Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- l'Atelier Mastodonte
#01- L'ATELIER MASTODONTE
Scénariste(s) : Lionel Papagalli dit ALFRED, Guillaume BIANCO, Julien NEEL, Cyril PEDROSA, Frédéric Thébault dit TEBO, Laurent Chabosy dit Lewis TRONDHEIM, Yoann Chivard dit YOANN
Dessinateur(s) : Lionel Papagalli dit ALFRED, Guillaume BIANCO, Julien NEEL, Cyril PEDROSA, Frédéric Thébault dit TEBO, Laurent Chabosy dit Lewis TRONDHEIM, Yoann Chivard dit YOANN
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Atelier Mastodonte
Année : 2013     Nb. pages : 128
Style(s) narratif(s) : Gags en demi-planche (Inspiration comics)
Genre(s) : Humour
Appréciation : 5 / 6
Ça bosse vraiment comme ça, des bédéistes?!?
Écrit le mardi 10 juin 2014 par PG Luneau

Dupuis a souvent édité des séries BD qui racontaient le «quotidien» de leurs propres bureaux… On n’a qu’à penser au mémorable Gaston Lagaffe, qui y a été embauché pour gérer le courrier! Mais il y a eu, aussi le Boss, qui nous présentait l’ineffable rédacteur en chef de l’époque (Thierry Tinlot), puis Spirou Dream Team, que j’ai tant aimé et dont j’ai vanté les mérites en ces pages, il y a quelques lustres!!

D’autres fois, c’est le quotidien de leurs bédéistes qu’ils se sont amusés à mettre en pages : Pauvre Lampil nous racontait les déboires de Cauvin et Lambil, le Gang Mazda, celui de Darasse, Hislaire et Michetz… Et ben voilà qu’on s’y recolle encore une fois… avec toujours autant de plaisir, en ce qui me concerne!! Cette fois, on nous présente l’Atelier Mastodonte, mettant en scène non pas un, deux ou trois bédéistes… mais sept, plus une tonne d’invités!! Non mais c’est vrai!! Pfiouf!! Vous avez vu la brochette de créateurs qui figurent au générique?? Le monstre sacré Trondheim, et Bianco, et Neel (auteur de ma très chère Lou!), et Pedrosa, et Tebo, et Yoann! Il n'y avait qu'Alfred que je ne connaissais pas!? Et ce n'est pas tout : 13 autres artistes ont aussi contribué, à titre de bédéistes-invités!! Et pas des moindres : Bouzard, Frantico, Sapin et Vivès (que je ne connais pas trop), Buchet (le génialissime dessinateur de Sillage), Feroumont (qui réalise le Royaume, ma critique précédente!!), Keramidas (dessinateur de Luuna), Libon (dessinateur d'Animal lecteur, entre autres!), Nob (créateur de Mamette), Plessix (qui nous a donné les magnifiques Vent dans les saules), Stan & Vince (le duo des Chronokids)... et notre Delaf national!! C’est complètement fou, pour ne pas dire malade!!

L’originalité de cette mouture, c’est que ce n’est pas un dessinateur qui porte son regard sur le travail des autres, mais bien tous les sept!! En effet, cet album est en fait un collectif : chaque membre du prétendu atelier s’engage à commettre, chacun dans son style bien personnel, des demi-planches (qui paraissent régulièrement dans le Journal de Spirou), racontant des faits cocasses «mais véridiques» qui ont été vécus à l’atelier… D’accord : l’exactitude des dites vérités est possiblement à remettre en doute à plus d’une reprise ;^) J’ai l’impression que les deux dernières syllabes du terme autofiction trouvent ici tout leur sens!! Surtout que j’ai su, de source sûre (snif snif!), que l’atelier en question n’existait même pas!!… Mais c’est tellement drôle qu’on s’en fout!! ;^)

En effet, il y avait longtemps que je n’avais pas ri aux éclats en lisant un album… eh ben avec celui-ci, ça m’est arrivé à quatre ou cinq reprises!! Évidemment, comme je le disais dans ma critique du Gottferdom studio (un autre regroupement de bédéistes que Dav s’amusait à croquer, en les plongeant dans divers pastiches de films célèbres), le risque est fort, avec ce type de gags, de tomber dans le nombrilisme, et de ne trouver des situations qui n’intéresseront que ceux qui se passionnent pour le médium ou pour ses à-côtés (dessinateurs, apprentis, éditeurs, scénaristes, imprimeurs, organisateurs de salons… ou chasseurs de dédicaces! ;^)… C’est encore un peu le cas ici, on ne peut le nier : les aficionados se sentiront encore plus concernés, les gens du milieu reconnaîtront sûrement les allusions à des événements ou à des gens qu’ils connaissent, les fans riront encore plus… Pourtant, et avec encore plus de finesse qu’avec le Gottferdom studio, j’ai la solide impression qu’ici, les personnages ont été suffisamment caractérisés, et les situations assez bien contextualisées pour permettre même aux néophytes d’y trouver un intérêt suffisamment grand pour les satisfaire!... Après tout, ces gags sont publiés chaque semaine dans le magazine Spirou (sauf peut-être les un peu plus salaces?!!?)!! Alors, il faut bien que ses lecteurs y trouvent leur compte! Bravo, donc, aux auteurs, d’avoir réussi le tour de force de rendre accessible leur univers en d’autres temps un peu hermétique! Ils démontrent, ce faisant, leur grand talent!!

Et talentueux, à n’en point douter, ils le sont!! Il est vrai qu’ils ont une méthode de travail efficace : Tebo m’expliquait (en dédicaces, la semaine dernière ;^) qu’ils s’étaient créé un blogue privé auxquels ils ont tous accès! Ainsi, quand l’un d’eux met une demi-planche en ligne, tous peuvent la voir et se permettre de faire du pouce dessus, de l’approfondir, de l’enrichir, d’y donner suite, d’où la cohérence des caractéristiques imposées aux personnages, et celle des fréquents gags à la chaîne… D’où, aussi, cette impression de promiscuité, de camaraderie et d’échanges entre ces potes… qui ne bossent même pas dans le même immeuble!!

Donc, si vous voulez en apprendre plus sur l’installation (bidon!) et les échanges professionnels de Trondheim avec Yoann le procrastinateur, Pedrosa l’écolo, l’intense et angoissé Bianco, le poétique Alfred, Neel et sa marionnette psychopathe, tous rejoints, peu de temps après, par Tebo le scato, sautez sur l’occasion et prenez la mesure de leur génie, tant graphique qu’humoristique, en lisant l’Atelier Mastodonte… et sachez que le tome #2 sortira très prochainement, cet été, sous une (superbe!!) couverture «de Peyo», pour reprendre les mots de Keramidas!!

À partir de 14 ans!

Je ne suis pas le seul à avoir aimé : allez lire ce qu’en pense Balzaran, un des Blog Brother

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • «l’emballage» du bouquin! Sachez que cet album, format à l’italienne (22 cm x 17 cm), est vendu dans un petit boitier de carton illustré par… Bilal, rien de moins (c'est l'illustration que je vous présente comme seconde couverture!)!! Le verso nous en explique d’ailleurs la raison, hilarante! Mais le plus chouette, c’est que cet emballage particulier fait en sorte qu’on se retrouve avec deux couvertures originales… et deux quatrièmes de couverture!! En effet, les illustrations du boîtier et celles du bouquin comme tel sont toutes différentes! Quelle générosité!! ;^)

 

  • les pages de gardes, avec leurs 36 petits visages, dans une foule de styles différents – forcément, puisqu’ils sont 7 à illustrer tout le bouquin… sans compter la dizaine d’invités spéciaux!! Ces visages représentent toujours les mêmes sept principaux dessinateurs, mais tantôt sous les traits classiques de l’école de Marcinelles (de Yoann),  tantôt d’un angle plus caricatural (de Bianco ou Neel), très cartoonesque (de Tébo), animalier (de Trondhiem, évidemment!), moderne (de Pedrosa) ou réalistico-poétique (d’Alfred)… On peut jouer à Où est Charlie? pendant des heures, à reconnaître et comparer tant les sujets que les artistes qui les ont croqués! ;^)

 

  • ma splendide dédicace de Tebo… en autant que vous puissiez trouver superbe un bébé assis sur une montagne de caca !? Désopilante, tordante et drolatiquement dégoûtante seraient probablement des adjectifs plus appropriés (on a presque envie de se pincer le nez tant elle est «réussie»!! ;^) Voyez vous-même :

 Dédicace Tebo caca

  • la joie de reconnaître les auteurs, même (ou surtout?! ;^) dans la version «animalisée» de Trondheim!! Malgré que chacun soit différent des autres, ça aurait pu être ardu de les distinguer… Mais non! Ici, on y parvient avec beaucoup d’aisance… Dans le gag où ils jouent au poker, j’ai même reconnu Loisel et Arleston avant qu’ils ne soient nommés, et ce, malgré leurs traits animaliers (Seuls les personnages de Vivès restent méconnaissables, au point qu’il ait dû écrire leur nom dessous… et encore là, ils n’ont rien de ressemblant!!) !! …

 

  • les titres des gags, souvent très drôles eux-mêmes! Heureusement qu’ils sont là, ces titres, car sinon, le repérage dans le livre serait difficile, vu l’absence de pagination!! ;^S

 

  • les situations hilarantes où les auteurs se «répondent» par strips interposés, chacun dans leur style. Ça forme des mini-séquences, souvent très drôles, et permet de tirer tout le potentiel humoristique d’une situation, tout en donnant du réalisme à leur «vie en atelier»! Je pense entre autre à tout l’épisode sur les encres écolo-biologiques de Pedrosa, à ceux avec la désopilante marionnette de Neel ou ceux se déroulant à Angoulême, avec les têtes de mascotte en papier mâché!! J’ai adoré!

 

  • l’image que tous donnent de Frédéric Niffle, actuel rédac chef du magazine Spirou, qui devient un personnage secondaire récurent. Tous le représentent comme un grand pantin qui aurait avalé un manche à balai, toujours raide comme une barre, incapable de même sourire ou relaxer. J’adore ce sens de l’autodérision!

 

  • les décors souvent richement étoffés de Pedrosa. Puisque je connaissais peu ce dessinateur, pour n’avoir lu que ses premiers Ring Circus, il y a longtemps, je ne savais pas qu’il pouvait produire un style aussi particulier, à la fois graphique et relâché. Je comprends mieux pourquoi son Portugal a gagné tant de prix, il y a deux ou trois ans!! Ça me donne encore plus le goût de lire ses Auto-bio !  ;^)

 

  • les gags de Tebo, le déjanté. Ce désopilant personnage arrive à partir du deuxième quart de l’album, mais il se rattrape vite en devenant le deuxième plus grand fournisseur de planches, avec 20 gags (devant Pedrosa – qui en a 17 – et Alfred – qui en a 16 – mais très loin derrière Trondheim – qui gagne la palme avec 35 gags!). Son humour, presque toujours en bas de la ceinture, est assez premier degré, avec une tendance scatologique des plus marquées (n’est-ce pas là sa marque de commerce!?! ;^)… J’ai aimé l’irrévérence qu’il introduit… mais, au bout du compte, il y a peut-être un peu d’abus?! (voir plus bas)!

 

  • le gag de Delaf… (tiens, Dubuc n’est mentionnée nulle part!? Marc aurait fait cavalier seul, sur celui-là?!?) Je l’aime beaucoup, par pur chauvinisme d’abord, puis parce qu’il se paie la gueule des chasseurs de dédicaces… J’espère que je n’étais pas visé?!?! ;^S

 

  • les dessins de Plessix et de Buchet, toujours aussi sublimes… J’adore tellement leur style qu’ils pourraient me dessiner ma liste d’épicerie… et j’en baverais!! Dommage qu’ils n’aient été invités qu’à faire un gag chacun! :^(

 

  • la prétendue romance entre Alfred et Pedrosa, qui met les deux dessinateurs concernés dans tous leurs états!! J’adore De très bons copains, le pseudo-faux gag signé Pedrausa!! Cette fausse rumeur de flirt homosexuel, fabriquée de toutes pièces, appelait un gag dessiné par un faux faussaire… Vous n’y comprenez rien?!? Ça ne fait rien, c’est le plaisir de la chose : c’est faussement complexe, mais positivement drolatique!! ;^)

 

  • l’abondance de pages. J’ai vraiment eu l’impression d’en avoir pour mon argent, ce qui est un sentiment aussi rare qu’agréable, avouez-le!?! ;^)

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • l’absence de pagination, comme je le mentionnais plus haut.

 

  • la répartition des gags. Trondheim étant à la tête du projet, je comprends qu’il ait à son actif 35 des 126 planches qui composent l’album. Neel et Pedrosa en ont très peu (respectivement 8 et 10), ce qui est très dommage car j’aime bien leur graphisme… Mais je ne comprends pas comment il se fait que Yoann, un des premiers candidats à qui Trondheim a proposé le projet, ne se retrouve qu’avec trois gags… alors que Stan et Vince, qui ne sont mentionnés qu’à titre d’artistes-invités, en ont quatre!?!?! Ce duo, responsable de la série des Chronokids mériteraient d’avoir leur nom en frontispice, non?! Je ne voudrais pas être celui qui a à comptabiliser la répartition des redevances!! ;^)

 

  • la finale, avec le délire de Tebo en cinq ou six gags (et peut-être d’autres à venir?)… Je n’ai pas trop embarqué, ni dans ce style «dessin hyperréaliste, genre photos retouchées», ni dans le gag qui pilote cette série de strips, soit la reprise de Tintin et Milou par Tebo. C’est très personnel, mais j’espère qu’on en a fait le tour et que le tome #2, qui sortira cet été, nous entraînera «vers d’autres aventures!» ;^)

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ PG Luneau : Tout à fait ! Et je t'en remercie...
Rédigé par Eric the Tiger le samedi 21 juin 2014 à 9:01


@ Eric the Tiger : Merci, Eric! Tant mieux si c'est ce qui ressort de mon texte : ça veut dire que j'ai atteint mon but! Après tout, elles sont assez rares, les BD qui nous font éclater de rire, qu'il vaut la peine de les souligner, non!?
Rédigé par PG Luneau le samedi 21 juin 2014 à 8:57


Ton enthousiasme transpire de ta critique. Il faudra que je jette un coup d’œil sur cet album. Au plaisir de te relire...
Rédigé par Eric the Tiger le samedi 21 juin 2014 à 8:41


@ Anne des Ocreries : Étonnant!? Peut-être que le tome #2 me laissera plus perplexe??... Pour ma part, jusqu'à présent, si je fais abstraction des cinq ou six dernières pages, je suis comblé!!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 15 juin 2014 à 22:19


@ Yaneck : Dépêche-toi de le trouver car le tome #2 vient tout juste de sortir en Europe, si j'en crois ce que monsieur Niffle vient d'écrire sur son compte Facebook!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le dimanche 15 juin 2014 à 22:17


Je le lis chaque semaine dans Spirou, des fois j'accroche, des fois pas....c'est assez variable.
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 15 juin 2014 à 16:36


En même temps, globalement, tu ne chroniques que des choses que je n'ai pas lu hein? ^^
Mais oui, j'ai bien l'intention de le trouver ce bouquin. c'est juste qu'il va falloir maintenant que j'attende qu'une bibliothèque le prenne.
Il n'est pas entré dans mon budget, et là, je vais avoir du mal à lui trouver une place.
Rédigé par Yaneck le dimanche 15 juin 2014 à 4:33


@ Yaneck : Comment?! J'ai lu un album récent que tu n'as pas lu!?!? Incroyable!! Hé ben mon vieux, sache qu'effectivement, tu as manqué quelque chose!!! ;^) J'espère que tu sauras te reprendre d'ici peu (car, je te le jure, les bons albums restent bons même si on les lit quelques années après leur parution!!;^)
Rédigé par PG Luneau le samedi 14 juin 2014 à 20:31


Feuilletant de temps à autre Spirou, j'adore cet atelier. C'est sans doute un de mes regrets de 2014, que d'avoir raté cet album. La compilation me fera mourir de rire, j'en suis convaincu.
Ravi de te retrouver sur des nouveautés mon grand ^^
Rédigé par Yaneck le samedi 14 juin 2014 à 16:54




Dernièrement, j'ai lu... Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...
11 novembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Danielle, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...

François Bourdages, sur La BD... encore au musée!??

jean bouchard, sur La BD... encore au musée!??

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin