Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Mon 16e safari-dédicaces : Une première petite touche européenne!
Écrit le samedi 07 mai 2016 par PG Luneau

Festival de BD francophone de Québec 2016

(Deuxième partie)

 

Dans la première partie de ce compte-rendu, j'ai soulevé le fait que la liste des bédéistes invités de cette édition du festival ne m'avait pas fait saliver à outrance, de prime abord... mais je terminais en précisant que ça ne m'avait en rien empêché de faire de très belles découvertes, d'autant plus magnifiques et surprenantes que je ne m'y attendais pas : c'est, souvent, la meilleure façon d'être agréablement surpris, vous ne trouvez pas!! ;^) Ainsi, par exemple, j'ai rencontré le duo Lylian / Baldetti, qui venait présenter le 3e tome de leur série la Quête d'Ewilan.

Lylian & BaldettiComme souvent, j'ai préféré aborder ces gens par le biais d'autres séries que j'avais chez moi. Ainsi, tandis que la dessinatrice Laurence Baldetti me dédicaçait mon premier tome de la série Perle blanche, écrite par Sébastien Floc'h, j'ai demandé à Lylian de me signer mon premier tome de la série le Révérend, qu'il a écrit pour Augustin Lebon. Ce très sympathique jeune homme, au sourire charmeur, m'a révélé qu'il espérait bien pouvoir réaliser de nouveaux diptyques dans cette série western, car il avait encore plusieurs idées pour ce personnage qu'il aime bien. Quand j'ai soulevé le fait qu'il était édité chez Emmanuel Proust (pour son Révérend), chez Glénat (pour sa Quête d'Ewilan et sa toute nouvelle Famille Fantastique) et chez Clair de Lune (pour Kenji le ninja), il m'a confirmé qu'il aimait bien ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, qu'il l'avait déjà fait, par le passé, et que ça ne lui avait pas réussi! D'ailleurs, c'est avec beaucoup de sincérité qu'il m'a expliqué qu'il recherchait toujours à trouver le bon éditeur pour chacun de ses projets. En effet, selon ce dont il a envie de parler, et le ton ou l'angle qu'il désire utiliser, il sait bien que tel ou tel éditeur serait plus susceptible d'embarquer dans le projet que tel autre. Lui, il est plutôt à la recherche d'un éditeur/partenaire, en opposition aux éditeurs/patrons, qui imposent plein de trucs, devant qui on doit plier ou à qui on doit remettre le projet qu'ils attendent. Après tout, un projet a bien évidemment plus de chance d'être accepté s'il entre dans le mandat ou la vision de la maison d'éditions à qui tu le soumets, c'est le gros bon sens! C'est ce qui explique pourquoi ce scénariste aime bien se nourrir à plus d'un râtelier!! ;^)

Pour ce qui est de Perle blanche, j'ai demandé à la jolie Laurence Baldetti de me dessiner son personnage secondaireBaldetti / Perle blanche favori. J'ai donc appris qu'il s'agissait de Baba, une espèce de vieille sorcière haïtienne spécialisée dans le vaudou. Tout en discutant, madame Baldetti m'a avoué qu'elle n'était pas particulièrement attirée par les séries fantastiques, à moins qu'elles ne fassent appel à un «fantastique réaliste», minimalement ancré dans la réalité. «Je préfère des trucs en lien avec du concret, comme le vaudou, par exemple, à des histoires d' heroic fantasy purement imaginatives!» m'a-t-elle précisé.

Mais c'est le dimanche, alors que tous les plus grands chasseurs de dédicaces avaient abdiqué et qu'on s'est retrouvés presque seuls avec les auteurs, que la discussion a décollé! En compagnie de deux ou trois comparses (dont Louis et Serge, que je salue!), nous avons échangé avec Lylian et Laurence au sujet des fameux États généraux sur la situation (désastreuse!!) des bédéistes européens, qui ont eu lieu il y a quelques mois. C'est qu'ils en avaient à dire, tous les deux, sur le sujet, même que madame Baldetti nous a laissé entrevoir qu'elle peut avoir un caractère assez intense, quand elle s'emporte!! ;^) Ils ont donc tenté de nous expliquer les tenants et aboutissants du financement et des mesures fiscales qui sévissent en France pour les bédéistes. Évidemment, sur  le coup, j'ai à peu près compris, et j'ai trouvé la discussion passionnante, vraiment!!... Mais comme pour tout ce qui est en lien avec les chiffres, je serais totalement incapable d'en faire le moindre résumé ici!! :^S Ce que j'en retiens, simplement, c'est que les mesures en place sont très discriminatoires et que, le rapport de ces États généraux est formel, la grande majorité des bédéistes frôlent la pauvreté... quand il ne la côtoie carrément pas!! :^( La discussion a ensuite bifurqué tout naturellement sur les relations éditeurs/auteurs. Encore là, ça semblait très complexe (non?! Ce n'est tellement pas dans l'habitude des Français d'établir des structures administratives tordues et compliquées!!? ;^) Car avec les mégastructures éditoriales qui sévissent maintenant sur le Vieux Continent, les grosses maisons d'éditions classiques (Dupuis, Dargaud, Lombard, Hachette, Delcourt, Soleil...) s'étant toutes rachetées les unes les autres, les éditeurs n'ont presque plus rien à décider dans leur propre boîte!! Ils doivent référer aux dirigeants au-dessus d'eux (souvent des «commerciaux», sans visée créative ou artistique aucune!) et agissent souvent, apparemment, comme des lobbyistes, défendant les intérêts de leurs poulains faces aux restrictions imposées par les instances supérieures! D'où l'importance d'être en bons termes avec ses éditeurs!!... Et d'où les risques d'abus de la part de certains d'entre eux : ils savent bien qu'ils tiennent le gros bout du bâton! Dans un tel contexte, pas facile, pour un bédéiste (surtout les plus jeunes, qui débutent!) de parvenir à rester fidèle à ses principes et à ses idées, à rester debout, à faire sa marque sans se laisser manger la laine sur le dos!...

Très longue (on a dû jaser pendant plus d'une heure!) et surtout très chouette, cette discussion m'a permis de constater à quel point la relation entre l'art et le commerce n'a pas tant évolué depuis... le Moyen-âge, presque!! ;^) Le mécénat reste encore l'une des principales alternatives, et seuls les vrais «artistes», ceux qui ont la «véritable vocation», parviennent à surmonter les tempêtes et à supporter, tant bien que mal, les contrecoups de ces aléas sur lesquels ils ont si peu de contrôle!!

Sur ces bonnes paroles philosophico-pop à cinq cennes, je vous laisse. La suite de ce compte-rendu sous forme de capsules vous sera offerte... dans quelques jours! Au programme, des nouvelles des autres Européens du festival : Alcante, Verron, Cruchaudet et de Radiguès! À plus!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Je suis content que quelqu'un «de l'intérieur» corrobore mes dires : ainsi, ils ne passent pas pour de simples préjugés gratuits! Heureux que tu aies reconnu ton pays... Enfin... heureux dans le sens de : désolé!! ;^)
Rédigé par pgluneau le samedi 07 mai 2016 à 15:58


Oui, chez nous la devise semble bien être " pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué", " lèche-moi le fion et boucle-la". :(
Quand à nos structures administratives, encombrées de gens qu'il a bien fallu coller quelque part, pléthoriquement absurdes, et bourrées d'egos surdimensionnés, j'ose même pas en évoquer l'idée sans un puissant anti-migraineux à portée de main.
Pauvres bédéistes....et pauvre France.
Rédigé par anne des ocreries le samedi 07 mai 2016 à 13:54




Dernièrement, j'ai lu... Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...
11 novembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Danielle, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...

François Bourdages, sur La BD... encore au musée!??

jean bouchard, sur La BD... encore au musée!??

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin