Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#20- le Sosie
#20- LE SOSIE
Scénariste(s) : Roland Goossens dit GOS, Walter Goossens dit WALT
Dessinateur(s) : Roland Goossens dit GOS, Walter Goossens dit WALT
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Khéna et le Scrameustache
Année : 1990     Nb. pages : 47
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : S.F. humoristique, Héros animalier
Appréciation : 4 / 6
Princesse en détresse, héros à la rescousse!!
Écrit le vendredi 29 juin 2012 par PG Luneau

Avant de commencer, j’aimerais m’excuser du peu de régularité avec lequel j’ai mis en ligne mes critiques, depuis un mois et demi : avec la fin de l’année scolaire, je vous avoue que j’ai bien peu chômé, ce qui ne me laissait presque plus de temps pour profiter des trésors de ma bédéthèque!

 

De plus, je dois aussi des excuses aux quelques «fans» du Scrameustache à qui j’avais promis mes critiques des albums #17 à 21… il y a des lustres!! Compte-tenu des festivals de BD de Québec et de Montréal, j’ai dû délaisser notre amusante créature spatiale afin de me lancer dans un blitz de BD québécoises, question de profiter le plus pleinement possible des rencontres d’auteurs que je n’ai pas manqué de faire. Maintenant que ces rushes sont passés, ma petite routine de lecture et de publication devrait reprendre du poil de la bête… surtout que je suis en vacances complètes depuis quelques heures à peine, pour sept longues semaines!! Comptez sur moi pour que ces chaudes journées ensoleillées soient exploitées de façon magistralement bédéesque… bien qu’elles me servent aussi à finaliser la refonte de ce site!!! Mais je n’en dis pas plus pour le moment!

 

Revenons en donc à Khéna et à son tuteur et ami, le Scrameustache. Dans cette vingtième aventure, le Sosie, Gos et Will nous ont concocté un récit de science-fiction plus que classique. Voyez par vous-mêmes : En rentrant d’un séjour sur la planète Aktarka, où Khéna était allé rendre visite à ses parents nouvellement réinstallés, le Scrameustache et lui tombent sur un vaisseau en perdition avec, à son bord, une jeune fille en suspension léthargique dans une capsule de survie! Après l’avoir sortie de son coma provoqué, ils apprennent que la jeune blonde a besoin d’aide : son peuple est en train de sombrer sous le joug d’un peuple rival, les Togons, des reptiliens à la peau jaunâtre qui ont réussi à s’immiscer sur leur continent et à neutraliser leur défense!

 

Sans faire ni une ni deux, nos deux héros offrent leur aide à la jeune Iridia, qui doit libérer son frère, retenu prisonnier par ces horribles Togons. Or, il s’avère que Khéna est le parfait sosie de Triocca, le frère en question!!? Tous ensemble, et avec l’aide de maquisards, ils tenteront de reprendre le contrôle du Sharbakan. Les lézardiens n’ont qu’à bien se tenir!

 

Comme vous pouvez le constater, on est en présence d’un space opera des plus classiques : une princesse en détresse avec un frère prisonnier, on a vu ça à quelques reprises!! Mais, après tout, pourquoi pas, si l’aventure est agréable??!! J’aime encore mieux une aventure convenue mais rondement menée qu’une histoire tout à fait nouvelle… mais sans queue ni tête, avec des incohérences et des exagérations!

 

Quoiqu’un peu verbeuse (mais on s’en sort rarement quand on tient à ce que nos lecteurs comprennent tout, surtout en littérature jeunesse), cette histoire de traîtrise, de révolte montagnarde et d’émetteur à réactiver m’a bien diverti! J’ai passé un bon moment à replonger dans cet univers futuriste, malgré que l’action y soit assez conventionnelle et les «méchants» pas trop cruels (quand même : ils osent mettre le feu à une grange où ils soupçonnaient quelques fugitifs de se camoufler!!). Bref, un très bon cru pour cette série familiale. Un tome avec humour, action, mystère et suspense, qui me réconcilie avec cette série qui s’essouffle un peu depuis quelques tomes.

 

(À lire aussi : mes critiques des dix-neuf tomes précédents)

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • l’histoire. Pour la deuxième fois (en 20 tomes!!!), on a à faire à un vrai bon récit de space opera, avec la princesse en péril et la mission en zone ennemie pour libérer un peuple entier sous le joug d’horribles envahisseurs! C’est vivant, dynamique, rondement mené, sans longueur indue. Il y a plusieurs passages trépidants, comme celui à la fontaine de la source du Mahl, celui à la bergerie ou celui de la grande bataille holographique! Bref, un vrai bon récit d’action pour toute la famille… sans une seule goutte de sang!

 

  • le tout petit début d’intérêt qui semble se pointer entre Iridia et Khéna. C’est agréable d’enfin voir notre héros, qui doit avoir maintenant entre treize et dix-neuf ans, démontrer un intérêt minimal envers une représentante du sexe opposé : ça nous le rend plus humain, plus crédible (quoi que c’est plutôt la jeune fille qui fait les premiers pas… vers le parfait sosie de son frère, d’ailleurs… Est-ce que ça ne flirterait pas un brin avec l’inceste, finalement, tout ça?!?! ;-) )

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les proportions dans les dessins. Par exemple, la belle Iridia a un toupet à géométrie  variable!! Juste à la p.10, quand on compare la deuxième et la huitième vignette, c’est flagrant : ça pourrait presque, à la limite, être deux personnages différents! Et, pour être sincère, je dois avouer que même Khéna (après 20 tomes!!!!!) souffre encore, parfois, de problèmes de proportions! C’en est pathétique, quand même!!

 

  • l’idée qu’une même planète puisse engendrer, sur deux continents éloignés, des espèces aussi différentes que des humains et des reptiliens à écailles jaunes! J’imagine que c’est théoriquement possible… mais si peu probable!!

 

  • l’aspect visuel des reptiliens. Ils sont franchement laids, ces hommes-iguanes au teint jaunâtre! Mais, au moins, leur laideur sert bien le récit! ;-)

 

  • la ressemblance, bien pratique, entre Kheina et Triocca, le frère de la belle Iridia. Quelle coïncidence, quand même, que sur les milliards de vaisseaux de la galaxie, celui de la belle en détresse ait justement croisé celui d’un gars qui non seulement – ô miracle! – ressemble comme deux gouttes d’eau à son frère emprisonné, mais qui, en plus, daigne justement se proposer pour risquer sa vie en leur venant en aide!! Il y a vraiment d’étonnantes coïncidences, dans cette galaxie!

 

  • un élément scénaristique plus ou moins clair. Quand le Scram va installer son appareillage de projection spectro-holographique, à la p.35, les scénaristes ont vraiment tourné les coins rond!! Malgré deux ou trois relectures, ma compréhension de cette séquence était encore très hypothétique : le Scrameustache s’est vraiment mêlé aux patrouilles envoyées pour sermonner l’officier prétendument impoli??! Avec son petit véhicule passe-partout, qui n’a rien de commun avec les vaisseaux trogons?? Et aucune de ces bestioles, militaires, n’a rien remarqué?? Bouaiffff… Ça me semble un peu «capilotracté», tout ça!! On se croirait presque dans un film hollywoodien!! ;-)

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Jean-Marc : C'est dommage que cette piste (une possible relation amoureuse entre Iridia et Khéna) ne trouve pas de suite dans les tomes suivants : il y avait là, il me semble, matière à exploitation! Mais comme il me reste encore plusieurs tomes à lire, tu sais déjà mieux que moi ce qui s'en vient pour notre ami Khéna!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le mardi 25 septembre 2012 à 17:07


Merci d'avoir mis tes critiques en lignes, je les ai lues avec plaisir après la coupure de l'été.
C'est aussi un épisode que j'apprécie. Le début d'histoire entre Khéna et Iridia est sympathique, mais cela fait littéralement 20 ans qu'on n'en a plus entendu parler. Il est vrai qu'il n'est pas facile de faire vieillir ses personnages. Dans les prochains épisodes, je crois que les sentiments de Khéna sont à nouveau évoqués, même s'il me semble aussi avoir rajeuni dans les tous derniers épisodes.
Rédigé par Jean-Marc le mardi 25 septembre 2012 à 7:02




Dernièrement, j'ai lu... Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin