Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Mon 11e safari-dédicaces : Mon festival, ce n'est pas un festival, c'est l'hiver!! (air connu)
Écrit le samedi 19 avril 2014 par PG Luneau

Festival de la BD francophone de Québec 2014

(Première partie)

 

L’an dernier, à pareille date, je vous racontais qu’une grosse bordée de neige avait surpris tous les festivaliers lors de l’édition 2013 du Festival de la BD francophone de Québec… Une de ces bordées intenses mais sans lendemain, comme il nous en arrive régulièrement, à chaque printemps, comme si l’hiver voulait nous rappeler qu’il allait revenir, incessamment!...  Et bien cette année, c’est tout le festival qui a été sous le joug des rigueurs de l’hiver!! Avec ce froid qui s’éternisait et ces flocons qui tombaient encore presque quotidiennement, comment faire pour ne pas que nos invités européens se complaisent dans leurs clichés sur le Québec, «blanc 12 mois par année»??!! On a dû ramer fort pour les convaincre que oui, parfois, la neige finissait par fondre et qu’il arrivait qu’on voie les pelouses!! La semaine dernière, ils ne pouvaient que nous croire sur parole et, bien franchement, ils semblaient avoir du mal à le faire!! ;^)

  • Mais qui étaient-ils, ces bédéistes invités à la 27e édition du festival?? La grosse vedette, celle qui a attiré les foules, c’est Grzegorz Rosinski, le dessinateur de la toujours aussi populaire série Thorgal. Personnellement (et j’entends déjà vos tollés!), son style très charbonneux ne me plaît pas trop et, quoi qu’en disent bon nombre de mes amis, Thorgal est peut-être une série géniale, mais je n’y ai pas accrochée! (Grand bien m’en fasse : quand on a plus de 2000 albums en attente de lecture, on est bien content de pouvoir mettre de côté certaines séries-fleuves!! ;^) Quoi qu’il en soi, les organisateurs ont dû, pour endiguer la foule et répondre aux exigences du vieux dessinateur (il dépasse quand même les 70 ans, le bonhomme!?!), fonctionner par tirage au sort pour limiter le nombre de dédicaces. Le pire… c’est que j’ai gagné à l’un de ces tirages!! En effet, j’ai quand même pu lui faire faire une de ses dédicaces (il travaille à une vitesse prodigieuse, le bougre : en trois coups de crayon gras, les visages de ses personnages nous sautent aux yeux!!), pour le compte d’un ami! Reste que cet homme nous est apparu assez fermé, presque bourru, ne parlant pratiquement à personne pendant qu’il travaillait. dédicace Fournier / Bizu
  • L’autre grand bonze qui est venu faire plaisir à ses fans, c’est Jean-Claude Fournier, le fameux bédéiste qui a eu l’ingrate tâche de reprendre les aventures de Spirou et Fantasio sitôt après le génialissime Franquin. Tout aussi âgé que Rosinski, monsieur Fournier s’est toutefois avéré un peu plus volubile, malgré ses douleurs aux genoux, exacerbées par les côtes de notre Vieille Capitale! ;^) Ainsi m’a-t-il conté qu’il se remettait assez bien de son opération à cœur ouvert et qu’il ne lui restait plus qu’à retrouver un peu de son souffle (ce en quoi nos rues pentues l’aidaient bien, peut-être même un peu trop! ;^).

J’aurais aimé lui faire dédicacer plus d’un album, mais les files étaient toujours très longues pour lui. J’ai donc délaissé le Spirou et Fantasio que j’avais apporté, de même que mon tome #1 des Crannibales (série qu’il a aussi dessinée, dans un tout autre style!!) pour me contenter d’une mignonne petite dédicace dans un vieil album de Bizu, série sur laquelle il s’occupait tant du dessin que des scénarii. Il était bien content de retrouver ce vieil album, paru en 1986, chez Fleurus (bien qu’une intégrale de toutes les aventures de ce charmant petit personnage vient de débuter, chez Dupuis!).

  • Autre incontournable du 9e art franco-belge de passage chez-nous, plus jeune celui-ci : Laurent Verron, dessinateur des séries Odilon Verjus, le Maltais et Fugitifs sur Terra II, mais encore plus connu depuis que Roba lui a laissé les rênes de sa plus illustre création, Boule et Bill ! En discutant avec lui, j’ai appris que Cric et lui avaient encore plusieurs idées pour poursuivre Fugitifs sur Terra II, mais que les gens de chez Dargaud n’étaient pas suffisamment satisfaits des ventes de cette (pourtant!) excellente série de space opera pour la jeunesse!

dédicace Verron / Boule & BillPuis, je n’ai pu faire autrement que de le féliciter pour sa versatilité : qui pourrait croire que le dessinateur qui réalise maintenant les mignons petits dessins rondouillets de Boule et Bill, dans le plus pur style de Roba, est le même que celui qui dessinait Odilon Verjus, ce moine voyageur et bon vivant au style infiniment plus jeté que les deux rouquins les plus célèbres de la BD franco-belge!! Cette autre série (que je connais peu, je dois l’avouer) était écrite par Yann et se voulait une satire sociale et politique assez mordante, d’où son édition dans la collection Troisième Degré, chez Lombard… Certains épisodes ont pourtant été publiés dans quelques journaux ou magazines, ai-je appris, en France et en Belgique! Le tome que j’ai fait dédicacer s’intitule Breiz Atao, qui, en langue bretonne, se veut un slogan pro-nationaliste que les militants de tous poils utilisent depuis belle lurette!

Parlant de prépublication dans les magazines, j’en ai appris une bonne : les gags de Boule et Bill, maintenant écrits par toute une panoplie de scénaristes divers (même Ferri s’y serait adonné!?!), reviendront sous peu dans le magazine Spirou, à chaque semaine!!? Verron était en effet tout fier d’annoncer à Delaf et Dubuc, qui passaient devant son stand, qu’ils allaient être «confrères de magazine»!! C’est une belle nouvelle!

De plus, j’ai aussi appris que Verron était à préparer un épisode bien particulier de la célèbre collection Spirou et Fantasio par…! Étonnamment, cet album ne racontera pas une aventure du célèbre groom!!?? Il s’attardera plutôt à la vie (fictive) du collègue de travail de Rob-Vel, un rouquin sur lequel ce vieux bédéiste s’est réellement basé pour créer le tout premier Spirou!!? Il l’avait rencontré alors qu’ils travaillaient tous deux comme grooms sur un paquebot!! Wow!! Étonnant et détonnant! Je sens que je vais y adhérer… comme je l’ai fait avec tous les autres tomes de cette collection!! ;^)

  • J’ai été bien content de recroiser si vite Bannister et Grimaldi, les charmants auteurs de Tib et Tatoum. Vous vous rappellerez peut-être qu’ils avaient été mes coups de cœur du dernier Festival de la BD de Montréal, l’été dernier, alors qu’ils m’avaient dédicacé, notamment, tous mes albums des Enfants d’ailleurs. Pour les en remercier, j’ai décidé (un peu en retard, il est vrai : j’aurais dû y penser lors du Festival même!!) de leur offrir… une BD québécoise!! Et j’ai opté pour un exemplaire de Miam miam fléau, de mon ami Marsi! Ils ont eu l’air de bien apprécier. Outre leur nouveauté, le deuxième tome de Tib et Tatoum, Bannister m’a dédicacé le cinquième tome de l’excellent Orbital, qui s’avère être un hors-série rassemblant cinq courts récits du scénariste, mais illustrés par des «artistes invités». Étant l’un de ceux-là, Bannister m’a donc fait une petite Mézoké Izzua, débutée par une étampe de son visage, auquel il rajoute, au crayon, le reste du corps!

Évidemment, je n’ai pas pu résister à l’envie de me procurer le premier tome de Big Bang Cats, la nouvelle série écrite par Flora Grimaldi mais illustrée par Anna Cattish, une Russe au style très sympathique. Madame Grimaldi m’avait déjà raconté, en mai dernier, que ça allait être l’histoire de quatre ados un peu rejets qui allaient parvenir à devenir populaires en formant un groupe de musiciens… masqués!! Cette fois-ci, j’ai appris que les couleurs de l’album, dans une très intéressante palette de fuchsia, de bourgogne et de turquoise, très mates, n’étaient pas de Grimaldi, qui pourtant est coloriste! Tib et Tatoum lui demandant bien assez de temps, elle a préféré cette fois-ci laisser cette tâche à sa partenaire. Moi qui m’attendais à une petite signature de la part de la scénariste, j’ai été agréablement surpris en constatant que madame Grimaldi se mettait «dans la peau de sa dessinatrice» (à l’instar de Tristan Roulot, pour les Goblin’s ou même Frédéric Antoine, parfois, dans les Biodôme!!) et dessinait, dans un style presque identique, un des personnages de la série!

  • Autre scénariste en visite chez-nous : Jean-Christophe Derrien, auteur de diverses séries, diptyques et one shot, dont Miss Endicott, Poker, Résistances et Time Twins. Malheureusement, monsieur Derrien a joué de malchance en ce qui me concerne : comme le site internet du festival n’avait pas mis en ligne son horaire de dédicaces, je n’ai jamais pu trouver le jour idéal pour traîner ses albums afin qu’il puisse me les signer!! Toutefois, j’ai pu lui jaser, vite fait, sur un coin de table, alors que j’attendais en file pour une autre dédicace. Il m’a appris que non seulement il venait très souvent au Québec, mais qu’il aimerait peut-être même s’y installer, advenant qu’il s’y déniche un petit boulot en parallèle!! Puisqu’il enseigne actuellement dans une école de BD, en France, je lui ai suggéré de s’informer auprès de l’Université du Québec en Outaouais, où se trouve l’École Multidisciplinaire de l’Image… et il m’a annoncé que des amis à lui l’avaient effectivement déjà mis en contact. Peut-être accueillerons-nous sur nos terres un autre Français partisan du 9e art d’ici peu?? Peut-être aurai-je la chance de faire signer mes albums, après tout!? D’ailleurs, en apprenant que je tenais un blogue, monsieur Derrien m’a gentiment offert sa carte et s’est dit très disponible pour une entrevue : je sens que vous en réentendrez parler!! ;^)
  • Ma découverte du festival, c’est Dollphane. Ce jeune bédéiste illustre les Elfées, une série rose bonbon (presque à outrance! ;^) destinée aux jeunes filles de 7 à 10 ans. Normalement, je n’aurais pas accroché à cette série, qui est bien loin de mes intérêts… Mais j’ai pensé à mes jeunes élèves : je suis quand même en charge des achats pour la bibliothèque de l’école (la belle excuse!! ;^)… Puis le pauvre homme était là, souvent seul… Ses dessins, fortement inspirés par les mangas, sont très jolis, même s’ils sont girly puissance mille!! ;^) Je me suis dit que je ne perdais rien à avoir au moins un de ses albums dans ma collection, surtout qu’il allait être dédicacé!... Et je suis rentré à la maison avec… les quatre premiers tomes, finalement!!! Au fil des jours, Dollphane et moi avons discuté : de l’éclosion des BD pour filles, au cours des dernières années; des mangas de sa jeunesse qui l’ont grandement influencé (Candy, Demetan…), puis des 4 As, autre série que nous appréciions beaucoup, tous les deux (il m’a même montré des dessins de Doct et de Dina qu’il s’est amusé à faire, dans son carnet, lors des creux dans ses périodes de dédicaces : vraiment mignons!! ;^)…

ElféesDollphane

Puis, il m’a expliqué le partage des tâches sur les Elfées : alors que l’un s’occupe plus du scénario à proprement dit (Carrère, si ma mémoire est bonne), l’autre (Weissengel) fait tout le découpage, que Dollphane n’a plus qu’à respecter! Reste toutefois que chacun peut donner son avis!! Ainsi, c’est Dollphane qui aurait un peu insisté, au départ, pour que le personnage d’Obéron ne soit pas qu’un personnage occasionnel! Cette série, qui jusqu’à présent était prépubliée dans le magazine Julie (magazine à mille lieues de la virilité, vous vous en doutez bien!! ;^), sortira dorénavant directement en album. D’ailleurs, j’ai appris en primeur que les épisodes à venir transporteront les quatre protagonistes en Afrique, où elles seront confrontées à la magie locale!! Une nouveauté qui obligera bien évidemment leur dessinateur à faire quelques recherches graphiques : un beau défi qui le stimule et qui entraînera sans doute tout un lot de belles découvertes!!

  • Autre coqueluche du festival : le très célèbre Boulet, au blog si populaire (il est dans mes favoris depuis très longtemps, d’ailleurs, et je vous conseille d’aller y jeter un œil, de temps à autre!!). Personnellement, c’est via ses BD jeunesse que j’ai d’abord fait sa connaissance, il y a une dizaine d’années : les désopilantes Rubriques scientifiques (un hommage jubilatoire aux Rubriques-à-brac  de Gotlib et Goscinny), puis les Ragnarok (racontant les très amusantes mésaventures d’un pauvre petit dragon qui ne peut ni voler, ni cracher du feu… Vous en saurez justement plus dans ma prochaine critique!! ;^)… Mais j’aime aussi ses Notes (dont je vous ai déjà parlé, il y a longtemps!!), qui reprennent les planches de son blogue, mais avec, toujours, au moins une quarantaine de planches originales! L’alimentation de ce blogue et sa transposition en albums-papier occupant tout son temps, ce très charmant barbu m’a confirmé qu’il n’y aura plus d’albums de Ragnarok, ni de nouvelles Rubriques scientifiques, ce que je trouve très dommage… D’autant plus qu’une vingtaine de Rubriques inédites dorment dans ses tiroirs, prêtes à être éditées!! ;^(  Quand je lui ai fait remarquer que ce ferait un superbe supplément-cadeau à incorporer dans une éventuelle intégrale des Rubriques, il m’a semblé trouver l’idée très intéressante… Mais apparemment, ses rapports avec Glénat ne sont plus ce qu’ils ont déjà été, puis le magazine Tchô!, de Titeuf, n’est plus, donc je ne crois pas que mon souhait de lire un jour de nouvelles Rubriques sera exhaussé… Snif snif!! ;^(

dédicace Boulet / Rubriques scientifiques dédicace Boulet / Rubriques scientifiques 2

Chose certaine, ce généreux et sympathique auteur est très à son aise ici : il n’en est pas à son premier passage par chez-nous, et il y a beaucoup d’amis, notamment chez les gens des éditions Pow pow! J’ai bien apprécié l’entendre improviser des chansons ridicules, accompagné par les accords de mini-guitare de la jeune Sophie Bédard!! Un moment de pure folie!! ;^)

(Remarquez que ce bédéiste numérote ses dédicaces!! Comment fait-il pour garder le compte?? Je n’en ai pas la moindre idée!?! Pourtant, je ne l’ai jamais vu annoter quoi que ce soit sur un petit bout de papier!? Par la bande, ça vous  donne une petite idée de combien de dédicaces il se tape en trois ou quatre jours de festival!?! ;^)

  • Finalement, il ne me reste plus qu’à vous parler du dessinateur que j’avais le plus hâte de rencontrer et qui allait être, j’en étais certain, mon coup de cœur du festival, un créateur dont je vous ai parlé à deux reprises déjà : Etienne Willem, créateur de Vieille bruyère et bas de soie et de l’Épée d’Ardenois! À lui seul, il valait le voyage à Québec!! Il n’était vraiment pas connu de mes amis collectionneurs, mais ses dédicaces sont tellement sublimes que son nom a fait traînée de poudre parmi mes comparses et il est devenu leur nouvelle coqueluche, à eux aussi!! Willem

Si bien qu’on était tous les matins une bonne douzaine de fans finis qui se retrouvaient, en ligne, dès 8 h 30, trente minutes avant l’ouverture officielle du Salon, pour pouvoir mettre la main sur les précieux billets que les gens de chez Flammarion donnaient, pour endiguer notre passion!! C’est qu’on était prêts à attendre (et accaparer leur kiosque) de 9h00 à 13h00 pour être certains d’avoir une de ses œuvres!!

Ainsi, grâce à ma persévérance (et à mon réveille-matin, avouons-le!! ;^), j’ai pu avoir cinq superbes dédicaces à l’aquarelle : deux dans mes Vieille bruyère et bas de soie, et trois dans mes Épée d’Ardenois! Quelle générosité!! Un soir, le pauvre a presque raté sa navette pour le spectacle Burlesque organisé dans le cadre du Festival, tout ça parce qu’il a tenu à terminer ma dédicace!?! Une autre fois, alors qu’il n’avait pas fini de passer la douzaine de festivaliers qui avaient reçu leur coupon mais que son temps au kiosque était terminé (un autre auteur devait prendre sa table)… il les a tous invités à le suivre à la cafétéria du Palais des congrès pour qu’il leur dessine leur «dû»!!? Wow!! Notez que je l’ai, lui aussi, remercié en lui offrant un album de Miam miam fléau!! Le plus difficile avec lui, c’était de se décider à choisir quel personnage on voulait qu’il nous fasse : ils sont tous si originaux et superbes qu’on arrivait toujours difficilement à se décider!!

Alors que je m’extasiais sur sa façon de rajouter de l’aquarelle sur ses dédicaces, trouvant que ça accentuait, en un coup de poignet, les jeux d’ombres et de lumières, monsieur Willem m’a appris que depuis qu’il colorise de cette façon, il a même changé sa manière de dessiner!? L’aquarelle ajoute tellement de profondeur, m’expliqua-t-il, qu’il peut se permettre de moins travailler celle-ci dans ses lignes ou ses décors, sachant qu’il corrigera le tir avec la couleur!?! Quand je lui ai demandé si la ressemblance de ses dessins avec ceux des films de Disney était volontaire, monsieur Willem m’a beaucoup surpris en me répondant par la négative! Lui-même a été étonné en lisant la série de romans le Trône de fer : il y a trouvé plusieurs ressemblances avec sa saga l’Épée d’Ardenois… alors que son scénario était écrit bien avant qu’il ne prenne connaissance de l’existence de la saga de George R. R. Martin, qui fait tant parler d’elle, ces derniers temps!! Pour ce qui est de l’Épée d’Ardenois, justement, elle se terminera avec le tome #4, qui est déjà bien entamé.

dédicace Willem / Épée Ardenois dédicace Willem / Épée Ardenois 2 dédicace Willem / Épée Ardenois 3

J’ai été plus qu’heureux d’apprendre qu’il est fort possible que l’on retrouve les personnages de Vieille bruyère et bas de soie, car c’est un univers que Willem a bien aimé mettre en scène… Mais ce serait plus à moyen ou à long terme! Pour le moment, il est de plus en plus intéressé par le mouvement steam-punk, et aimerait travailler sur une nouvelle série qui aborderait ce genre mais de façon lumineuse, et non pas sombre et glauque, comme c’est trop souvent le cas!

Et puis… j’ai eu des explications très intéressantes au sujet du commentaire un peu plus négatif que je dénotais, au 2e boulet de ma critique sur Vieille bruyère et bas de soie! J’ai soulevé à monsieur Willem le petit problème de mise en page que j’avais remarqué, à la p.6 du tome #01… et il a tout de suite su à quoi je faisais allusion!! Il m’a alors expliqué qu’à l’origine, il s’enlignait pour situer son intrigue à notre époque!!?! Il avait donc fait les premières planches (dont celle-là) dans cette optique… jusqu’à ce qu’il réalise qu’il n’y connaissait rien en criminologie moderne, avec ses analyses chimiques et tous ses recours à la technologie!! N’étant pas intéressé à se  lancer dans de telles recherches, il a choisi, un peu tard, de transporter le tout dans les années 30!! Ça l’a obligé à modifier bien des éléments… mais pour respecter ses échéances, il a préféré en garder certains, se contentant dans ce cas-ci d’adapter sa  mise en page : la vignette #1, qui m’a donné tant de mal (enfin, j’ai fini par en venir à bout, rassurez-vous!! ;^), devait, dans la mouture originale, descendre jusqu’au bas de la planche! Tout aurait été parfait sur le plan de la lisibilité… Ce sont les modifications apportées qui ont fait en sorte que les lignes du haut du portail se sont enlignées avec le caniveau inter-cases voisin, d’où l’actuel risque de confusion! Comme quoi il y a bien des choses à vérifier quand on effectue des modifications dans un projet déjà entamé! ;^)

Voilà! C’était le récit de mes rencontres européennes. Quelques autres bédéistes du Vieux Continent étaient aussi présents, Peeters notamment, mais je n’ai pas particulièrement cherché à les rencontrer … Et heureusement, car cette chronique serait encore plus interminable!! ;^)

Maintenant, je vous invite à être bien patients : la suite de mon compte-rendu, où je vous raconterai mes passionnants échanges avec les artistes québécois, connus ou débutants, devrait être mis en ligne sous peu! D’ici là, vous pouvez toujours aller fouiller dans mes archives, pour y lire les critiques d’albums que vous auriez pu manquer!! ;^)

À bientôt!!


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


Monsieur Dany : Merci beaucoup, cher ami!! Tu sais d'ailleurs très bien que c'est en bonne partie pour toi que j'écris tout ça!!
Pour ce qui est de Rosinski, je me répète : c'est son trait que je n'aime pas, pas assez ligne claire pour moi, trop sombre, hachuré, jeté... Bref, les deux histoires que tu me conseilles sont probablement excellentes... mais elles ne m'ont jamais attiré, justement à cause de leur look.
Pour Boulet, je n'ai pas eu le temps de me faire dédicacer ni mon Notes, ni mon Donjon : je les avais amenés, au cas où, mais j'ai dû faire des choix, déjà qu'il m'a fait les deux persos des Rubriques scientifiques que je vous montre, plus une belle Najette, dans un de mes Raghnarok!
Pour ce qui est de mon «reverse attitude», et bien... je suis comme ça, moi, toujours à proposer ce à quoi on ne s'attend pas! C'est plus fort que moi!!?? Non, sans blague, j'ai remarqué que les auteurs sont toujours un peu plus enclin à se livrer quand on les surprend en leur demandant quelque chose de différent! Je faisais pareil dans mes travaux, à l'école : je trafiquais très souvent les contraintes! Par exemple, j'ai déjà remis un travail sur les différents modes de systèmes électoraux... rédigé sous forme de pièce de théâtre!?? Le prof a précisé que j'avais été sa bulle de fraîcheur de sa pile de correction! ;^)
Rédigé par PG Luneau le jeudi 24 avril 2014 à 21:45


Très bon billet. Bon compte rendu! J'avais oublié le papa de Thorgal. Tu aurais pu lui faire dédicacer western ou le comte Skarbek, deux histoires splendides.
Étant fan de Trondheim et de sa série Donjon, j'ai une dédicace de Boulet dans son donjon. Il est généreux et dessine très bien.
j'aime ton côté "contre-courant", demander un Bizu à un maître qui a repris Spirou, c'est formidable!
Je suis d'accord avec toi Willem valait le détour, autant que Peeters surement hé hé hé!
Merci de nous permettre de faire la visite!
Rédigé par Arsenul 73 le mardi 22 avril 2014 à 21:27


@ Anne des Ocreries : Merci, Anne, tu me fais réaliser qu'un dialecte est une variante d'une langue existante, alors que j'ai bien l'impression que le breton ne ressemble à aucune autre langue!! ;^) Je corrige tout de suite!
Pour ce qui est de l'âne, il s'agit d'un moine calotté qui est un personnage très secondaire (pour ne pas dire tertiaire!!) dans l'intrigue... mais il m'est apparu si sympathique que je l'ai préféré aux autres persos plus importants!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le lundi 21 avril 2014 à 9:50


Pierre-Greg ! si tu parles de " dialecte Breton", tu vas te faire tuer, malheureux ! le Breton est UNE LANGUE ! " Breizh atao", c'est quelque chose comme " Bretagne toujours". Tu m'étonnes, que c'est un sacré slogan ! dans les années 70, on le trouvait partout !

Fournier, j'aime bien, de même que Verron. Les Thorgal, je les ai tous lus, mais pourtant n'en ai aucun chez moi. Horreur des sagas qui ne finissent jamais...

Les autres, je ne connaissais que de nom, mais ce monsieur Willem me plaît bien, son âne rigolard ( c'est qui ?), j'adore !
Rédigé par anne des ocreries le lundi 21 avril 2014 à 1:21




Dernièrement, j'ai lu... Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Orbital
#03- Nomades
21 août 2017

Oli
#01- la Forêt aux faux rires
04 août 2017

Promise
#01- le Livre des Derniers Jours
28 juillet 2017

Ma dernière chronique Capsule-Pif #023- le Petit mousse à la grande aventure!
02 septembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Facteur bien mignon cherche lecteurs...

Danielle, sur Désillusions in situ

anne des ocreries, sur Désillusions in situ

yaneck, sur Désillusions in situ

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #023- le Petit mousse à la grande aventure!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin