Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Mon 12e safari-dédicaces : Un week-end entouré de soleil... et de vélos!!
Écrit le mardi 24 juin 2014 par PG Luneau

Festival de la BD de Montréal 2014

(Première partie)

 Ouf! Il est temps que les vacances estivales débutent : voilà plus de trois semaines que je veux vous raconter ma fin de semaine au Parc Lafontaine, à la 3e édition du Festival de la BD de Montréal! Quelle belle édition que celle-ci! Non seulement le beau temps était au rendez-vous mais, en plus, le grand chapiteau était plus éclairé et mieux aéré que les années précédentes, donc plus invitant! Seul bémol : les dates choisies!! Elles  tombent irrémédiablement en plein dans la pire période de l’année pour un enseignant comme moi : celle de la correction des compositions de fin d’année… et, en plus, en plein pendant le Tour de l’île de Montréal! Quand le départ se fait justement du Parc Lafontaine, c’est un véritable calvaire de s’y rendre!! Grrr!....

Mais une fois rendu, que de bonheur!! 41 belles dédicaces en 21 heures de présence, soit une dédicace à la demi-heure!!... Et de belles rencontres! J’ai jasé de plein de sujets : futurs projets BD, films en préparation, exportation en Europe… mais je ne pourrai pas tout vous révéler!! En effet, la «notoriété» de ma Lucarne (qui reste bien modeste, convenons-en!!) et, surtout, ma propension à tout partager avec vous font en sorte que de plus en plus de bédéistes hésitent à me révéler certains de leurs secrets… Heureusement (pour moi!!), plusieurs se confient quand même… mais (malheureusement pour vous!! ;^) ils le font en me demandant de ne pas divulguer certains de ces scoops, notamment lorsque les contrats ne sont pas finalisés… Je respecterai bien évidemment ces requêtes, qui sont tout à fait justifiées, par respect pour ces artistes que je vénère tant!

Je débuterai ce premier compte rendu en vous annonçant tout de suite que j’ai eu six coups de cœur au cours de cette édition, coups de cœur dont je vous parlerai plus en détails dans les prochains billets. Pour vous faire languir, sachez qu’il s’agit d’un grand bonze italo-belge, d’un duo de joyeux drilles français, de deux icones québécoises et d’un petit nouveau… qui roule sa bosse depuis bien longtemps! Je ne vous en dis pas plus, vous devrez revenir lire mes prochains textes pour connaître leur identité respective!! ;^)

En temps normal, je commence mes comptes rendus avec les gros noms ou les grandes nouvelles. Cette fois-ci, j’ai décidé de débuter avec les petites nouvelles et les potins!

Le kiosque des éditions Pow Pow était très joliment décoré par quatre grands panneaux de bois à l’effigie des quatre personnages principaux (très grand format!!) de Glorieux printemps. Sophie Bédard (l’auteure, qui a d’ailleurs célébré son anniversaire au cours du week-end! ;^) en était très fière... avec raison! C’est à ce même kiosque que j’ai enfin fait la connaissance du très chouette Alexandre Simard, le scénariste de l’amusant Yves, le roi de la cruise, dessiné par Luc Bossé (croisé à maintes reprises, celui-là! ;^) ! Monsieur Simard se souvenait de ma critique de leur album!! Alors qu’il me signait mon tome #1, il m’a appris qu’il ne lui restait plus qu’un chapitre du tome #2 à réécrire… un chapitre se situant au centre du futur tome!!??!  Mais puisque le projet est sur la glace, compte-tenu des petits ennuis de santé de son dessinateur, il a tout son temps!

Pendant que Jacques Lamontagne me dédicaçait son dernier Druides, nous avons parlé de son super salon exclusivement décoré avec des items des années cinquante ou soixante (ça vaut la peine, parfois, d’être ami Facebook avec certaines personnes! ;^). Ce superbe environnement qu’il s’est créé satisfait beaucoup, apparemment, son petit côté pantouflard!

J’ai salué Iris (avec qui je joue maintenant quotidiennement au Scrabble : vive Rabagliati, Antoine et RodierFacebook!!), Jean-Sébastien Bérubé (qui se souvient encore de mon prénom!! ;^), Zviane (que j’ai félicitée pour sa prestation à l’émission BD Québec) et Boum, qui m’a dédicacé ses quatrièmes Boumeries en m’annonçant fièrement qu’elle a déjà un tiers du tome #5 de complété, via son blogue quotidien!!

Yves Rodier (qui a pris réception, sur place, d’une des fameuses bébelles qu’il affectionne tant, soit une réplique à l’échelle 1 : 6 du célèbre robot de Perdu dans l’espaceDanger! Danger! Danger! ;^) m’a annoncé que je ne devrais pas espérer un éventuel retour du très chouette personnage de Pignouf, qu’il dessinait dans feu le magazine éponyme, sur des scénarii des frères Houde (qui signaient sous le pseudo de David, à l’époque)… D’abord parce qu’il a perdu ces deux gars de vue, puis parce qu’il se sentirait un peu contraint par le jeune âge du public-cible, et qu’il est maintenant plus intéressé à raconter des histoires un peu plus crunchies! ;^) Pour ce qui est de sa relation avec Michel Falardeau (dont je parlais dans une récente chronique)… et bien elle serait, apparemment, revenue à un stade plus civilisé : les deux hommes ont recommencé à se parler (je les ai même vus se jaser ça des heures durant, en riant et gesticulant à qui mieux mieux!! ;^)

Benyamina, Bérubé & Falardeau Pour ce qui est du projet de film mettant en vedette François Létourneau dans le rôle du fameux Paul de Michel Rabagliati, j’ai su de la bouche du bédéiste (qui le racontait au chanteur et comédien François Archambault, le président d’honneur du Festival!) que les producteurs avaient enfin eux l’aval financier qu’ils attendaient et que les premiers coups de manivelle (quelle vieille expression, en cette ère du numérique!! ;^) seront donnés dès cet automne!

Tant qu’à parler de vedettes, voici quelques-unes des personnalités publiques qui se sont pointées le nez au Festival. Outre le chanteur principal de Mes aïeux, j’ai aperçu la toujours très talentueuse Fanny Malette, ainsi que Claude Despins (qu’on connaît mieux maintenant grâce à ses rôles du grand chum de Claude Legault dans Un sur deux ou du cuisinier Azim, dans la série jeunesse Toc toc toc! ), Frédéric Paquet (que j’ai découvert dans Providence, il y a plusieurs années) et Martin Carli, le maintenant célèbre scientifique de Génial!, à Télé-Québec (un habitué du festival, que j’ai croisé à chacune des éditions précédentes!) C’est dire que la gent artistique s’intéresse aussi à la BD… Nous avons même eu la visite de l’omniprésente madame Grimaldi, qui est venue faire son petit tour, en grande vadrouilleuse qu’elle est!!

Mais revenons aux artisans du 9e art! Le toujours sympathique mais très réservé Pascal Girard (qui se souvenait très bien de ma Lucarne et de notre rencontre de l’été passé! ;^) m’a dédicacé son dernier album, la Collectionneuse. Ça raconte l’histoire d’un bédéiste (un grand blond timide… qui me rappelle quelqu’un!?! ;^) qui voit, en librairie, une jeune femme en train de voler un de ses propres albums et qui décide de la suivre… Il finira, je crois, par tomber sous le charme de la belle! Quand je lui ai demandé si ce récit était autobiographique, Pascal m’a assuré que non. «Par contre, depuis la parution du livre, j’ai reçu des courriels de «voleuses» qui m’ont écrit, via Facebook, pour m’annoncer qu’elles venaient de voler un de mes bouquins dans une librairie… Ce qui m’embête le plus, c’est de ne pas savoir si je dois leur répondre Merci!?» Effectivement, c’est une situation délicate et plutôt embêtante… mais tellement drôle! ;^)

J’ai bien sûr recroisé, avec toujours autant de plaisir, Freg & Makina, le duo frère-sœur à l’origine de la Bande à Smikee! Une troisième série de cartes à jouer, à l’effigie de leurs personnages, est maintenant disponible… mais pour ce qui est des règles du jeu comme tel, il faudra encore attendre un peu : c’est qu’ils se sont engagés à sortir deux tomes par année (!!?!!?!!)… On comprendra donc que le jeu passe en second plan! De plus, plusieurs beaux projets se dessinent pour eux… mais il faudra attendre que tout soit plus concret avant d’en parler ici : Makina m’a promis de me prévenir dès que je pourrai lancer la nouvelle! Par contre, ce que je peux d’ores et déjà annoncer, c’est la visite de ces deux joyeux lurons dans ma classe, dès l’automne prochain!! En effet, c’est vers le début octobre qu’ils viendront animer l’atelier de BD que j’ai eu l’honneur de gagner lors du Salon du livre de Montréal, l’automne dernier!! J’ai très hâte de vivre cet atelier qui s’annonce dynamique et vivant à souhait… Il faudra bien que j’aie, d’ici là, lu et critiqué leurs deux premiers albums, non?!

Tout au long de mes deux jours et demi sur le site, j’ai poursuivi deux chasses distinctes en simultané : la récolte des signatures de tous les bédéistes mentionnés dans l’album Demi-dieux de Jean-Dominic Leduc, puis la celle des artistes ayant contribué à Montréal-Lyon, le collectif édité dans le cadre de l’édition du Festival de l’an passé.

Dans ce dernier, j’ai pu colliger les petits mickeys de Boum (à son stand du coin des autoéditions), des toujours très gentils Michel Helms et Richard Suicide (qui se trouvaient au kiosque de chez Pow Pow), puis les signatures de Dominique Carrier et de Julien Paré-Sorel, qui se trouvaient, eux, chez Front Froid… dont je suis maintenant membre!! À ce sujet, Julien m’a expliqué que le concours pour la prochaine édition du Front est lancé, et que les votes (auxquels j’aurai droit de participer en tant que membre!!) se dérouleront sur une période de deux semaines, à la fin du mois d’août (en espérant que la rentrée des classes ne m’accaparera pas au point de rater ce bel événement!!?). De plus, Julien m’a aussi dit qu’il partait justement pour Lyon, où il sera en résidence pendant deux mois, et où il espère terminer le scénario et les études de personnages et de lieux de son prochain projet. Bon voyage, et bon été sur le Vieux Continent, mon cher J. P.-S.!

Collectif Montréal-Lyon      la belle Boum!

Pour ce qui est de ma récolte de signatures de créateurs de superhéros québécois, elle a été tout de même assez fructueuse. Si j’avais déjà pu en récolter 7 lors du ComicCon, je suis parvenu à en soutirer 6 autres : celles de Jipi Perreault (dont je vous ai parlé dans ma chronique sur le Festival de Québec), de Philippe Girard (son Passionrougeman, inspiré du Printemps érable et de ses Carrés rouges, semble très drôle!), de Jocelyn Bonnier et du grand Gilles Cloutier (je parlerai plus en détails de ces deux-là dans une future chronique), de David Therrien (j’ai enfin fait la connaissance de ce grand ami de Jean Marquis, mon pusher de comics!) et d’Alex A.

Dans ce dernier cas, l’artiste s’est étonné que les deux personnages qui apparaissent dans le livre Demi-Dieux, de Leduc, soient Tsoudbras et Kid-Saf… alors que son très populaire Agent Jean n’y est que nommé, sans avoir d’entrée officielle juste à lui!! Après consultation auprès de monsieur Leduc, il semblerait que l’original orignal soit plus perçu comme un agent secret qu’un véritable superhéros, d’où son absence actuelle… mais qu’il n’est pas dit qu’il n’apparaîtrait pas dans une éventuelle troisième réédition de ce chouette bouquin (dont la deuxième édition, rehaussée d’une quinzaine de superhéros oubliés, vient tout juste de paraître… en plus d’une version électronique!)

Bien sûr, j’ai bien aimé retrouver mes collègues chasseurs : le grand Michel, Éric le claudicant, Simon, la charmante Crystelle et son calepin réservé aux «Vilains du 9e art», Jean, Marc et tous les autres, dont plusieurs agissent comme bénévoles pour l’occasion. Louis continuait d’être aux petits soins pour tous les bédéistes-invités, distribuant comme toujours ses petits carrés de chocolat (pour lesquels il n’obtient aucune quote-part, m’a-t-il assuré!! ;^) et François Mayeux, responsable de l’événement, serrait poignée de main par-dessus poignée de main, PR oblige!

Pour la troisième année consécutive, la remise des prix Bédélys a coïncidé avec le Festival. Cette année encore, quatre magnifiques trophées, toujours aussi originaux, ont été remis. Voici les lauréats :

 Bédélys 2013-14 A      Bédélys 2013-14 B

Bédélys 2013-14 C       Bédélys 2013-14 D

D’abords, Réal Godbout a reçu le Bédélys catégorie Québec pour son très bel album l’Amérique ou le disparu, cette adaptation d’un récit inachevé de Kafka. Monsieur Godbout a devancé ce faisant Karl Kerschl (avec son Abominable Charles Christopher tome #1), Zviane (avec ses Deuxièmes, qui a déjà remporté le Grand Prix de la ville de Québec, en avril), David Turgeon et Vincent Giard (avec leurs Pièces détachées) et Samuel Cantin (avec son Vil et Misérable).

Le Bédélys catégorie Monde a pour sa part été remis à Manuele Fior pour son album l’Entrevue, publié chez Futuropolis. Il a coiffé neuf autres albums, dont le 3e tome de la série Aâma, de Frédérik Peeters, Annie Sullivan & Helen Keller, de Joseph Lambert, le très pertinent Orignal, de Max de Radiguès, l’étonnant Souvenirs de l’empire de l’atome, du duo Clérisse-Smolderen, et le déjà très primé Mauvais genre, de Chloé Cruchaudet.

C’est le premier tome de Louca, de Bruno Dequier, qui s’est mérité le Bédélys Jeunesse, supplantant du même coup deux œuvres locales (le 4e Agent Jean, d’Alex A., et  Guiby, de Sampar), le premier tome de Klaw, de Jurion et Ozanam, et le tout dernier Astérix, de Conrad et Ferri, dont les médias ont tant parlé.

Finalement, c’est Carlos Santos qui a pu repartir avec le Bédélys Indépendant, le raflant à la barbe de Zviane (pour le Son de la pluie), d’Antonin Buisson (pour Garder le rythme), de Billy Mavreas (pour Tibonom) et de Jeik Dion et Dominique Carrier (pour Grip). Silent Worlds, l’album gagnant de monsieur Santos, est édité chez Trip.

Sur ce, je vous laisse… mais que pour mieux revenir, dans les prochains jours, avec les comptes rendus plus détaillés de mes rencontres avec les artistes européens, et d’autres bédéistes québécois.

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Une drogue douce, très agréable et sans danger!! (J'allais ajouter «et pas chère»... mais je me suis ravisé, compte-tenu de l'ampleur de mon budget BD!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le mardi 24 juin 2014 à 21:48


Allez, avoue, c'est comme une drogue, hein ? 3:)

J'en aurais la tête qui tourne, moi, de toute cette agitation !
Rédigé par anne des ocreries le mardi 24 juin 2014 à 15:11




Dernièrement, j'ai lu... Salades d'Amphibie
#01- Prosterne-toi!!!
25 novembre 2018

Zviane au Japon
Zviane au Japon
10 novembre 2018

Batman - Knightfall
#01- la Chute
30 octobre 2018

Zoé Super
#01- Même pas peur!
07 octobre 2018

Boule à zéro
#05- le Nerf de la guerre
22 septembre 2018

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? : Laliberté, Lefebvre et leur S.F. au Salon!
09 décembre 2018

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Du neuf dans le 9e? : Laliberté, Lefebvre et leur S.F. au Salon!

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? : Laliberté, Lefebvre et leur S.F. au Salon!

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? : Laliberté, Lefebvre et leur S.F. au Salon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? : Laliberté, Lefebvre et leur S.F. au Salon!

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Lancements automnaux

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin