Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Mon 15e safari-dédicaces : Des petites brèves des bédéistes de chez nous!
Écrit le mardi 23 juin 2015 par PG Luneau

Festival de la BD de Montréal 2015

(Deuxième - et dernière - partie)

Comme je le disais dans la première partie de ce compte-rendu, il y avait bien peu d'artistes étrangers à cette dernière édition du Festival de BD de Montréal. Qu'à cela ne tienne, j'ai tout de même croisé plusieurs artistes d'ici, et certains (que je n'avais pas croisés à Québec, en mars!!) avaient des nouvelles intéressantes à me conter! Les voici, en rafale :

Ma rencontre avec Éric Péladeau, l'auteur de Mon père, l'ébéniste et de Liz et Dio, a été riche en informations!! D'abord, il m'a appris que son nouveau poste de directeur de la collection BD Premières lignes (maintenant intégrée chez Vents d'Ouest, rappelons-le), poste qu'il partage avec Paul Roux (l'auteur d'Ariane et Nicolas), lui demande bien du temps, mais lui en laisse quand même un peu pour divers petits projets : des contrats d'illustrations, sa planche mensuelle dans la toute nouvelle (et toute chouette!!) revue Curium (la grande sœur de la revue les Débrouillards ;^), des rénos chez lui... mais aussi un projet de roman qui commence à lui turlupiner les méninges!! ;^) Et puis, il envisage aussi de reprendre sa petite série de strips l'Âge de l'innocence, dans laquelle il avait personnifié ses trois très jeunes filles... mais en la redessinant avec le nouveau style visuel qu'il a développé depuis quelques années, un style plus graphique où l'on sent un peu plus l'apport technologique... C'est à suivre!

Éric m'a aussi beaucoup parlé de son poulain et ami, Ian Fortin, dont le Boni commence à faire tout un bonhomme de chemin!! D'abord, rappelons à ceux qui ne le savent pas encore que cet amusant lapin blanc paraît depuis peu toutes les semaines dans le très sélect mais toujours glamour journal de Spirou, rejoignant ainsi les Québécois Delaf et Dubuc et leurs Nombrils. Pour ce qui est du premier tome de Boni, paru il y a quelques années chez Premières lignes, justement (à l'époque où ce studio corporatif volait de ses propres ailes! ;^), il paraît qu'il y a de très bonnes chances que monsieur Fortin en redessine presque la moitié, advenant une éventuelle réédition chez Dupuis!! En effet, ce perfectionniste trouve que son style a un peu trop changé depuis ses premières planches!?! Il voudrait une plus grande uniformité entre ce qu'il réalise aujourd'hui et ses dessins d'alors... qui ne datent pourtant que de 2011! ;^)

Finalement, j'ai appris (mais chut!! c'est un secret!) qu'un réseau de télé lui aurait peut-être commandé une version animée de ces gags!! 52 capsules d'une minute, ça peut être long quand une équipe entière planche dessus... Imaginez si le mec (perfectionniste, ai-je précisé tout à l'heure??! ;^) se donne le défi de tout faire seul, même la grande majorité des voix!!!??? Tout un défi! On lui souhaite bonne chance... advenant que l'information soit fondée!??! ;^)

Je me suis procuré le tout dernier album de Michel Falardeau, le Domaine de Grisloire. Comme vous vous en rappelez peut-être, il m'en avait déjà expliqué le synopsis : dans un Québec tout à fait contemporain, une jeune femme se perd dans un boisé... Quand on la retrouve, quelques temps plus tard, elle n'a plus souvenir de son errance... Pourtant, elle commencera à faire des rêves troublants, à avoir des visions fugaces... Serait-ce des réminiscences de ce qu'elle a vécu lors de sa mystérieuse escapade dans la forêt??

Michel m'a raconté qu'il s'était amusé à introduire de ses amis bédéistes dans les planches de cet album! Ainsi, une des jeunes filles du party d'Halloween, au début de l'album, prend l'apparence d'Estelle Bachelard, alias Bach (qui est maintenant une collègue d'atelier de Falardeau!). De même, je n'ai pas mis beaucoup de temps à découvrir le personnage qui a les traits de Francis Desharnais, une fois que Michel m'eut dit que ce dernier y apparaissait aussi, quelques pages plus loin!! ;^) J'adore ces caméos entre copains!! ;^)

J'ai été très étonné d'apprendre que la conclusion de ce diptyque paraîtra dès cet automne, en Europe!! :^0  Michel espère que la réception du lectorat sera bonne, car il a plusieurs autres idées pour continuer à exploiter ce même univers, où le fantastique s'imbrique dans le quotidien de jeunes Québécois. Il aimerait ainsi que certains des personnages secondaires de ce diptyque deviennent les personnages principaux d'autres cycles! Cool!! On lui souhaite de tout cœur que ça fonctionne, non??! ;^)

Jean-Sébastien Bérubé & Michel Falardeau

Pour ce qui est de Jean-Sébastien Bérubé, il y a aussi du neuf!! Son grand projet sur son voyage au Tibet risque de changer assez radicalement, car il est sur le point de signer avec une grosse maison d'éditions qui lui demande toutefois d'oublier le format roman graphique pour rentrer le tout dans un format plus classique, avec un nombre de pages plus standard. Si tout se concrétise comme il le souhaite, J.-S. devra réorchestrer son récit en le réduisant, en le réaménageant et en en redessinant une bonne partie! Bonne chance, J.-S.!

Stéphanie Leduc, quant à elle, vient d'autopublier le premier tome de sa série fantastico-érotique Dryades. Elle m'a annoncé que sa série jeunesse Titi Krapouti et cie, éditée originalement chez Glénat Québec, a été reprise par les éditions Vents d'Ouest (dans la collection Premières lignes, encore elle!! ;^), et qu'un tome #3 est déjà en préparation : il devrait sortir pour Noël 2016, en même temps que la réédition des deux premiers tomes! ;^)

Freg et Makina, créateurs de l'amusante série la Bande à Smikee, avaient aussi une grosse nouvelle à m'annoncer : ils viennent de concevoir un nouveau type d'atelier pour les écoles! En complément de l'atelier de présentation de leur série (qu'ils étaient venus animer à mon école, vous vous souvenez??! ;^), voici un atelier de deux heures de création de BD : la première heure, chaque jeune élabore son scénario, puis la seconde, il le dessine! Un concours vient même d'être lancé pour gagner ce deuxième atelier!

 

Louis offre autre chose qu'un chocolat à Freg!!

Le très posé Michel Hellman, auteur du petit album Mile End, sorti il y a quelques années, a annoncé, lors de la table ronde sur la BD interculturelle, qu'il était en train de préparer un nouveau recueil de saynètes saupoudrées d'un soupçon d'humour, mais qui racontera cette fois son long séjour au Nunavik!

Le deuxième tome d'A.S.T., l'Apprenti Seigneur des Ténèbres étant enfin arrivé chez nous, je suis allé le faire dédicacer par Jean-Philippe Morin, son charmant illustrateur... et il m'a reparlé de son projet avec mon auteur jeunesse chouchou, Dédicace de J.-P. Morin - A.S.T. #2Alain M. Bergeron!!! ;^) Leur album, qui racontera les aventures d'un jeune Inuit, paraîtra possiblement aux éditions Scholastic. Par contre, il faut d'abord qu'ils fassent valider tout le projet auprès de représentants des communautés autochtones du Grand Nord, question de valider la justesse des informations, des valeurs représentées, de l'image transmise... une question de respect de leurs communautés, quoi! De plus, Jean-Philippe a hâte de confirmer le tout car, puisque le format des albums de Scholastic est un peu plus petit que celui de la plupart des maisons d'édition, il devra adapter son travail en conséquence : on n'organise pas de la même façon l'enchaînement des actions et des vignettes quand on a une page de 6 ou 7 cases que lorsqu'on a la possibilité de l'étaler sur 13 !?!

J'ai assisté à la table ronde sur la Ligne rouge, cette série de strips qui paraît deux fois par semaine dans le journal Métro. Animée par Benoît Mercier, réputé présentateur de l'émission de baladodiffusion les Mystérieux étonnants (et, accessoirement, grand ami intime de toute la bande de joyeux lurons qu'il interviewait! ;^), cette discussion m'a permis de faire la lumière sur ce projet novateur et très original, chapeauté par l'organisme Front froid.

Ainsi, le projet consistait à concevoir une petite aventure, répartie sur une quarantaine de strips. Seule contrainte : que le récit soit en lien avec les transports en commun, puisque le tout était financé par la S.T.M.!! Une équipe de cinq complices s'est créée. Après toute une série de remue-méninges collectifs, des personnages et une trame ont été établis... Puis, chacun des membres s'est plus ou moins vu attribuer un rôle, selon ses champs de compétences : Olivier Jobin et Dominique Carrier ont été mandatés pour fignoler le scénario et rédiger les dialogues. Jeik Dion (à qui on doit la Grande illusion, notamment) s'est vu attribuer l'étape du découpage et des esquisses de mise en place, que Julien Paré-Sorel (Léthéonie) dessine et encre au propre par la suite. Finalement, c'est Olivier Carpentier, l'illustrateur de Far out, qui se tape la coloration du tout. À chacune des étapes, chacun pouvait (ou devait?!) se référer à un grand Manitou... qui n'était autre que Gautier Langevin (scénariste de Far out ), bien évidemment !! ;^)

J'ai bien aimé cette table ronde qui m'a permis de découvrir un peu plus la personnalité de chacun de ces artisans... de même que certains secrets de création!! Ainsi, j'ai appris que quelques-uns des personnages secondaires rencontrés par les protagonistes de la Ligne rouge se trouvent à être des proches du groupe, à commencer par le gros éternueur tout en nez, qui caricature nul autre que Benoît Mercier, l'animateur de la discussion! D'ailleurs, après analyse, les créateurs ont été obligés d'en venir à la conclusion que chacun des trois personnages principaux avait, au bout du compte, des gueules connus : le jeune Arnaud, c'est le portrait tout craché de Julien Paré-Sorel quand il avait cet âge (sa maman était justement assise à mes côtés, lors de la discussion! ;^); la belle Stef, c'est l'une de leur copine dessinatrice; et le grand Seb ressemble comme deux gouttes d'eau à Fred Jourdain, l'illustrateur du Dragon bleu !

Benoît Mercier & la Bande de la Ligne rouge : Julien, Olivier C., Olivier J., Jeik & Dominique

Bien sûr, vous pouvez lire toute cette saga fantastico-humoristique dans le journal Métro, mais aussi, comme moi, ici, sur le Net!... d'ici la parution de la version papier, qui sortira fort probablement dans quelques mois : l'équipe de Front froid travaille là-dessus! Chouette!! ;^)

Un autre beau projet qui avait «pignon sur stand» tout au long du festival, c'est celui des Impatients. Les Impatients, c'est d'abord et avant tout un organisme qui vient en aide aux personnes atteintes de maladies mentales de toutes sortes en leur offrant des ateliers artistiques : musique, chant choral, peinture... et création de bandes dessinées!! Depuis quelques années, les œuvres produites au cours de ces ateliers BD sont éditées en recueil. Au fil des années, dans le cadre de campagnes de financement antérieures, deux CD de chansons ont aussi été édités : les Duos improbables #1 et 2, où plusieurs artistes québécois de divers horizons chantent en duo de belles chansons : Fred Pellerin avec Clémence Desrochers, Lisa Leblanc avec Patrick Bourgeois, Marc Hervieux avec Michel Rivard, etc. Ayant eu la chance de l'entendre chez une copine et l'ayant bien apprécié, je suis très heureux d'avoir pu mettre la main sur le #2 au festival!

Cette année, c'est un très gros projet de collectif BD qui a été mis en œuvre pour faire la promotion de l'organisme. On a demandé à diverses personnalités publiques, du monde du spectacle ou de plein d'autres sphères d'activité (littérature, médecine, droit, animation télé...) de se joindre à quelques scénaristes des ateliers pour écrire chacun un scénario d'une page présentant un moment d'impatience. Puis, on a trouvé toute une panoplie de bédéistes, tant des professionnels très connus que des membres des ateliers de BD, pour illustrer tout ça. Un moment d'impatience!, la compilation de toutes ces planches, se présente sous la forme d'un album très éclectique mais très inspirant... et donne la chance aux chasseurs de dédicaces de ma trempe de dépasser le registre des dédicaces BD! Si cet album, par exemple, m'a permis d'approcher l'auteur de romans jeunesse Denis Côté, lors du dernier Festival de BD de Québec, il m'a cette fois-ci permis d'aborder le docteur Yves Lamontagne ou la juge Céline Lacerte!! Un très beau projet que tout cela.

Parlant de beau projet, j'ai retrouvé avec plaisir mon ami Arche, alias Stephan Archambault. J'avais bien hâte de savoir où en étaient ses trois superbes projets de BD jeunesse dont il m'avait parlé l'an passé, à pareille date!! «J'ai 90 planches de faites pour  Ego 1 et plusieurs récits de complétés pour ce qui est de  Bonsaï Bro... Il me faut maintenant plancher sur  King-J, mon petit écureuil!! Sérieusement, mon but est d'avoir tout terminé pour juin 2016, idéalement pour le prochain festival de Montréal!»

À son corps défendant, il m'a raconté le mégaprojet qui a occupé une grosse partie de son année : une résidence de trois mois dans deux écoles primaires de Saint-Sauveur, en compagnie de l'auteure pour la jeunesse Mireille Villeneuve!!?? Pendant trois beaux mois, ils ont travaillé la BD avec les jeunes de tous les niveaux. Après avoir donné quelques ateliers de familiarisation et quelques cours de base en dessin, Arche a créé une école (qui se trouve à être la parfaite fusion des deux écoles où on l'avait invité!) et quelques personnages (dont les concierges des deux écoles!)... Le reste, ça a été l'affaire des jeunes! Par exemple, les petits pouvaient donner leurs idées aux moyens, qui écrivaient les scénarii, qu'ils refilaient ensuite aux plus vieux pour qu'ils les illustrent. Ces jeunes ont vécu un super projet créatif, le genre de projet qu'ils se rappelleront toute leur vie!! Bravo Arche, bravo madame Villeneuve... et bravo aux équipes de ces écoles, qui ont accepté de s'impliquer dans un projet aussi stimulant que novateur!! J'en suis jaloux!! ;^)

Une autre des vieilles connaissances que j'ai été très content de retrouver, c'est l'artiste qui se fait appeler LE David Gauthier!! ;^) Je n'ai pas encore lu son dernier (et premier!! ;^) album, le Poids du vide, mais j'étais très heureux de le savoir finaliste pour le Bédélys du meilleur album indépendant de cette année! C'est au cours de cette même fin de semaine que nous avons appris qu'il ne l'a pas remporté, mais qu'à cela ne tienne, LE David m'a expliqué sommairement ce sur quoi il planche depuis... malgré le décès irréversible de son ordinateur 2004!! ;^) (P.S. : Si vous avez un bon ordi, encore très fiable et assez performant pour pas cher, contactez LE David Gauthier : j'ai l'impression qu'il en a grandement besoin et qu'il vous en sera très reconnaissant!! ;^). Son nouveau projet nous entraînera dans un univers à cent lieues du monde froid, cérébral et inhumain qu'il a mis en place dans le Poids du vide!! On y retrouvera en effet trois personnages dans un univers un peu semblable à celui du Dune de Frank Herbert, mais avec une thématique égypto-sensuelle très marquée. Ça se voudra torride et émotif à souhait. Ces trois individus seront en fait un peu en marge de la guerre galactique en cours, mais leurs gestes auront néanmoins des incidences sur le conflit. Juste à voir les croquis et à entendre le pitch de vente, je suis emballé : ça s'annonce épique et palpitant!! À venir, dans quelques mois... Vivement, donc, que LE David se déniche un nouvel ordi!! ;^)

Parlant des prix Bédélys, en voici les gagnants (l'annonce de ces lauréats est si peu médiatisée, même sur les sites spécialisés - et même sur le site officiel du Festival!! :^( - que je me dois de vous les lister ici!!) :

  • le Bédélys monde (meilleur album hors Québec) a été remis à Chris Ware pour son gigantesque et si étonnant Building stories.
  • le Bédélys jeunesse est allé à Raina Telgemeier (chic chic chic!) pour son album Sœurs (l'amusante suite de Souris!).
  • c'est MiniMax, de François Donatien, qui s'est vu octroyer le Bédélys indépendant.
  • et le très coloré Chroniques du Centre-sud, de Richard Suicide, a reçu le Bédélys Québec.

Finalement, le jury a tenu à décerner un prix spécial à Obom pour l'apport de son album J'aime les filles, album qui ne reçoit que de très bons commentaires sur le Net.

Voilà. C'est l'essentiel de ce que j'ai pu récolter lors de ce quatrième Festival de BD de Montréal, la première édition officiellement bilingue. Est-ce que ce bilinguisme a été un plus?? A-t-il été l'une des raisons pour lesquelles il y a eu si peu de bédéistes franco-belges? Chose certaine, il paraîtrait que, grâce à lui, les organisateurs ont pu doubler leurs subventions!! J'imagine que, dans ce monde où l'argent régit presque tout, ce n'est pas à négliger!?

Au plaisir de vous retrouver sous peu!!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles




Dernièrement, j'ai lu... Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...
11 novembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Danielle, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur À la mode de Poudlard... Clairement!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Dédicaces automnales...

François Bourdages, sur La BD... encore au musée!??

jean bouchard, sur La BD... encore au musée!??

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin