Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Quand ce bon vieux Archie se met aux goûts du jour!!
Écrit le dimanche 21 octobre 2012 par PG Luneau

Vous connaissez Archie Andrews?? Bien sûr! Qui ne le connaît pas!!? Nous avons tous, dans notre jeunesse, déjà lu au moins un de ses petits comics, en noir et blanc ou en couleurs (selon notre âge!!). Même mon père m’a déjà affirmé qu’il en lisait, quand il était ado… bien que ce terme n’était pas encore très à la mode, dans les années 50!! Car, oui, le célèbre rouquin de Riverdale, celui qui est toujours à hésiter entre la gentille et simple Betty ou la sublime et richissime Veronica, existait déjà dans les années 50!! En fait, tous ces personnages ont vu le jour en décembre 1941!!! Ce n’est presque pas croyable!!

 

Leurs histoires tournaient toujours autour d’Archie, avec une prédilection particulière pour sa valse-hésitation entre ses deux copines bien roulées… mais aussi pour sa rivalité avec Reggie ou ses déboires avec son pote Jughead, l’amusant laideron qui amenait plus souvent qu’autrement la touche d’humour à la série, avec son insatiable appétit. Leurs facéties se déroulaient très majoritairement au snack-bar du coin (chez Pop’s) ou à l’école, où ils donnaient bien du fil à retordre à leur directeur – le gros et chauve Mr Weatherbee – et leur enseignante principale – la maigrichonne et très stricte Mrs Grundy! Histoires de cœur et de rivalité, donc, mais aussi de séjours à la plage, de recherches de petits boulots, d’examens coulés, de projets étudiants et de compétitions sportives… La routine des étudiants de cet âge, quoi, qu’on situe entre 15 et 19 ans… Incontestablement, cette série devenue presque intemporelle doit son succès à sa très joyeuse légèreté, oui, mais aussi, je crois, à la justesse avec laquelle elle représentait la vie estudiantine de ma jeunesse… et de celle de mon père!?! Mais qu’en est-il de celle de mes élèves… qui, parfois, eux aussi, lisent des Archie, des Jughead, des Betty et Veronica?

 

Car, bien que j’aie débuté la rédaction de ce texte à l’imparfait, j’aurais parfaitement pu l’écrire au présent! En effet, tout ce que j’y ai décrit reflète encore assez bien le contenu des albums actuels… jusqu’à tout récemment!! C’est peut-être un peu étrange, non??

 

C’est qu’il y a maintenant plus de soixante-dix ans qu’Archie et ses copains ont seize ans!!?? Les mentalités ont pourtant bien changées un peu, depuis les années 40, non?? Pour ce qui est des ordinateurs, des cellulaires et des consoles de jeux, pas de problème : ces nouvelles technologies sont apparues, peu à peu, à Riverdale, au fil des publications. Idem pour les modèles de voitures ou les modes vestimentaires, qui s’adaptaient à l’époque. Mais pour ce qui est des valeurs et des mentalités?? Elles sont très longtemps restées les mêmes : esprit d’entreprise, implication sociale, amitié indéfectible malgré les rivalités, amour des plus chastes (je ne me rappelle même pas d’avoir vu les filles embrasser Archie ailleurs que sur les joues… et encore, pas très souvent!!)… Toutes des valeurs réconfortantes et positives… Et encore heureux, car ces récits humoristiques, bien qu’ils nous parlent des jeunes de 16 ou 17 ans, sont majoritairement lus par les préados de 12 ou 14 ans, d’où l’importance de rester dans un registre juvénile de bon aloi!

 

Par contre, on n’y trouvait pas toujours que des valeurs exceptionnellement positives! On peut penser à Veronica Lodge, la fille de multimillionnaire, dont la suffisance et la superficialité étaient peut-être un peu ridiculisées… mais qui suscitaient néanmoins une adulation non feinte, tant de la part des jeunes filles (qui rêvaient d’être à sa place) que des jeunes hommes (qui rêvaient d’être à son bras!!). Et puis la surconsommation à outrance qui transpirait de ses séances de magasinage n’avait rien de louable… Bien sûr, on s’entend pour dire qu’il faut bien des petites tares, dans les œuvres de fiction, pour pimenter un peu les personnages et les intrigues… D’ailleurs, je pourrais sûrement trouver autant à redire sur toutes les séries actuelles, comme Tamara, Mon pépé est un fantôme ou les Nombrils… quoi que, face à des problématiques très semblables, comme la méchanceté entre adolescents, cette dernière série joue consciemment la carte du sarcasme subtilement appuyé, et ce, avec brio!

 

Mais comment faire évoluer les mentalités dans un univers si codé, si empesé par ses soixante-dix années d’existence glorieuse?? Et bien Dan Parent, lui, ne semble pas avoir eu peur de prendre le taureau par les cornes, depuis deux ou trois ans, et de leur «brasser la cage», aux Riverdaliens!! ;^)

 

Malgré son nom à consonance très québécoise, ce bédéiste est d’origine américaine. Et si j’ai eu envie de faire une chronique sur lui, c’est parce que cet homme a été une véritable bouffée de fraîcheur pour la franchise Archie!! En effet, avec un aplomb étonnant et beaucoup de détermination, ce Parent (qui travaillait déjà pour la franchise depuis de nombreuses années, tant aux scénarii qu’au dessin), a réussi à dépoussiérer les classiques personnages en les projetant de plein fouet dans le XXIe siècle! Comment? En innovant sur plein de facettes, comme en lançant les habitants de Riverdale dans des intrigues plus modernes, ou en leur faisant rencontrer de nouveaux personnages plus «à la page»!

 

Des exemples? D’abord, il y a cet épisode de 2010 qui a terriblement fait parler de lui : celui où non seulement Barak Obama est venu prendre un bain de foule chez Pop’s, pendant sa campagne électorale, mais où il y a même savouré un lait frappé en compagnie de… sa plus célèbre rivale : Sarah Palin!! C’était, je crois, la première fois qu’un homme politique aussi important figurait dans la série, et on le montrait en train de tendre la main à son adversaire, le temps d’un soda!!? C’était culotté!

 

Et ce n’était qu’un début!! Car Parent nous réservait encore bien des surprises! Par exemple, toujours en 2010, las de voir Archie faire la girouette entre ses deux habituelles émules, il a imaginé une nouvelle flamme pour notre rouquin préféré : nulle autre que Valerie, la musicienne afro-américaine du groupe de Josie et les Pussycats!! Non seulement Parent orchestrait-il ainsi un très intéressant cross-over (Josie et les Pussycats étant une des nombreuses séries dérivées de la franchise), mais il osa montrer le premier baiser interracial de tous les albums d’Archie et compagnie!! Imaginez l’émoi dans les chaumières : non seulement un baiser, mais entre une noire et un rouquin!!! C’était digne du célèbre baiser entre le capitaine Kirk et sa lieutenante Uhura, dans le 65e épisode de la série Star Trek, l’originale!!

 

Mais le plus grand coup de pied que monsieur Parent a donné dans les dogmes gentillets qui sévissent à Riverdale (et probablement son plus étonnant!), ça a été l’entrée en scène d’un nouvel élève, Kevin Keller, dans le tome #202 de la série Veronica, fascicule qui a nécessité une réimpression – une première chez Archie comic!! C’est d’ailleurs l’album-compilation dans lequel on retrouve ce fascicule que je me suis enfin décidé à acheter, même s’il n’était qu’en anglais, lors du dernier ComicCon de Montréal… un an après avoir entendu parler de ce Kevin Keller (et de ce Dan Parent!) pour la première fois, lors de ma première visite au ComicCon de 2011!!

 

«Mais en quoi ce nouvel arrivant vient-il chambarder les habitudes??» me demanderez-vous avec raison!! Et bien, au départ, il ne le fait qu’en restant lui-même, c’est-à-dire en se présentant tel qu’il est, soit un beau bonhomme naturel et sympathique! Il n’en fallait pas plus pour que Veronica délaisse son Archie et tente de sauter sur ce nouvel arrivant pour se l’accaparer. «Mais il n’y a rien là de si extraordinaire!? Pas de quoi fouetter un chat!!», vous exclamerez-vous. Et vous aurez encore bien raison!! Car ce n’est qu’un peu plus tard qu’on apprend la nouvelle : ce beau jeune blondinet aux yeux bleus… préfère les gars!! Et oui! Un personnage gay dans une BD pour ados!! Quelle audace, mais, surtout, quelle bouffée de fraîcheur et quelle superbe initiative!!! Il était plus que temps que le «neuvième art – jeunesse» fasse une place à cette minorité invisible!!

 

Quand on sait à quel point l’adolescence est un âge où tous les jeunes se cherchent, même ceux qui cadrent dans le moule de la norme, imaginez combien un jeune gay ou une jeune lesbienne doit ramer encore plus fort pour parvenir à se comprendre, à s’accepter, à explorer sa personnalité et ses préférences… et tout ça, à contre-courant, malgré tous les sarcasmes, les insultes, les risées et les moqueries qui sont, encore maintenant, malheureusement, le lot quotidien de bien trop d’entre eux, dans nos écoles!

 

De prendre la peine de montrer un jeune épanoui et parfaitement équilibré, entouré d’une famille aimante et de plein d’amis qui l’acceptent avec une ouverture tout à fait réjouissante (oui, même Veronica s’en remettra, et deviendra sa meilleure copine!), c’est vraiment digne de mention : on ne peut qu’applaudir!! Bien sûr, ce n’est pas suffisant : il ne faut pas se rabattre sur cet exploit et éviter dorénavant le sujet! L’homosexualité est une réalité qui fait partie du quotidien de bien des gens, tant les 10% de la population qui sont de cette orientation sexuelle que leurs proches et leurs connaissances. De nos jours, tout le monde connaît un gay, dans son entourage plus ou moins immédiat. Il est donc non seulement normal mais bien louable et salutaire qu’on en montre à nos jeunes : qu’on pense aux trop nombreux adolescents qui n’arrivent pas à gérer leur situation lorsqu’ils se découvrent gays et qui mettent fin à leurs jours! Plus on verra de représentation positive et naturelle de gays, dans les romans et à la télé… mais aussi dans les albums de BD et les récits pour la jeunesse, plus le processus d’acceptation de ces jeunes s’en verra facilité, et plus les gens de leur entourage trouveront les mots et les moyens de les soutenir «au cœur de leurs tempêtes»! C’est sûrement pourquoi monsieur Parent s’est vu attribuer bien des prix de la part de diverses associations visant à contrer l’homophobie!

 

Que ceux qui sont sceptiques et qui croient que leurs enfants sont un peu trop jeunes pour être exposés à cette réalité se rassurent tout de suite : si on n’a jamais rien vu de déplacé chez Archie et sa bande, pas même un petit «baiser français» ou une main baladeuse, pensez bien qu’il en va de même pour Kevin!! Jusqu’à présent, il se dit gay, mais on ne parle à peu près pas de ses histoires de cœur : pas de flirt, pas de promenade main dans la main ni même de regard appuyé!! Kevin est aussi aseptisé que tous les autres personnages de la franchise, et je ne crois pas qu’on se permettra un jour d’y exposer ses parties de jambes en l’air!! ;^) Dans cet album-compilation, par exemple, on a plutôt droit aux réactions de Kevin et de ses amis face aux moqueries de certains esprits obtus ou lors de sa course à la présidence du conseil scolaire, ainsi qu’aux intéressantes relations qu’il entretient avec les membres de sa famille, principalement avec son père, un héros de guerre qui l’inspire et qui lui montre à devenir un homme droit et impliqué, ne se laissant guider que par les vraies valeurs du cœur.

 

Quand à Dan Parent, il continue de nous surprendre en nous proposant des croisements toujours aussi étonnants, comme une rencontre entre la bande d’Archie et le très populaire groupe musical Kiss (?!!?)… Il semblerait même que les personnages de la célèbre série Glee se préparent à croiser Archie et ses amis!!? Qui sait : peut-être aurons-nous droit à un duo entre Kevin et le jeune Kurt?? C’est à suivre!

 

P.S. : Si vous avez bouquiné en librairie, ces derniers mois, peut-être avez-vous aperçu, vous aussi, ces albums BD à couverture rigide sur lequel on peut voir Archie en train de se marier : un tome avec Betty, un autre avec Veronica?? Et bien sachez que vous n’avez pas eu la berlue! En effet, les éditions Héritage, qui nous ont si longtemps offert les traductions françaises des comics américains en version pulp, ont décidé de traduire cette nouvelle série dérivée et de la publier en albums «de luxe». Ces albums nous présenteront différentes versions de l’avenir des principaux personnages, une fois devenus adultes! En plus de ces deux trames alternatives (Archie + Betty, Archie + Veronica), les Américains ont déjà eu droit, eux, au mariage d’Archie avec Valerie (suivi de la naissance du premier bébé mulâtre de la collection!) et à celui de Kevin avec un homme qu’il a rencontré… dans l’armée!! Ces autres tomes seront-ils traduits par nos éditeurs québécois?? Moi, je nous le souhaite!!

 

Car convenez avec moi que la petite banlieue de Riverdale n’est plus ce qu’elle était… et que c’est bien tant mieux!! ;^)

 

 

 

Archie’s Pal KEVIN KELLER

 

Auteurs : Dan PARENT

Éditions : Archie Comic Publications inc.

Année : 2012

Nombre de pages : 160, couleur

Appréciation : 4,5 /6


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Arsenul et Anne des Ocreries : Tu as raison, Ars... Ma tante tenait un dépanneur, et elle vendait beaucoup de ces petits fascicules. Alors que mes cousins avaient droit à 25¢ de bonbons gratuits à chacune de leur visite au dépanneur, moi, je disais à ma tante : «Je ne prendrai rien cette fois-ci, puis rien la prochaine fois, puis à ma troisième visite, je prendrai un Archie (ou un Jughead) - car chacun coûtait 75¢!» Ma tante était tellement épatée de constater qu'un enfant puisse préférer des livres à des bonbons qu'elle me laissait le livre, à chaque fois!! J'étais donc, en quelque sorte, trois fois plus gâté que mes cousins!! Et c'était une grande victoire, pour le petit intello introverti que j'étais, à l'époque!! Merci, tante Jacqueline!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le jeudi 25 octobre 2012 à 22:57


Anne Des Ocreries, au Québec, il n'y avait que ça. Les Archies étaient vendus même dans les endroits où on ne vendait pas de journaux. Chez mes tantes et cousines, il y en avait toujours qui trainait. J'ai déjà vu des sacs à poubelle plein dans des ventes de garage.
Rédigé par Arsenul le jeudi 25 octobre 2012 à 17:56


@ Arsenul : Comme très souvent (presque toujours, en fait!!), tu as mis le doigt en plein sur l'essentiel du phénomène : voilà un magnifique exemple d'intégration intelligente! Maintenant, si la série ne t'intéresse pas plus que ça, je te comprends tout à fait! Moi non plus, finalement, je ne crois pas que je replongerai dans la Archimania!! D'autant plus que les dessins (dont je n'ai pas parlés dans ma chronique) sont un peu décevants, en deçà de ce que la série nous a déjà habitués!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 25 octobre 2012 à 17:54


Oh, c'était dans les 60's - 70's, hein, je n'ai pas le souvenir d'en avoir recroisé en kiosque depuis....et c'était très marginal, comme diffusion ; j'étais plus souvent dans les hebdomadaires "Tintin" et "Spirou" ! :)
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 25 octobre 2012 à 3:35


Très intéressant billet. Je savais qu'un personnage gay était apparu dans Archie, mais tu nous fais une historique des plus intéressante. Ce qui est le plus louable chez Dan Parent, c'est que ce personnage, mis à part un détail, son orientation sexuelle qu'on ne verra pas plus que les hétéros, est normal. Pas de stéréotype, pas de préjugés. Habituellement, quand on insère le quota de gay ou de multiculturalité, on en beurre trop épais. A t'on déjà vu un Gaspésien dans un téléroman qui n'avait pas un gros accent rustre? Mais bon, de là à me donner le goût de lire des Archies, il y a un pas...
Rédigé par Arsenul le mercredi 24 octobre 2012 à 20:51


@ Kikine : J'aime bien le terme «incontournable»! Non pas qu'il s'agisse d'une lecture indispensable (bien loin s'en faut!!), mais il est certain que tous les Nord-Américains sont tombés face à face avec un de ces livres, un jour, et s'y sont laissé tenter, poussés par un ami-lecteur... ou par les gags des couvertures très colorées!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 24 octobre 2012 à 18:34


Jamais lu d'Archie. Il me semble par contre que c'était une lecture incontournable parmi les jeunes d'Amérique du Nord, non ? (je ne pense pas en avoir entendu parler avant de venir vivre ici)
Rédigé par kikine le mardi 23 octobre 2012 à 17:37


@ Anne des Ocreries : Je ne savais pas que ces récits avaient réussi à traverser l'Atlantique!? J'avais même plutôt l'impression que bien peu d'Européens connaissaient ce benêt de rouquin!! Heureux d'apprendre que certains d'entre vous ont déjà lu de ses aventures... même si elles pouvaient difficilement rivaliser avec la qualité des productions françaises ou belges!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 21 octobre 2012 à 23:06


@ Allie : C'est vrai que cette série reste une série assez primaire, et tu as tout à fait raison de souligner les clichés qu'elle nous offrait. On s'entend : on est ici en présence de «lectures vide-tête», de celles qu'on oublie cinq secondes après avoir refermé la couverture! D'où, effectivement, l'importance du travail de monsieur Parent. Comme tu dis, il y a peut-être de l'espoir!!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 21 octobre 2012 à 23:00


j'ai dû en lire un ou deux quand j'étais gamine, des Archie....y a avait aussi Aggie, tout ça, ça traînait dans les chambres de mes grands frères et soeur, et je me régalait, parce que c'était drôle et, pour nous, tellement exotique !!! Nos écoles nous paraissaient encore plus "out", après....:)
Ce bon vieil Archie, j'en reprendrais bien une louche, vintage, en fait, ça me plairait de les prendre au début, pour voir...et pour me sentir gamine encore un p'tit peu ! :)
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 21 octobre 2012 à 17:13


J'ai trouvé ton billet vraiment très intéressant! Tu réussis (presque) à me faire apprécier Archie! Bon d'accord, je l'avoue, j'ai toujours détesté cette bande. Même adolescente. Je n'aimais pas ces comics parce que je trouvais les dialogues insipides et souvent bourrés de fautes. Et puis c'était assez loin de moi. Les problèmes de cœur de ce bon vieux Archie, tiraillé entre deux filles que je n'aimais pas vraiment, me tapaient sur les nerfs ;) j'avais assez de mes copines d'école pour me parler de ce genre de choses ;)
Comme tu le vois, je n'étais pas du tout le public-cible, même quand j'en avais l'âge ;)

Bon, ce qui m'a intéressée dans ton billet c'est le travail accomplit par Dan Parent. Faire avancer une série bourrée de cliches, demeurée coincée dans le temps, ça a du mérite. D'autant plus qu'il fait intervenir le président et un personnage homosexuel. Ce n'est pas suffisant à mon goût, mais c'est un début!
Rédigé par Allie le dimanche 21 octobre 2012 à 16:37




Dernièrement, j'ai lu... Épée d'Ardenois
#02- la Prophétie
06 avril 2020

Plus belles histoires de...
#CJ01- les Plus belles histoires des Castors juniors, vol.1
18 mars 2020

MacGuffin et Alan Smithee
#02- Opération Grande Zohra
05 mars 2020

Supercrash!
#01- Héros par hasard
01 janvier 2020

Boumeries
#04- Boumeries, volume 4
26 octobre 2019

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Des nouvelles bien tardives... des auteurs de chez-nous!
26 mars 2020

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Joel, sur Complots et manigances font difficiles apprentissages

Belzaran, sur Complots et manigances font difficiles apprentissages

anne des ocreries, sur Complots et manigances font difficiles apprentissages

Arsenul., sur Complots et manigances font difficiles apprentissages

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Des nouvelles bien tardives... des auteurs de chez-nous!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin