de Jules distribue à tout vent restent un peu troublantes, en cette période de rectitude politique...:^S

 

Les plus grandes forces de cette BD

 

  • le dessin d'Émile Bravo. Depuis que j'ai découvert les 7 ours nains (HYPERLIEN) , et le passionnant album illustré C'était la guerre mondiale, je suis un fan fini du trait de M. Bravo! Très fortement inspiré de la ligne claire de Hergé (et rappelant un peu notre Chartier national), son dessin est net et précis, simple sans être simpliste. Et les couleurs de Walter ne font que rendre l'ensemble encore plus vibrant. Bravo, Bravo! (J'avais hâte de la faire, celle-là! ;^)

 

  • l'humour, beaucoup plus présent que je ne l'aurais cru. J'ai véritablement été étonné par le nombre de gags qui pullulent dans ces albums, parfois dans le visuel, parfois dans le texte, parfois dans les situations... Souvent subtils, on les retrouve en arrière-plan, alors que notre œil est occupé à lire les phylactères ou à interpréter l'action principale. C'est très fin, très judicieux... et souvent tordant (comme l'altercation entre le maire et le père de Jules, dans le t.#3)! Comme je l'avouais plus haut, j'ai éclaté de rire plus d'une fois, à la lecture de ces trois tomes...

 

  • les apports scientifiques, magnifiquement intégrés aux récits. Sans sombrer dans le documentaire (loin de là!), chaque tome y va soit d'une explication (comme pour la théorie de la relativité), soit de réflexions, explicites ou non, sur des enjeux à caractère scientifique. J'ai trouvé très intéressant, notamment, l'espèce de petit débat philosophique sur l'évolutionnisme que nous sert le personnage de Jean, dans le tome #3 (aux p.43 à 46).

 

  • les personnages, tous typés à souhait. Chaque personnage secondaire a un petit quelque chose qui le distingue, qui fait qu'on se souvient de lui. Les plus notables sont sans contredits les scientifiques qui entourent Jules, ou son haïssable de frère (bien qu'il m'ait fallu bien du temps pour commencer à aimer le haïr: j'ai jamais vu un personnage aussi détestable!). Autre élément intéressant, c'est qu'on revoit la plupart de ces personnages dans les tomes suivants, dans des contextes différents. Ça ajoute à l'impression de véracité...

 

  • la longueur des récits. Il n'y a pas à dire, à chaque fois qu'un tome fait plus que les 48 pages habituelles, je remarque que l'histoire est plus étoffée, plus riche, plus intéressante, et je l'ajoute dans mes «points pour». Il y aurait peut-être là un message à retenir pour les éditeurs?

 

  • la plus récente édition. Je suis épaté par le joli travail de réédition que Dargaud a fait ici. Des tomes plus larges de 2 cm, avec une maquette épurée, d'un blanc cassé du meilleur effet! Ils sont si beaux que je suis tout triste de n'avoir le tome #3 qu'en version originale...

 

Les petits plus

 

  • Oups! J'ai décelé une petite coquille, dans le tome #2: dans le haut de la p.28, on peut lire «IL se sont mariés ce matin.» Oh! la boulette!

 

  • À noter, toujours dans le tome #2: le désagréable journaliste que Jules rencontre dans le train qui l'amène à Londres porte un pull bleu ciel sur une chemise blanche et des pantalons bruns. De plus, il a un petit chien blanc tout miteux du nom de Milou XIII... Il ne lui manque que la houppe pour ressembler à ... vous savez qui! ;^)

 

  • En découvrant les personnalités tout ce qu'il y a de plus désagréable de Roméo et de Janis, respectivement frère de Jules et sœur de Janet, une questionm'est venue en tête: M. Bravo entretenait-il de bons rapports avec sa fratrie!? ;^D En effet, disons qu'il exploite beaucoup les relations frères/sœurs pour pimenter ses récits! J'espère que ça n'était pas aussi explosif chez les Bravo! ;^)

 

  • J'ai mentionné, plus haut, que je trouvais que le dessin d'Émile Bravo me rappelait un peu celui de notre grand Albert Chartier. Et bien, voyez vous-même, quand on observe le papa de Jules et qu'on le compare à notre Onésime national : même silhouette filiforme, même tête oblongue, lunettes, pipe... Avouez que c'est ressemblant!

Père de Jules    Onésime, d'Albert Chartier,

le père de Jules, de Bravo Onésime, de Chartier


 


 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Colin : J'ai décidé d'ENFIN lire ces albums quand j'ai su que M. Bravo allait être à Québec... mais le temps de terminer la lecture ET les critiques des albums que j'avais déjà commencés, ça a causé un délai qui a fait en sorte que je n'ai pu publier cette critique qu'après le FBDQ.

Je suis sûr que ton petit bonhomme adorera ces épatantes aventures de Jules, dans quelques années!

Et oui, j'ai pu faire dédicacer mon premier tome!

Merci de ta visite, mon ami! J'espère bien te croiser ce week-end au FBDMtl!?
Rédigé par pgluneau le vendredi 26 mai 2023 à 8:31


Intéressant. Avais-tu débuté la rédaction de cette critique avant le Salon du livre de Québec ou tu t'es laissé inspiré suite à ta rencontre avec M Bravo? En espérant que tu ais eu l'occasion de te faire dédicacer un de tes albums de Jules.

Encore une fois, une critique bien sentie et inspirante.

Colin
Rédigé par Colin le samedi 20 mai 2023 à 18:50


@ Anne des Ocreries : Et quand on a faim, on mange! Alors, vas-y : plonges-y à deux mains, sans retenue!

Et puis, des mains en train de s'empiffrer de bonnes lectures, c'est toujours mieux que des mains talocheuses! ;^)
Rédigé par pgluneau le vendredi 19 mai 2023 à 10:46


Ah oui, on a la main leste chez nous, et les taloches, quand on les cherche, on les trouve ! ^^ Je veux les lire aussi, ces aventures, ça m'éjouit ! :)
Tu sais donner faim, hein...
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 18 mai 2023 à 12:44




Dernièrement, j'ai lu... Animorphs
#01- l'Invasion
14 juillet 2024

Enquêtes du Misterium
#01- le Mystère Baphomet
05 juillet 2024

Louca
#05- les Phoenix
06 juin 2024

Guide
#09- le Guide de la Retraite
04 juin 2024

Suicide de la Déesse
Suicide de la Déesse (le)
16 mai 2024

Ma dernière chronique 14e année : la pré-retraite, c'est chouette! (2e partie)
01 juillet 2023

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! John, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Ben, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Eric, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Omar, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Felicity, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin