Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#05- Galaad
#05- GALAAD
Scénariste(s) : François DEBOIS
Dessinateur(s) : Stéphane BILEAU
Éditions : Soleil
Collection : Soleil Celtic - Légendes arthuriennes
Série : Quête du Graal
Année : 2017     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (5e de 5)
Genre(s) : Fantastique médiéval
Appréciation : 4 / 6
Chronique de morts annoncées
Écrit le mercredi 10 avril 2019 par PG Luneau

Ouf!! Presque 250 critiques plus tard, je vous offre (enfin!) mes commentaires sur le dernier opus de la merveilleuse saga la Quête du Graal !! Je me suis même payé le luxe de relire les premiers tomes, choses que je ne fais à peu près jamais, faute de temps!! Mais dans ce cas-ci, c'était de mise... Sortie 6 ans (?!! :^0) après le tome 4, cette conclusion nous présente l'inévitable confrontation entre Arthur et ses ennemis de toujours, Morgane et Mordred... mais dans un ton un peu trop philosophico-spirituel à mon goût!

En effet, si les légendes arthuriennes font souvent dans le récit épique et l'aventure de bon aloi, leurs conclusions sont toujours complexes, flirtant avec la métaphysique et le religieux. Après tout, le Graal n'est-il pas l'artefact chrétien par excellence!? Et puis, ces récits ne visaient-ils pas principalement à raconter la fin du druidisme et l'imposition du christianisme sur les îles britanniques?... C'est, je crois, ce qui fait en sorte que les finales de tous les films ou de toutes les séries qui portent sur la Table ronde sombrent dans l'étrange... et perdent de leur intérêt. Le mien, du moins! ;^)

Cette série n'échappe pas à la règle, d'autant plus que les auteurs y sont aussi allés d'une rupture de ton assez radicale. Était-elle prévue ou serait-elle due aux 6 ans d'écart qui ont séparé la conception de cet album de celle des 4 autres?

Toujours est-il que ce tome débute par une introduction déboussolante : un enfant marche en forêt. Il y trouve un gros cocon végétalo-pierreux... et libère Merlin de cette gangue surnaturelle dans laquelle il était prisonnier! Puis, la narration commence... En effet, tout l'album sera un long retour en arrière qui sera narré, à grand renfort d'encadrés narratifs, par ce jeune gamin qui nous le fait comprendre d'entrée de jeu : tout est terminé! Les catastrophes annoncées ont eu lieu et tout le monde est mort!! :^0

À grands coups de carnages, de magie, de subterfuges et de trahisons, les différents protagonistes choisiront leur camp pour l'affrontement final. Ce sera un combat plus qu'épique, au cours duquel on fera même appel aux légendaires géants Fomoires, de gigantesques cyclopes monstrueux qui donneront une allure de Ragnarok à cet ultime combat.

Si les dessins de Stéphane Bileau sont toujours aussi intéressants, leur coloration est, cette fois-ci, très fade, surtout en comparaison des premiers tomes. Peut-être est-ce là une décision qui a été dictée par le caractère austère des propos, mais j'ai plus l'impression qu'il tient du changement de coloriste : Luca Merli n'a pas la trempe de Stambecco, qui a colorisé les 4 premiers tomes de ses tons si vifs et chaleureux. Seules 6 ou 7 planches m'ont charmé par leurs couleurs, alors que ce nombre était triplé ou quadruplé quand Stambecco était aux pinceaux!

Bref, je suis un peu déçu par cette conclusion, bien qu'elle soit cohérente avec les personnages et l'esprit des récits dont elle est tirée. Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais, mais je reste avec une petite insatisfaction au fond de la gorge, et cette finale ne hantera pas mes souvenirs au même titre que les 4 premiers tomes, auxquels il m'arrivait de penser parfois, avec une belle nostalgie. Dommage...

À lire aussi : mes critiques des quatre tomes précédents.

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • la rupture de ton. L'effet retour en arrière entraîne une narration plus marquée qui nuit au rythme et alourdit le texte. De plus, le décalage temporel et le fait qu'on sache que tout le monde est mort enlèvent une part de suspense...

 

  • un combat difficile à suivre. La séquence du duel entre le colossal Frolle et Arthur, aux p.9 et 10, manque de fluidité. En effet, aux hauts de ces deux pages, je n'arrive pas à comprendre ce qui se passe exactement, ni qui pose quel geste. On se croirait plutôt dans un de ces shonen manga où tous les combats sont incompréhensibles tant les angles de vue sont trop serrés ou les choix de mises en pages trop acrobatiques. Bref, ça manque de lisibilité.

 

  • la coloration. Je l'ai dit plus haut, les couleurs de Luca Merli sont d'autant plus ternes que le coloriste précédent, Stambecco, nous avait gâtés de ses couleurs archi-vives. C'est d'une tristesse...:^(

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • certaines belles images de monsieur Bileau. Il y a, bien sûr, l'impressionnante double planche de l'ultime confrontation, aux pages 34 et 35... Mais la vignette du bas de la p.44 ne manque pas de charme non plus, avec son jeune Galaad perdu dans un immense champ de roses rouges...

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Malgré mes quelques inconforts avec la finale, je dirais quand même supérieure à la moyenne. Ça reste à lire!
Rédigé par pgluneau le samedi 13 avril 2019 à 23:27


Bien, ça fait donc une publication de plus à la déjà longue liste des ouvrages en tout genre parus sur le sujet. On va dire cette série dans la moyenne ?
Rédigé par anne des ocreries le mercredi 10 avril 2019 à 12:56




Dernièrement, j'ai lu... Avengers (Marvel icons)
Avengers
09 juillet 2019

Ce n'est pas toi que j'attendais
Ce n'est pas toi que j'attendais
20 mai 2019

À quoi bon?
À quoi bon?
06 mai 2019

Island
#01- Deus ex machina
28 avril 2019

Journal de Julie
#01- Ma vie, moi, mes copines
15 avril 2019

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Morrissette et Beauregard au parc!
16 juillet 2019

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Jocelyn Joret, sur Du neuf dans le 9e? - Farnos et Joret dans le parc!

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Morrissette et Beauregard au parc!

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Morrissette et Beauregard au parc!

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Morrissette et Beauregard au parc!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Farnos et Joret dans le parc!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin