Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#12 - Trait de génie
#12 - TRAIT DE GÉNIE
Scénariste(s) : Philippe Liégeois dit TURK
Dessinateur(s) : Bob DE GROOT
Éditions : le Lombard
Collection : X
Série : Léonard
Année : 2006     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Gags en deux ou quelques planches
Genre(s) : Humour
Appréciation : 3 / 6
Un scientiste qui s'essouffle
Écrit le jeudi 09 septembre 2010 par PG Luneau

Revoilà le génie qui se pointe… et il est inspiré!! Son pauvre Disciple n’a qu’à bien se tenir! Que ce soit pour tester ses nouvelles machines infernales, pour faire ses courses, pour servir de modèle à l’Artiste ou, plus simplement, pour scier et marteler en évitant d’être la proie des outils utilisés, il a fort à faire, ce cher Disciple!!

 

Dans ce tome, une attention toute particulière semble avoir été portée sur l’Art du grand Da Vinci. D’ailleurs, la couverture ne nous le montre-t-elle pas en train de compléter son célèbre autoportrait? En effet, trois des gags de ce recueil portent sur la peinture ou la sculpture. C’est proportionnellement beaucoup, ce me semble, en comparaison aux autres tomes. De plus, le maître délaisse un peu la technologie pour inventer parfois des trucs plus abstraits comme les réjouissances de fin d’année, les Jeux olympiques, l’autobiographie, la mode ou les foires! Mais quand il reste dans le domaine des sciences techniques, il n’y va pas de main morte, avec l’invention du deltaplane, de l’ordinateur et des écouteurs pour éléphant… Bref, on commence à frôler le n’importe quoi!

 

C’est dans ce douzième opus que la bonne Mathurine entre en fonction, bonne dans le sens de gentille, mais surtout dans le sens de femme de ménage!! Cette dame bien en chair possède des talents particuliers qui impressionnent notre réputé savant et font en sorte qu’elle est engagée sur le champ! Disons qu’il était temps qu’un nouveau personnage face son entrée, car sur le plan des blagues, on commençait à tourner en rond!

 

En effet, les gags de ce tome sont assez ordinaires, pour ne pas dire souvent ennuyants. Serait-ce que j’en ai trop lu, que j’ai perdu l’étincelle, ou plutôt que les auteurs commencent à perdre la main? Sûrement un peu des deux! L’éternel gag du «comment faire sortir Disciple de son lit» se fait redondant, même si les auteurs tentent d’inventer à chaque fois une nouvelle technique… mais quand on est rendus au point où le dit Disciple est caché dans un tonneau de vin et que le génie doit ouvrir la cannelle (le petit robinet) du baril pour recueillir son adjoint tout coulant dans une tasse de verre, c’est qu’on ne sait plus trop trop quoi inventer!

 

En conclusion, voilà un tome tout public bien moyen, ou même un peu en dessous de la moyenne, qui, même comme lecture de cabinet, n’a rien d’exceptionnel. Peut-être saura-t-il satisfaire les jeunes néophytes qui ne connaissent pas la série? Pour ma part, il m’a laissé froid.

 

P.S. : Curiosité amusante, relevée chez Placard à BD:

Dans la 8e case de la p.33, De Groot a dessiné une main droite au bout du bras gauche de Mathurine! Il fallait avoir l’œil pour remarquer une si subtile inversion!

 

 

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la couverture, cocasse. En effet, le Léonard de De Groot est en train de se peindre, mais sur la toile, on aperçoit le célèbre autoportrait du vrai Da Vinci, qui ne ressemble en rien au scientifique de la série BD, avec son gros nez caricatural et son éternel bonnet de douche bleu!

 

  • le clin d’œil à la Joconde, dans le premier gag. Disciple est très drôle quand il garde la pose, déguisé en Mona Lisa! Dans le même gag, il imaginera le Radeau de la Méduse et se prendra pour Superman… Bref, on a droit à un survol culturel qui ratisse large!!

 

  • le caractère très cartoonesque des personnages et des situations. Quand Disciple reçoit un coup sur la tête, c’est pour devenir tout plissé, en accordéon, le temps d’une case ou deux. Après, il redevient lui-même. C’est toujours comme ça : il se fait littéralement «déformer», suite à toutes les expérimentations de son maître… ou à ses élans de colère! Un autre exemple : le pauvre esclave volontaire a le visage tout noir de suie et complètement troué, comme du gruyère, après avoir reçu un coup de tromblon dans la tronche, pour ne pas avoir obtempéré à un ordre du maître. Vous ai-je précisé qu’on est dans l’humour burlesque? On retrouve ces mêmes exagérations dans la série Doggyguard, que l’illustrateur De Groot scénarise, cette fois-là.

 

  • les dessins, toujours très chargés mais très maîtrisés et efficaces. Les traits tout en rondeurs sont vraiment sympathiques, et donnent un petit côté bon enfant à l’ensemble. On voit que les auteurs travaillent dans la légèreté. Les couleurs, généralement très vives, sont à l’avenant!

 

  • l’entrée en scène de Mathurine. Comme je le disais plus haut, l’arrivée de cette femme de ménage est salutaire. Elle apporte avec elle une touche féminine (enfin, si on peut dire, malgré qu’elle ne soit pas un exemple classique de féminité) dans cet atelier qui empeste la vieille chaussette et la poussière. Elle permet aussi une plus grande variété d’interactions. En plus d’être d’une méticulosité sans borne, elle possède une mémoire phénoménale et peut restituer un calcul de deux mètres de long qu’elle vient d’effacer accidentellement… en en corrigeant les erreurs qui s’y étaient insérées!! L’inventeur et son disciple n’auront plus qu’à bien s’essuyer les pieds avant d’entrer : Mathurine sera intraitable sur le point de la propreté! Espérons que les auteurs sauront l’exploiter intelligemment.

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les interventions du crâne qui philosophent. Elles pourraient être très drôles. Il me semble qu’il y a là, en effet, un terreau fertile pour de bons jeux de mots ou de bons gags… mais ici, ça tombe presque toujours à plat, malheureusement.

 

  • plusieurs gags qui ne mènent à rien. Les deux derniers, celui sur la foire et celui, muet, où Léonard peint une pancarte FIN (?!?), en son de bons exemples. Je cherche l’humour dans ces chutes ennuyeuses ou déjà-vu cent fois. En fait, c’est la qualité générale de tous les gags de l’album qui laisse à désirer. Sur les dix-huit gags, je dirais que seuls huit d’entre eux dépassent le stade du passable… Ce qui en fait dix d’endormants, de prévisibles ou de sans intérêt… C’est 55% de l’album! Pas bon, ça… Pas bon du tout… Surtout que les huit autres sont à peine passables! Serait-il temps de recycler le personnage? Si oui, les auteurs ne sont manifestement pas de cet avis puisque le tome #40 (!!!!) vient d’être publié au printemps dernier !! Ouf!!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Allie: C'est peut-être mieux ainsi!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 29 septembre 2010 à 15:47


C'est drôle, j'ai lu une bonne partie de tous les Léonard, mais je n'ai aucun souvenir de ceux avec une histoire longue... Peut-être est-ce ceux que je n'ai justement pas lu...
Rédigé par Allie le mercredi 29 septembre 2010 à 7:07


@ Allie: Moi aussi, j'en ai lu «un pis un autre», des Léonard... c'est pourquoi je suis si attristé de constater qu'elle dépérit, cette série. Quand, pour poursuivre une bonne série, les auteurs ne trouvent rien d'autre à faire que de remâcher de vieux gags, ils devraient se raviser: faire des «tonnes de tomes», ce n'est pas une finalité en soi!... Ceci dit, ça n'enlève rien à la qualité des premiers tomes!!

Personnellement, je trouve que les albums de gags en une ou quelques pages sont meilleurs que les quelques albums qui présentent des récits complets sur 48 ou 46 pages. Si j'aime l'idée de voir nos amis dans une histoire longue, je trouve généralement les idées de Turk un peu trop banale pour peupler tant de pages! J'ai notamment en mémoire celui où ils vont en Angleterre, celui où ils parcourent un monde féérique et celui où ils traversent une dangereuse jungle. Ils étaient assez ordinaires, ces trois-là, si ma mémoire est bonne...
Rédigé par PG Luneau le lundi 27 septembre 2010 à 16:38


J'aime beaucoup Leonard, qui m'a suivie pendant des années. Je n'en ai pas lu depuis un moment... je devrais me replonger dans les plus récents. Les gags ne sont pas tous égaux d'un album à l'autre, il y a des albums meilleurs que d'autres et il y a certaines redondances (on peut quand même comprendre avec la tonne de tomes qu'il y a) mais je trouve que ça demeure une série originale, qui sait quand même se renouveller en restant dans le même créneau.
Rédigé par Allie le lundi 27 septembre 2010 à 12:37


@ Kikine: Je me rappelle que cette série faisait un malheur auprès de mes élèves, il y a une quinzaine d'années. À petite dose, ça peut aller... Et puis, même quand l'humour est plutôt moyen, il y a toujours le phénomène de la nostalgie qui nous rend indulgent: c'est même probablement pour ça que je donne un 3/6 à l'album, malgré tout ce que j'en dis! Reste que les dessins sont d'une efficacité qui ne se démode pas.
Rédigé par PG Luneau le samedi 11 septembre 2010 à 9:16


J'ai lu plusieurs BD de Léonard quand j'étais une toute petite fille car ma marraine avait tout plein d'albums chez elle. Je me souviens que cela me plaisait bien mais cela fait un petit moment maintenant. Je serai curieuse de voir si j'aime toujours ou pas
Rédigé par kikine le samedi 11 septembre 2010 à 8:28




Dernièrement, j'ai lu... Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...
11 novembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Danielle, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...

François Bourdages, sur La BD... encore au musée!??

jean bouchard, sur La BD... encore au musée!??

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin