Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Quand on entre à Gotham, c'est pour y rester!
Écrit le jeudi 10 décembre 2015 par PG Luneau

Durant les dernières semaines, j'ai dû ralentir drastiquement mes lectures BD, production théâtrale oblige. Plus d'un mois et demi sans lire de nouvelles BD à critiquer!!! Imaginez le calvaire!! ;^)

Mais comme je vous le disais dans ma dernière chronique, je me suis retranché sur la lecture de quelques comics... et j'ai commencé mon exploration de l'univers de Batman!...

De tous les superhéros américains que j'ai découverts depuis que je me suis procuré mes deux jeux d'échecs DC (qui sont désormais complets, merci de vous en inquiéter!! ;^), Batman reste l'un de ceux qui m'attirent le plus. Et fort probablement que le fait que je sois en train d'écouter l'excellente télésérie Gotham alimente mon intérêt!! ;^) Qu'est-ce que je trippe en suivant cette série!! Elle raconte les mois qui ont suivi le meurtre de M. et Mme Wayne, devant les yeux de leur jeune fils, Bruce, celui qui deviendra le célèbre Justicier de la nuit. Mais si ce jeune adolescent joue un rôle important dans la série, il reste qu'il n'en est pas le personnage central!! En effet, le gros des intrigues tournent plutôt autour du jeune inspecteur Gordon, qui fait ses premiers pas au poste de police de Gotham... là où la pègre et les malfrats de toutes sortes contrôlent presque tout le monde!... D'une intégrité à toute épreuve, ce jeune homme tentera de renverser la vapeur en instaurant un peu d'honneur et de courage dans le ventre de tous ses collègues ripoux!

Parallèlement, on verra les débuts de plusieurs individus qui deviendront des figures mythiques du panthéon maléfique de Gotham City : le futur Pingouin taille malicieusement sa place auprès des mafieux; le futur Épouvantail suit son père dans ses expérimentations tandis que les futures Femme-Chat et Poison Ivy survivent dans la rue en commettant de petits larcins. Pour leur part, les futurs Double-Face et Sphinx travaillent honnêtement, le premier comme procureur général, le second comme analyste... au sein même du commissariat de police où bosse Gordon!!? On côtoie aussi d'autres criminels moins connus, et d'autres futurs alliés, comme Renee Montoya et le toujours impeccable Alfred :^)

Vraiment, cette série avait tout ce qu'il faut pour renforcer mon envie d'approfondir mes découvertes! Ma visite, cet été, des Studios Warner, à Los Angeles (qu'est-ce que ça se glisse bien dans une conversation!! ;^D), avec son exposition des Batmobiles, des costumes et de divers artefacts ayant servis pour leurs films de la franchise Batman, a fini de me convaincre. C'est sans doute pourquoi, au cours de ce même voyage, j'ai fini par me procurer deux livres, en anglais. J'étais prêt à plonger officiellement.

artefacts tournage Batman

Batmobile

costume Poison Ivy & Mr Freeze

Le premier s'intitule Batman in the fifties. Comme son nom l'indique, ce recueil présente 16 comics parus dans la décennie 1950-59. Regroupées par thèmes, ces aventures reflètent parfaitement l'esprit juvénile de la télésérie de mon enfance (vous savez, celle des années 60, avec Adam West, Burt Ward et tous les Pif! Bang! Plash! ;^). Des «méchants» bien caricaturaux, un Robin énergique qui s'extasie sans cesse devant son modèle, un Batman propret et parfait... et, surtout, une naïveté bon enfant qui fait immanquablement sourire!! En lisant ces dialogues pompeusement aseptisés, j'avais presque l'impression d'entendre les voix des personnages, celles que j'ai entendues, jadis, en écoutant la télé... les voix des doublures françaises, bien évidemment!! ;^)

Des quatre thèmes choisis pour ce recueil, seul le dernier, la S.F. chez Batman, m'a moins intéressé... mais il cadre tellement bien avec les années 50 et l'idée qu'on se faisait, à l'époque, de l'espace et des petits hommes verts!! ;^) Les quatre récits qui composent cette section balancent donc l'Homme-Chauve-Souris sur d'autres planètes ou lui opposent d'horribles E.T. à tête de lézard... Absolument pas crédible, mais d'un kitsch plutôt suave! ;^)

Heureusement, les trois autres thèmes, qui totalisent 12 aventures, étaient plus instructifs!! Le thème du Bat-Équipement m'a permis de connaître le contenu des pochettes de la Bat-Ceinture, l'origine de la Bat-Mobile et les mille et une sortes de Bat-Boomerang. Celui des Super-Vilains raconte les premières apparitions criminelles de M. Zero (qui deviendra M. Freeze), de la Femme-Chat, de Double-Face et du Red Hood (la première fois où ce méchant cagoulé a été associé au Joker, d'ailleurs!!).

Mais j'ai eu un coup de cœur particulier pour le thème des Bat-Alliés! Il m'a fait connaître Kathy Kane, la toute première Batwoman (bien avant Kate Kane, la juive lesbienne actuellement détentrice du titre!). Cette femme, «émancipée» avant l'heure, n'en restait pas moins bien de son époque : c'est à coup de Bat-Sacoche et du contenu de son Bat-Poudrier qu'elle combattait les malfrats!! ;^D J'ai aussi croisé Ace, le Bat-Dog, un de ces alliés qui n'ont pas fait vieux os (évidemment, la durée de vie d'un chien étant plus limitée... quoiqu'un héros de plus de 76 ans - Batman ayant été créé en 1939 - ce n'est guère plus crédible!! ;^).

Mais celui que j'ai eu le plus de plaisir à retrouver, c'est Bat-Mite!! Comment ?? Vous n'avez jamais entendu parler de ce petit farfadet qui peut apparaître et disparaître à sa guise, un peu comme le Grand Gazou des Pierrafeu?! Moi, dès que je l'ai aperçu, sur la couverture du bouquin, il m'est revenu en mémoire, où il était enfoui depuis très très longtemps : j'ai instantanément reconnu ce petit gnome flottant dans les airs, arborant fièrement une imitation du costume de Batman, deux fois trop grand pour lui!! ;^)

C'est que cette créature, provenant d'un autre plan astral mais totalement en adoration devant le justicier, je l'ai connu à la télé, dans les années 70, quand j'avais 8 ou 9 ans! En effet, le samedi matin, quand les émissions jeunesse en français étaient terminées (à 10 h, quand les Héros du samedi commençait - Bleuark!! ;^D), j'étais si obnubilé par les dessins animés que je tournais toujours à une chaîne anglaise pour y suivre les cartoons qui y étaient diffusés... même si je n'y comprenais rien (J'y ai quand même appris quelques phrases utiles comme : We'll be back after this messages!! ;^D)! Entre Scooby-Doo et la bande à Yogi, j'y voyais parfois une série avec Batman... & Bat-Mite!?! Le petit extraterrestre gaffeur venait toujours se mêler des missions de son héros, minant, bien malgré lui, les ingénieux plans de l'Homme-Chauve-Souris! Dans mon recueil de comics des années 50, on assiste donc à la toute première visite de cette indésirable mais si charmante bestiole!!

J'ai bien aimé l'introduction et les pages explicatives du recueil. L'auteur Michael Uslan nous y met tous ces récits en perspective et nous pointe certains aspects dont on doit tenir compte dans notre appréciation de ces œuvres anthologiques. Le tout se termine avec la courte biographie d'une vingtaine des artistes, dessinateurs, scénaristes ou assistants, qui ont travaillé sur la série au cours de cette décade. Du bon boulot.

Comme deuxième bouquin-souvenir de mon périple chez l'Uncle Sam, je me suis acheté un album beaucoup plus récent... et, étonnamment, issu d'artistes bien de chez-nous, pourrais-je presque dire!!? En effet, je me suis laissé tenter par une nouvelle série dont j'avais un peu entendu parler sur le web, une nouveauté dans l'univers DC, coécrite et dessinée par des artistes maintenant établis à Montréal (au Studio Lounak, pour ne pas le nommer!! ;^) : Becky Cloonan et Karl Kerschl. Avec Brenden Fletcher comme troisième larron (agissant comme coscénariste avec Becky), ils signent Gotham Academy, où l'on suit une bande de jeunes adolescents qui fréquentent ce pensionnat huppé.

Avec comme principales protagonistes Mia Mizoguchi (alias Maps), une jeune geek aventureuse qui n'a pas froid aux yeux, et Olive Silverlock, une mystérieuse ado qui cache bien des secrets (dont un événement mystique qu'elle aurait vécu l'été précédent, mais  dont elle peine à se souvenir!?), nous explorons les méandres de ce vieux campus aux innombrables pavillons, corridors et ramifications... et aux passages secrets encore plus nombreux!! :^O

L'intrigue de ce premier tome (qui regroupe les 6 premiers comics) pivote autour de trois axes narratifs principaux :

a)    Quelle est cette espèce de secte qui semble s'agiter, la nuit, dans les recoins du cimetière?

b)    Est-ce bien le fantôme de Mary Copplepot qui rode, la nuit, dans les murs des bâtiments du campus... ou une autre créature plus dangereuse encore?

c)    Est-ce le mystérieux événement survenu l'été dernier qui perturbe tant Olive sur le plan psychologique, ou les mésaventures de sa pauvre mère?

Parallèlement, on pourra aussi se demander ce qu'il adviendra avec l'histoire de cœur qui lie Olive et Kyle, le frère de Maps. Elle semble un peu battre de l'aile... et puis, il y a la présence de Tristan, le nouvel adonis qui cache, lui aussi, un terrible secret... Finalement, l'intrigante rancœur qu'entretient Olive à l'égard de Bruce Wayne, généreux donateur qui finance pourtant toutes ses études, ajoutera une couche de mystère à ce synopsis ma foi déjà bien garni! ;^)

Enquêtes mystérieuses, aventures nocturnes, histoires de cœur dans un contexte collégial... difficile de ne pas faire le parallèle avec le désormais mythique Harry Potter! La comparaison tient la route... mais elle prend place dans le contexte tout aussi mythique (mais depuis bien plus longtemps!) de Gotham, avec ses personnages-phares, ses criminels déjantés, son aura inquiétante et glauque... Un premier tome fort prometteur.

La bonne nouvelle, c'est que la traduction française est maintenant disponible : le Secret des Cobblepot, aux éditions Urban comics... Compte tenu des limites de mon anglais, peut-être devrais-je switcher pour cette version??!! ;^)

Maintenant, un dernier dilemme se pose à moi : vais-je me tourner vers mon Batman Anthologie (368 pages, regroupant 20 récits représentatifs de l'histoire du héros, échelonnés de 1939 à 2013) ou plutôt vers mon Batman - les Nouvelles aventures (256 pages, avec 18 aventures au dessin juvénile, conforme à la plus récente série de dessin animé pour jeunes)?? D'aussi beaux dilemmes, j'adore ça!! ;^D

Batman in the fifties  Gotham Academy #1

Batman in the fifties

Auteurs : collectif, avec une introduction de Michael Uslan

Éditions DC Comics

Année : 2002 (1950)

Nombre de pages : 192

Appréciation : 4 / 6

 

Gotham Academy vol. #1 : Welcome to Gotham Academy

Auteurs : Becky CLOONAN, Brenden FLETCHER & Karl KERSCHL

Éditions DC Comics

Année : 2015 (2014)

Nombre de pages : 160

Appréciation : 5,5 / 6

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Je peux comprendre ça, Anne! Pourtant, avec toute la richesse psychologique de la grande majorité des personnages de l'univers de Batman, il y a de quoi rester bien réveillé!! ;^)
Rédigé par pgluneau le vendredi 11 décembre 2015 à 23:26


Je suis bien contente pour toi si tu trippes à 100 % ! Je vois avec plaisir que tu as eu " du gros fun nwèr " ! :D Pour ma part, cet univers -là n'est clairement pas ma tasse de thé....ça me tombe des mains.
Rédigé par anne des ocreries le vendredi 11 décembre 2015 à 14:11




Dernièrement, j'ai lu... Petits Mythos
#04- Poséïdon d'avril
08 décembre 2017

Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!
05 décembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

anne des ocreries, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin