Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- ...Taisez-vous!
#01- ...TAISEZ-VOUS!
Scénariste(s) : Anne GUILLARD
Dessinateur(s) : Anne GUILLARD
Éditions : Milan
Collection : BD Kids
Série : Pipelettes
Année : 2012     Nb. pages : 56
Style(s) narratif(s) : Gags en une planche (inspiration manga)
Genre(s) : Humour, Quotidien, Autofiction
Appréciation : 5 / 6
les Pré-Nombrils!!?
Écrit le samedi 26 septembre 2015 par PG Luneau

Votre jeune fille de dix ans ne vous lâche plus car elle veut impérativement que vous lui achetiez la série BD des Nombrils?? Vous la trouvez encore un peu trop jeune pour être confrontée à toutes les (hilarantes!) bassesses d'adolescence dont cette série regorge?? Qu'à cela ne tienne, je viens de trouver l'album idéal pour la faire patienter!! Il s'agit des Pipelettes, de la Française Anne Guillard. Il n'y a malheureusement qu'un seul tome de sorti, mais j'ose espérer que les éditions Milan poussent pour que l'auteure nous offre un nouvel opus sous peu!? Car on en veut plus! ;^)

Les Pipelettes, ce sont 4 jeunes filles de presque 12 ans qui arrivent en 5e (l'équivalent du secondaire I, ici)... Elles se nomment Agnès, Marie-Hélène, Anne et... Anne!!? Mais attendez avant de reprocher à l'auteure son manque d'originalité!! Car 2 bonnes copines qui ont le même prénom, c'est très possible!! C'est non seulement possible, mais l'auteure l'a personnellement vécu!!  Et c'est pourquoi elle a décidé de se mettre elle-même (la première Anne) en scène, en compagnie de ses trois meilleures copines (dont une Anne!), comme si elles vivaient, maintenant, leurs années-collège!!

Ce joyeux quatuor de gamines pourra très avantageusement passer pour une version junior du trio des Nombrils, Karine, Jenny et Vicky... en un peu moins bitches, quand même!! Et encore heureux : elles n'ont quand même que 11ans!! Ce qui ne les empêche en rien d'être aussi solidaires que cinglantes entre elles, un peu à l'instar de leurs grandes sœurs de papier! ;^)

Avec un humour bien affuté, qui m'a fait pouffer à plusieurs reprises, madame Guillard dresse un portrait infiniment juste des préoccupations et des intérêts des jeunes filles de cet âge. Tout y passe : l'école (ah! les surnoms de profs...), les parents, les amies, les premiers flirts (avec les premières dragues maladroites, les premiers baisers pour certaines... et les premières jalousies!!), les sorties, le magasinage, la mode et l'importance du look, les pyjamas-parties («Vérité ou conséquence??» ;^), les appareils orthodontiques et, bien évidemment, les réseaux sociaux!... La vie, quoi!!!?

De plus, elle le fait dans un style de dessin très original et personnel, très coloré et mignon tout plein, avec des traits tout en rondeur. Girly, mais pas trop, le tout est fortement parsemé de codes visuels directement empruntés aux mangas, en un amalgame très chouette, visuellement parlant!

Avec les Pipelettes, toutes les filles d'une dizaine d'années découvriront de chouettes héroïnes, dans lesquelles elles pourront se reconnaître et avec qui elles pourront rêver, par procuration, à leur début de secondaire! En attendant d'en vivre la fin, via les pages des Nombrils ou de Glorieux Printemps!!! ;^)

Expressément conçue pour les jeunes femmes, à partir de 10 ans...même si les plus grandes, ou même les plus grands (comme les jeunes hommes de 48 ans ;^), sauront aussi en apprécier la lecture!!

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • une parfaite adéquation texte-image! Les dessins de madame Guillard sont vraiment très sympathiques, et d'une expressivité exceptionnelle! Les couleurs, très franches et variées, renforcent encore plus la vivacité de l'ensemble, et cadrent tout à fait bien avec la fraîcheur et l'énergie des personnages! Une belle réussite, bravo!

 

  • le fait que les 4 personnages soient... 4 véritables amies!? Du moins, c'est ce que l'auteure nous en dit, sur la troisième de couverture!? Vérité ou coup de marketing? Je ne saurais le dire mais, bonne poire comme je suis, il me plait d'y croire! ;^) Maintenant, tout ce qui est raconté là n'est évidemment pas autobiographique! J'imagine que madame Guillard transpose et adapte ses souvenirs au vécu d'aujourd'hui! D'ailleurs, certains référents contemporains en font foi : les beaux Robert Pattinson et Zac Efron, par exemple, ou certains bidules technologiques, I-Pod et autres, qui, sans vouloir vexer l'auteure, n'existaient certainement pas encore, quand elle avait l'âge de son avatar... quelque part dans les années 90, si je ne m'abuse??! ;^)

 

  • les deux rabats de couverture! Ils sont tout à fait charmants, tous les deux, et truffés d'humour, tant celui du devant, où l'on fait connaissance avec les personnages, que celui de derrière qui nous présente l'auteure ou, surtout, son amitié avec les trois autres jeunes filles (devenues femmes depuis, j'imagine!! ;^)

 

  • plusieurs bons trucs. J'ai bien aimé, dès la première planche (p.5), avoir les judicieux conseils d'Anne et de Marie-Hélène au sujet des meilleurs endroits où s'asseoir dans une classe pour pouvoir papoter en paix, preuve à l'appui! En tant que prof, j'en prends bonne note!! ;^) L'ingénieuse astuce pour réussir à convaincre nos parents de faire un pyjama-party chez soi (p.20) n'est pas piquée des vers non plus!! ;^)

 

  • la qualité de l'humour. J'ai vraiment ri de bon cœur à de nombreuses reprises, comme quand Agnès ouvre les hostilités envers Lepillier, à la p.8, ou quand la pauvre Agnès essaie de rester zen malgré son désastre capillaire, à la p.14!!  Mais j'ai réservé mes plus grands éclats de rire au glorieux magazine Jeunes et Crétines (p.49) et à l'intérêt immodéré d'Agnès pour... la Péruvie (p.31) !! ;^D

 

  • de belles trouvailles visuelles. La mise en cases est souvent très dynamique (par exemple, au centre des p.16 et 20, ou dans le bas de la p.46) et j'ai adoré cette façon qu'a madame Guillard de colorer uniformément, d'une teinte très neutre, tous les éléments d'arrière-plan d'une vignette pour en faire ressortir un item particulier qui, lui, sera colorisé normalement. Ce procédé est très joliment exploité dans le bas de la p.25! Autres mignonneries à souligner : la présence de petits pingouins, symboles de froidure, aux p.35 et 40, et la façon toute particulière qu'a l'illustratrice de dessiner les langues qui semblent littéralement «flotter» dans les gueules ouvertes de ses personnages, quand ceux-ci crient! On en a plusieurs exemples aux p.9, 20 et 21 !! ;^)

 

  • l'évolution progressive de la trame temporelle. J'ai bien aimé voir le passage des saisons, de la rentrée à Noël... jusqu'à la fin des classes!... (Quoiqu'on y présente la Saint-Valentin avant décembre !!??! :^S )  De même, on peut suivre une certaine évolution des personnages et de leurs relations : les couples qui se forment, puis se laissent... On voit bien que ces gags étaient prépubliés dans un magazine mensuel (très féminin!) : Julie!! ;^)

 

  • l'audace d'avoir osé une planche muette aussi... parlante!! ;^) La p.47 a en effet ceci de particulier qu'elle nous présente les projets de vacances de chacun des protagonistes avec, en prime, la rupture amoureuse de l'une d'entre elles... mais le tout, sans un seul mot!! C'est un beau tour de force qu'Anne Guillard relève avec brio! Chapeau!!

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • le petit jeu des surnoms... Nos 4 héroïnes s'amusent à donner des surnoms méchants à leurs profs et à leurs camarades de classe... Elles en profitent pour se moquer de leurs physiques ou de leurs travers... Ce n'est pas très gentil... Il faut vraiment que je n'aie rien trouvé de trop négatif pour m'attarder à un détail aussi insignifiant, moi!! ;^P D'autant plus que les filles font preuve d'une certaine équité en se donnant, elles-mêmes, quelques surnoms pas trop charitables... dont l'abject : «Salut les morues!!», qu'aucun gars ne pourrait se risquer à lancer, même en blague!! :^o

 

  • une blague (j'espère)... qui n'en est probablement pas une : une jeune qui lit Madame Bovary à 11 ans!!!??? Je comprends bien que le but est de nous faire comprendre que le personnage de Marie-Hélène est une intellectuelle finie, toujours le nez dans les livres ... mais de là à lire un tel classique à un si jeune âge!! J'espère tellement que ce ne soit qu'une blague!!... Malgré que ce qui me trouble le plus, ce sont les grosses probabilités que ce n'en soit pas une!! Pauvre fille!?? :^S

 

  • les références à des vedettes et à des personnages très ancrés dans l'actualité. C'est chouette de nommer Zac Effron et de parler de Bella et d'Edwards, de la trilogie Twilight... mais qui se souviendra d'eux dans 4 ou 7 ans?? Oui, ça donne de la modernité à l'album, mais ça risque de lui nuire, avec le temps. L'auteure aurait très bien pu inventer de toute pièce une (fausse) idole, chanteur ou acteur (Dupuy et Berberian l'ont fait, dans leur série Henriette!), et l'effet aurait été tout aussi efficace, peu importe qu'on lise l'album maintenant ou dans 15 ans!!

 

  • quelques petites expressions argotiques qui seront plus difficiles à interpréter de ce côté-ci de l'Atlantique. C'est ainsi que j'ai croisé, pour la première fois, le mot ragnagnas! Heureusement, il y a Internet : on y trouve réponse à tout, même aux questions les plus triviales!! ;^)

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Lydia : En effet, pour votre information (et notre plus grand plaisir!!), j'ai découvert (sur le site BDGest) que le tome #2 de cette charmante série est paru au début février en Europe. On devrait pour notre part y avoir accès d'ici l'été, j'imagine! ;^)
Rédigé par pgluneau le lundi 29 février 2016 à 15:02


il y aura un autre album qui sortira ( ou qui es deja sorti!) :D
Rédigé par Lydia le dimanche 28 février 2016 à 10:19


@ Marie-Hélène: Wow!! Comme je suis ému!! Si certains bédéistes m'ont parfois écrit, sur ce blogue, pour me donner leurs commentaires ou pour me remercier, c'est la toute première fois que c'est un personnage qui le fait!! ;^)

Je suis bien heureux d'apprendre que vous existez réellement (mais ça, j'en étais déjà sûr à 98%!) et que vous êtes toujours avec votre bel Allemand! ;^)

Merci de nous informer des petites incartades qu'Anne a pris à l'égard de votre «réalité historique». Ça nous permet, en effet, de mieux comprendre comment elle a adapté les situations pour bien nous les transmettre. C'est ça, après tout, la scénarisation, surtout en autofiction! ;^)

Merci encore, donc, et j'espère bien avoir un jour la chance de lire la suite de vos péripéties ou, qui sait, celle de vous croiser!

Au plaisir!
Rédigé par pgluneau le samedi 05 décembre 2015 à 11:24


Bonjour,
Je suis Marie-Hélène, la vraie Marie-Hélène des pipelettes (si vous faites une recherche sur facebook vous verrez je pense ma photo de profil et vous reconnaîtrez un peu le personnage), et je tombe sur votre blog en faisant une recherche sur mon amie Anne... donc je peux vous confirmer que ce n'est pas du marketing et que nous somems effectivement un vrai groupes d'amies, toujours amies à l'heure actuelle bien qu'effectivement devenues femmes adultes entre temps! D'ailleurs je suis aujourd'hui mariée avec Sebastian, le correspondant allemand de la BD :) (qui n'était bien sûr pas mon correspondant allemand au collège mais que j'ai connu plus tard, pendant mes études... ce qui vous renseigne un peu sur la façon dont Anne a retravaillé une matière autobiographique en s'en inspirant sans forcément que tout ce soit passé exactement comme dans la BD).

Alors je vous "rassure" un peu pour Mme Bovary et le fait que mon personnage lise de gros pavés dans la BD: D'une part je pense qu'Anne a voulu faire une exagération comique, et d'autre part nous nous sommes connues en fait au lycée et non au collège, donc je dévorais effectivement les grands classiques, mais j'avais plus 16 ans que 12... D'un autre côté je me souviens avoir lu Mme Bovary justement plutôt vers 13 ans et je m'en porte très bien, merci :)

Je suis en tous cas contente que vous ayez apprécié le travail d'Anne, de notre côté cette BD nous a bien sûr fait très plaisir par sa qualité et la façon dont elle a rendu hommage à notre amitié et à nos personnalités, avec beaucoup de tendresse et de bienveillance.
Rédigé par Marie-Hélène le mercredi 25 novembre 2015 à 9:19


@ Venise : Je suis certain que Juliette va adorer... et toi aussi!! Et je suis très heureux d'apprendre que je n'étais pas le seul à ne pas connaître les ragnagnas!! ;^)

Pour ce qui est de Madame Bovary... et bien j'en suis fort triste pour toi!! Ça m'éclaire sur bien des aspects de ta personnalité!! ;^D Meuh non, c'est une blaque!!

Mais je reste convaincu que si on trouvait des lectures mieux adaptées aux âges des jeunes, au secondaire et collégial, plutôt que de vouloir leur enfoncer les classiques de force dans la tête, peut-être qu'il y aurait plus de gens qui aimeraient la lecture, une fois leur scolarité terminée! À mon cercle littéraire, on en revient toujours à l'imbuvable l'Avalée des Avalés, de Ducharme, ce "classique" porté aux nues par tout l'intelligentsia... et qu'on a TOUS trouvé si mauvais que personne n'a eu la force d'en dépasser la moitié!! Sur une douzaine de membres passionnés de lecture!!

C'est dire à quel point les "classiques", aussi incontournables que certains puissent les juger, ne sont pas forcément le boutte du boutte!! ;^P
Rédigé par pgluneau le samedi 03 octobre 2015 à 0:10


Les Pipelettes, ça m'intéresse. Je vois très bien Juliette les lire avec avidité. C'est sûr que quand à avoir créé 4 personnages, il faut plusieurs tomes. Peut-être que l'illustratrice est très pointilleuse.... ça existe (clin d'oeil)! Ça triple le temps d'exécution.

Je trouve que le fait qu'il y deux "Anne" rend tout à fait crédible le quatuor. J'ai tout de suit été vérifié combien il y avait de pages car j'aime en avoir pour ma faim avant la fin.

Tu as noté plusieurs détails (dont les langues dans la bouche), ce qui m'intriguent au plus haut point.

Ah oui, en passant, j'ai lu Madame Bovary à 12 ans....Le fait qu'on m'ait fait lire Bonheur d'Occasion à 14 ans, je trouve cela aussi pire... euh, je veux dire, prématuré.

Je serai moins conne lorsque j'irai en France. Je sais maintenant qu'est-ce que c'est des ragnagnas et, jamais ô grand jamais, j'aurais pu deviner la signification de ce mot. Je pense que si on avait joué au "Jeu du dictionnaire", tout le monde aurait fait fausse route.
Rédigé par Venise le vendredi 02 octobre 2015 à 12:41


@ Anne des Ocreries : J'étais sûr que ça te ferait envie!!! ;^) Et j'avais bien hâte d'avoir ton avis de connaisseuse!!!

Pour ce qui est de Flaubert (et de Racine, Hugo, Colette et tutti quanti), ça ne me surprend (malheureusement) pas!! Et j'hésite entre de l'admiration face à cette maturité intellectuelle certaine ou un total désoeuvrement face à cette enfance volée!! ;^D En autant que ce soit par goût personnel, et non pas pour répondre à des exigences scolaires!!! :^P

Pour ce qui est des ragnagnas, tu ne pouvais pas mieux dire!! ;^) Je suis quand même surpris de n'être jamais tombé sur le mot, au fil de mes lectures... mais il est vrai que je n'ai jamais lu ni Flaubert, ni Colette!! Ceci explique peut-être cela!! ;^)

(J'ai lu - et vu - plein de Racine, par contre... mais jamais Agrippine, Phèdre, Iphigénie ou même Andromaque ne s'y plaint de ses ragnagnas!!) ;^D
Rédigé par pgluneau le lundi 28 septembre 2015 à 23:29


VEUX !!!

Rigole pas, des qui lisent Flaubert à 11 ans, chez nous, y en a ; moi même à 12 ans j'avais fini Racine et Victor Hugo, Colette, les " 5 leçons sur la psychanalyse" de Freud (j'essayais de comprendre de quoi ça parlait ce truc hermétique et...émétique ! ) et "ainsi parlait Zarathoustra " de Nietzsche : j'avais pas de livres pour enfants chez moi, seulement les bouquins scolaires de mes aînés. J'adorais le " Lagarde et Michard" XIXème siècle.
Mais bon, j'avais 11 ans en 1977 et j'ai toujours été une sorte d'extra-terrestre, en fait. :)
La littérature jeunesse, je l'ai découverte en entrant au collège, justement, via la bibliothèque du bahut.

Ah, tu connaissais pas les ragnagnas, toi...faut dire, c'est carrément hors-sujet pour toi, hihi ! :D
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 27 septembre 2015 à 2:01




Dernièrement, j'ai lu... Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...
11 novembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Danielle, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...

François Bourdages, sur La BD... encore au musée!??

jean bouchard, sur La BD... encore au musée!??

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin